Mes arguments contre les tests sur les animaux

Je pense que vous avez compris que je suis contre les tests sur les animaux. Aujourd’hui j’ai envie de poser une base sur ce blog, car je me rend compte que je tente de vous faire passer un message sans avoir réellement posé la bonne structure. Je me promet et je vous promet donc de remédier à ce manque en commençant par cet article dans lequel je vous poserai des arguments contre le tests sur les animaux. Que ce soit dans le domaine de la cosmétique, ou tout autre domaine.

Mes arguments contre les tests sur les animaux

Les  animaux sont différents, les tests ne sont pas fiables

Bien que certains primates présentent un ADN compatible avec le nôtre à 97% pour certaines espèces, je ne trouve pas normal qu’en 2016, les sociétés cosmétiques continuent à avoir recours à l’expérimentation animale.  Les souris ne présentent que moins de 50% de compatibilité avec notre ADN, pareil pour les chiens et les chats. Les singes utilisés dans la majorité des tests ( Cynomolgous) sont résistants aux médicaments, par exemple ils sont ultra résistants au paracétamol. Il supportent par exemple aisément des doses qui seraient mortelles pour l’homme. Le chocolat, les raison, les avocats, les noix de macadamia ne sont pas à haut potentiel allergique pour l’être humain mais sont très toxiques pour les chiens. La molécule principale de l’aspirine quant à elle est extrêmement toxique pour les chats et les souris.

Je ne suis donc pas d’accord à 100% avec l’expérimentation animale dans le domaine médical.  Les animaux ne présentent pas les mêmes maladies que l’être humain: Parkison, les troubles schizophréniques, certains types de cancer. Mais on leur injecte ces maladies pour que leurs organismes  » miment » la maladie sous sa forme  » humaine ».  Totalement absurde!

Sans compter qu’on ne prend pas en compte les facteurs génétiques, socio-économiques, psychologiques et les expériences personnelles qui peuvent amener au développement où à la contraction d’un grand nombre de maladies.

Malgré les dizaines d’années pendant lesquelles l’expérimentation animale a tué des millions d’animaux, on a rarement vu s’accomplir les promesses proférées par les laboratoires qui ne juraient que par ces techniques barbares. Cela fait très longtemps que l’on torture des animaux sans trouver de solution à la maladie d’ Alzheimer, la maladie de Parkinson, le diabète etc. Pourquoi ne pas tester sur des patients volontaires qui sont condamnés, plutôt que de torturer des millions d’animaux qui au final ne donnent pas de résultats fiables?

tests sur les animaux

Je suis contre la cruauté animale et le manque de respect envers les animaux

En 2016, l’industrie cosmétique continue de pratiquer des tests sur les animaux. Aux Etats-Unis, en Anglererre, en Australie. De grands groupes continuent à recourir aux tests dans le cadre de la formulation de savons, gels douches, crèmes corporelles, crèmes pour le contour des teux, fards à paupières etc. La majorité des tests sur les animaux dans le domaine de la cosmétique se réalisent sur des lapins, des rats ou des cochons d’ Inde.  Les lapins sont soumis à des ingrédients qu’on leur pose dans les yeux afin de tester le niveau de toxicité et de réaction. Les produits solaires sont plutôt testés sur les cochons d’ Inde. Les marques font généralement appel à des laboratoires spécialisés indépendants afin de se décharger de la critique négative  du public. Ces tests ne se font pas dans le respect de l’animal, cet être vivant qui est exploité par l’humain de façon souvent violente et inutile. Ces tests causent des ulcérations et se terminent généralement par la mort des animaux.

Je suis contre la beauté cruelle. Totalement.

Les tests sur les animaux coûtent cher

Chaque année, des milliards de dollars et d’euros sont investis dans la recherche médicale ou le tests d’ingrédients cosmétiques avec tests sur animaux. Ces milliards d’euros pourraient être investis à trouver des alternatives qui ne font pas appel à la souffrance animale. Ou au développement de produits cosmétiques sains et ne nécessitant pas de tests. Il est à savoir que des alternatives existent.
Voici quelques exemples de coûts de tests:

  • Tests sur les animaux dans le domaine cosmétique: irritation des yeux: 2.200 euros pour l’injection de la substance sur 1 seul lapin.
  • Tests sur les animaux dans le domaine cosmétique: irritation des yeux: 1.600 pour l’injection de la substances sur 1 cornée bovine: 1.400 euros
  • Tests sur les animaux dans le domaine cosmétique: photosensibilisation: 12.000 pour l’injection de susbtances sur une série de rats
  • Tests sur les animaux dans le domaine cosmétique: corrosion de la peau: 2.200 euros pour l’injection de substances corrosives sur un seul lapin
  • Test sur les animaux dans le domaine cosmétique: sensibilisation de la peau: 6.400 euros pour l’injection de substances sensibilisantes et allergènes puissant sur un seul cochon d’ Inde.

En 2014, on a compté plus de 42.000 millions de tests sur les animaux recensés dans  le monde, faites le calcul! Les Etats Unis continuent de tester et le Royaume-Uni également. Tout ceci pour mettre au point de nouveaux produits cosmétiques….

produits cosmétiques testés sur les animaux

Il existe des alternatives aux tests sur les animaux

A l’heure actuelle, il existe plus de 65  méthodes alternatives aux tests sur les animaux validées rien qu’aux Etats Unis.
Il existe par exemple des fausses peaux, développées en laboratoire et mimant la peau humaine et les muqueuses ( yeux et bouche). Ils se nomment par exemple EpiSkin™, EpiDerm™ et SkinEthic. Mais il en existe d’autres.
Dans la phase de développement de nouveaux ingrédients, de nombreux laboratoires ou universités essayent de mettre au point des alternatives, la création de fausses peaux plus développées, de muqueuses, de tests in vitro sur des cellules recréées en laboratoire. Afin d’arriver sur le long terme à des tests beaucoup plus fiables, moins coûteux qui pousseraient les sociétés à bannir les tests sur les animaux.

Dans le domaine de la recherche médicale il et tout à fait possible, et pour un grand nombre de maladie, de travailler sur du sang de donneurs humains volontaires, de travailler sur des cellules prises de donneurs volontaires. Sans leur procurer de souffrance.

Ce que les animaux subissent dans le cadre de l’expérimentation, on ne souhaiterait même pas à nos pires ennemis.

Mêmes les pédophiles, les meutriers ne sont pas aussi maltraités que ces créatures innocentes et vulnérables.
Leurs dents leurs sont arrachées afin qu’ils ne se mordent pas entre eux, ils sont torturés, enfermés. On les castre sans anesthésie….on leur injecte des substances dangereuses qui sont douloureuses. Sans traitement anti-douleur.

Comment pouvez-vous, en 2016 encore fermer les yeux? Je ne comprends pas comment il est possible de préférer son propre plaisir en participant à une extermination/séance de torture massive…Expliquez-moi comment vous pouvez fermer les yeuxx, nier cette souffrance pour pouvoir appliquer un font de teint dernier cri, une base de fards à paupière lissante à la mode sans penser à toute cette douleur subie…alors que des marques cruelty free existent.

Vous, en tant que consommatrices êtes la clé du changement. Boycottez les marques qui testent encore sur les animaux. Tournez-vous vers des marques cruelty free. Si nous sommes des millions à le faire et à nous engager contre la souffrance animale de façon massive, l’industrie n’aura que comme solution, que de changer son fusil d’épaule. Chaque personne compte! Je suis persuadée que l’on peut, si l’on s’investi, changer la face du monde!

Pour aller plus loin je vous invite à lire le livre d’ Audrey Jougla intitulé: Profession, Animal de laboratoire.

Voici également une infographie en français reprenant les faits majeurs du domaine, cliquez ICI

Marques qui ne testent pas sur les animaux disponible ICI

Marques qui testent sur les animaux disponible ICI

Portail de la Slow Cosmétique proposant des produits Cruelty Free et sains ICI

J’espère que ces arguments contre les tests sur les animaux éveilleront certaines personnes et les mèneront à réaliser un changement de mode de consommation. Je compte sur vous pour partager cet article, afin qu’il touche un maximum de personnes. Le but n’étant pas de mettre mon blog en avant mais bien de lutter contre un phénomène qui n’est plus acceptable!

 

 

Sources: CrueltyFree International, Peta, Lush, Humane Society, Us Food and Drug Administration, Antidote Europe, Massacre Animal

3 Comments

  • Sam dit :

    Très bon article, très complet. En te lisant j’en ai appris plus sur le sujet, merci à toi!

  • Corinne dit :

    Bonsoir Christie, merci pour ton avis. Si tu crois que je mélange tout, pas de soucis pour moi. Oui je me porterais volontaire avec grand plaisir pour des prélèvements de mon sang malade, ou même des petits morceaux de mes organes ou des prélèvements de moelle épinière si cela pouvait être possible et utile, je ne vois pas où se situe le problème, ha peut-être monconfort du moment? ben non. Bien entendu qu’il est plus facile de se cacher derrière ce qui existe déjà, en bafouant des vies d’êtres vivants plutôt que d’essayer de soutenir le changement 🙂 Je suis de celles qui pensent qu’à un moment donné, ça suffit. Je suis contre l’expérimentation animale dans le domaine de la cosmétique. Je suis également contre l’expérimentation animale pour la recherche de traitements de certains types de maladies et virus. Si tu as l’autorité de me faire visiter des labos, je t’invite à prendre les arrangements nécessaires par mails. Ton commentaire met aussi à mal le changement en cours, adopté par des millions de personnes et des milliers de chercheurs qui dans le monde tentent de faire valider des alternative. Je préfère être moi et lutter contre l’expérimentation animale et faire avancer les nouvelles alternatives plutôt que de continuer à vivre les yeux fermés en continuant à respecter la souffrance. Au plaisir de te lire. C’est un avis personnel que je demande de respecter. Si tel n’est pas le cas…c’est que tu n’est pas encore prête à ouvrir les yeux. Mais je respecte ça.

  • Christie dit :

    Tu mélanges tout, entre les tests pour des produits de plaisir (cosmétiques) ou des produits qui peuvent sauver des vies, il n’existe pas d’alternative, les médicaments cruelty free n’existent pas. Les traitements que tu cites ne sont pas représentatifs de ce qui se passe en labo dans le développement de produits médicamenteux en Europe où c’est strictement surveillé pour le bien-être des animaux. Est-ce que tu irais te porter volontaire pour qu’on fasse cela sur toi et sauver la vie de ces animaux? Les quelques alternatives que tu cites sont loin de couvrir toutes les situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *