Aroma-zone je te quitte: lettre ouverte

Aroma-zone, j’ai pris la décision de te quitter, après une relation quasi fusionnelle….c’est une décision réfléchie, prise sans regret aucun…

Il y a quelques années déjà, je fabriquais mes cosmétiques car j’avais le désir de savoir ce que j’utilisais, de contrôler ce que j’appliquais sur la peau. J’adorais réfléchir à des formulations de soins, de calculer, découvrir, concevoir et tester. C’est à ce moment que j’ai réalisé la démarche de me pencher sur les sites qui me permettraient de ne plus courir entre 36 petites boutiques pour trouver mes ingrédients.

Découverte du site leader en cosmétique home-made

J’ai découvert ce site tout moche qu’il était vers 2005. Ce qui m’avait plu était le fait que c’était une boutique familiale, gérée par un père et ses filles. Tous trois ingénieurs ( ingénieurs chimistes et mécaniques). Ils avaient commencé avec une petite cinquantaine de références, les prix étaient corrects, le service client était réactif, les expéditions reçues rapidement.  Et je suis vite devenue amoureuse de ce site qui a commencé à étoffer son catalogue, a proposer des ingrédients un peu plus originaux. J’étais entièrement satisfaite de ce site que j’ai recommandé à des centaines de femmes entre 2006 et 2014. Ensuite tout a basculé…

La blogueuse beauté commence à douter

Je me suis rendue compte que l’objectif était devenu totalement commercial, que les réponses du service clientèle à des demandes plus poussées restaient sans réponse. Que le marketing était devenu quelques fois douteux… J’ai commencé à  douter de la qualité des huiles essentielles et de certaines huiles végétales. Et j’ai commencé à éplucher les fiches techniques plus en détail pour me rassurer, car j’adorais le concept, je voulais plus leur trouver une excuse qui pourrait me rassurer mais c’est le contraire qui s’est passé…
Ils prônent haut et fort leur engagement pour une consommation avertie de produits naturels, d’une consommation saine et de la qualité de leurs produits.

Je me suis rendue compte que des huiles végétales que l’on achète les yeux fermés car on fait confiance à ce site sont extraites par solvant, comme par exemple l’huile de pépins de grenade. Qui est d’ailleurs annoncée comme extrait Co2 de graines de pépins de grenade. Mais le public non averti achètera les yeux fermés un produit « naturel » extrait par solvant…. Idem pour l’huile végétale d’ argousier qui est également traitée par Co2 supercritique.
Ou ensuite l’huile végétale d’ Abyssinie qui est « désodorisée à la vapeur d’eau ».( il ne s’agit donc plus d’une huile totalement naturelle, elle a été modifiée). On continue avec l‘huile végétale de cassis  qui elle est un « mélange d’huile végétale obtenue par pression à froid et d’huile végétale obtenue par extraction au solvant volatil puis raffinage ». Naturelle dis-tu? Et quelles huiles de base? hummmm….Ensuite l’huile de coco certifiée vierge et non altérée qui arrive dans des flacons en PET (on a du la chauffer pour l’embouteiller et à quelle température?), ce qui a modifié sa composition le retirant de la liste des huiles vierges, et qui n’a absolument pas l’odeur de la vraie huile de coco vierge non désodorisée artisanale, on en parle? Ha oui et qui vient… d’ Inde tadaaaaaaaaaaaaaaa!
Mais j’ai envie de continuer avec l’huile de pépins de concombre qui vient du Chili, parce que tout le monde sait qu’il faut faire appel à plein de tonnes de carburant pour aller pécho des pépins de concombres au Chili, unique producteur mondial, on en cultive pas en Europe, si je vous jure! Il n’y a que les pépins de concombres chiliens qui cartonnent les gars!
Puis on adore « jouer sur les mots » l’huile fractionnée de coco devient « huile végétale de Coprah » qui est en fait une huile obtenue par « pression à chaud, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel et de terres naturelles), puis désodorisation sous vide », la terre naturelle…et désodorisé sous vide… logique…
Mais n’en restons pas là, l’huile végétale d’ Oléine de Karité, obtenue par le procédé de la winterisation. Un procédé qui certes est un procédé purement physique et mécanique mais qui est connu pour être uniquement conseillé aux huiles végétale qui possèdent une faible teneur en acides gras. On limite l’utilisation de ce procédé à ces huiles car sinon la perte est trop importante. Pourtant le beurre de karité est reconnu pour en être très riche…  Cohérent, super logique…

Ensuite débat: leur huile de palme BIO, huile dont la récolte cause de nombreuses altérations d’éco-systèmes… et qui n’est pas vierge non… on utilise encore le superbe procédé de pression, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel, de terres naturelles et de filtrations), puis désodorisation sous vide…Mais bon, elle est bio, fuck le reste et les répercussions? Mais bon c’est « certifié Ecocert », donc eux aussi cautionnent? Tout va bien dans le meilleur des mondes? Fonce, c’est bon pour la fabrication de tes savons!
Bon, venons-en à l’huile végétale de pépins de raisins. Ici on procède à une extraction par solvant puis raffinage, ultra naturel! Pourtant une dame belge m’a prouvé en me montrant sa presse artisanale que l’extraction par pression mécanique est possible ( Sylvitis si ça vous intéresse), bref on prend les femmes pour des pigeonnes encore une fois, mais pourquoi dit la blogueuse qui s’emballe doucement….
L’huile de Ricin, encore un bon exemple, à savoir qu’à l’état vierge naturelle elle contient de la ricine, une glycoprotéine hautement toxique qui est 6.000 fois plus toxique que le cyanure. La fiche technique stipule une « filtration », mais elle n’est pas naturelle car expliques-moi comment tu peux filtrer de façon naturelle une protéine, non , cela se fait à l’aide de? solvants! Ultra naturel, bravo, disponibles dans toutes les quincailleries de la planète :0)
L’huile de son de Riz qui est de première pression à froid et vierge mais qui a subi un processus de purification et de désodorisation, de quel type, comment?

Toutes ces informations peuvent être vérifiées en consultant les fiches techniques des huiles citées sur leur site.

ne pas acheter chez aroma-zone

Parlons des contenants en plastique proposés

Il est important de proposer des contenants vides pour les clientes qui désirent créer leurs propres produits cosmétiques, mais je pense qu’en 2016 il est également essentiel d’arrêter de produire des emballages superflus. De mon côté j’ai choisi de n’utiliser que des contenants en verre, et tant pis s’ils ne sont pas aussi jolis que ceux que des copines se procurent. Mais Aroma-Zone a décidé en 2014 ou 2015 de proposer une tonne de contenant en Pet, disponibles dans de jolies couleurs. Plastique, pollution, colorants, tranformation plasturgique sous chaleur.. Quel est l’impact sur l’environnement dans le processus de création et ensuite dans le processus de mise en déchet?
Ha oui c’est joli mais….Pourquoi ne pas investir dans des contenants en verre ou en aluminium. Quitte à payer 90 cents de plus pour un hydrolat, j’achèterais….
Ensuite les produits en poudres, comme les poudres ayurvédiques par exemple sont emballées dans des sachets en plastique transparents… Mais why! Les sachets en papier recyclés feraient très bien l’affaire…comme les sachets de thé disponibles en herboristerie, c’est très bien! Il y a d’ailleurs une pétition en cours, créée par la Communauté No-Poo, vous pourrez la signer en cliquant ICI. Si vous trouvez cette cause juste, bien entendu…

EDIT DU 26/02 après-midi: Aroma-zone a publié, certainement en réponse à la pétition en cours une information au sujet de leurs contenants en Pet que je vous joint ci-dessous pour information , mais je continue à penser qu’ils pourraient vraiment aller plus loin et proposer du verre en lieu de Pet, malgré le recyclage.

contenant pet aroma-zone

Créer l’addiction est devenu le crédo du géant Aroma-zone

Lorsque l’on arrive sur le portail, qui a d’ailleurs un design très doux et rassurant, on ne sait pas où donner de la tête. Je me met à la place d’une débutante, les yeux écarquillés, émerveillée par tant de propositions. Il existe de très chouettes groupes Aroma-zone dont je fait d’ailleurs partie, où plus de 10.000 femmes adeptes de la cosmétique home-made se partagent astuces, recettes et se conseillent dans un esprit bienveillant et ludique. J’ aime cet esprit mais je vois plus loin: Aroma-zone a réussi à fédérer, à devenir le leader dans son domaine. Comment? En créant un mécanisme d’addiction. Les recettes proposées sous les fiches techniques, chaque recette demandant d’acheter d’autres composants et ingrédients. On se retrouve vite, si l’on ne se cadre pas sérieusement avec des dizaines d’huiles, d’huiles essentielles, d’hydrolats, de poudres en tout genre. Que l’on arrivera pas à consommer entièrement car on n’arrivera pas à consommer tout ce que l’on produit…On a envie de tester, de découvrir et c’est toujours ludique, on veut aller plus loin et on « claque » ses sous. J’ai claqué des milliers d’euros sur ce site lorsque j’animais mes ateliers. Parce que c’était facile et pratique.
Le système de fidélité est également foireux, au plus mes commandes étaient élevées, au plus je gagnais en points de fidélité. Mais pour pouvoir en bénéficier, ils faisaient une moyenne des plus grosses commandes et au final, je  » devais » passer commande pour plus de 600 euros pour bénéficier de mes réductions de 100 euros. J’augmentais donc mon panier pour pouvoir en bénéficier. Imaginez-vous sur les milliers de clients, le bénéfice que cela leur génère malgré les réductions….

Aroma-zone a perdu ma confiance et ne la regagnera certainement jamais, mais il gardera des milliers de femmes prêtes à ne pas avoir d’huiles de réelle qualité, qui s’en ficheront de consommer en masse, qui ne voudront pas changer leurs habitudes de consommation parce que ce site les aura rendues accro. Elles fermeront les yeux sur tout le reste: l’impact sur la nature, la pollution engendrée, la sur-consommation et la moindre qualité…

C’est pour ces raisons que j’ai décidé de ne plus acheter sur ce site, le site à la base un très beau à visage humain est devenu un énorme portail brassant beaucoup de bénéfices car la majorité achète les yeux fermés.

Cet article n’a pas pour but de démonter le leader de ce domaine, ni de pousser qui que ce soit à ne plus faire ses achats sur ce site, car ils proposent malgré tout de la facilité et des produits de qualité. Mais j’avais envie d’informer, d’exposer des faits, afin que toute personne lisant cet article puisse acheter en toute conscience.
Mais également montrer que tout commerce possède ses déviances et sa part de fourberie…lisez vos fiches techniques, faites les bons choix…

Aroma-zone je te quitte, au revoir…

Edit du 28/02: retrouvez ma réponse à Aroma-zone en cliquant ICI

————————————————————————————————————————-

EDIT DU 03/03/2016: Suite à la pression subie par Aroma-Zone par mail, je publie leur droit de réponse ci-dessous sans aucune modification, leur publication en commentaire ne suffisant selon eux pas à se faire entendre…

Bonjour,

 

Nous avons lu votre article avec attention. Celui-ci nous semble diffamatoire et nous souhaitons y répondre en toute transparence et en rétablissant la vérité. Nous vous remercions de le poster directement sous votre article au plus tôt, en droit de réponse à votre lettre. Nous vous remercions également par avance d’approuver notre réponse faite commentaire afin que vos lecteurs puissent lire également notre réponse.

Concernant nos matières premières, voici nos réponses point par point :

« Je me suis rendue compte que des huiles végétales que l’on achète les yeux fermés car on fait confiance à ce site sont extraites par solvant, comme par exemple l’huile de pépins de grenade. Qui est d’ailleurs annoncée comme extrait Co2 de graines de pépins de grenade. Mais le public non averti achètera les yeux fermés un produit « naturel » extrait par solvant…. Idem pour l’huile végétale d’ argousier qui est également traitée par Co2 supercritique. »

La très grande majorité de nos huiles végétales sont extraites par pression à froid. D’ailleurs, notre gamme compte un grand nombre d’huiles végétales certifiées BIO, or une huile extraite au solvant ne pourrait pas être certifiée BIO.

Notre huile végétale (extrait CO2) de Grenade BIO est un bien extrait au CO2 supercritique, procédé écologique et qui n’a rien à voir avec une extraction au solvant. Dans ce type d’extraction, c’est le CO2 sous forme supercritique (rendu liquide à haute pression) qui est utilisé pour extraire l’huile et les principes actifs. Vous trouverez plus de détails sur ce procédé ici : http://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/les-differents-extraits-de-plantes#extraits-co2 . Les extraits obtenus sont très purs, et de haute qualité. Notre huile végétale d’Argousier BIO est également extraite par ce procédé et en aucun cas par extraction au solvant.
La certification BIO sur ces 2 produits, contrôlée par des organismes indépendants, ne permettrait de toute façon pas une extraction au solvant sur ces produits, et leur qualité le prouve aussi.

Nous ne savons pas d’où viennent ces affirmations gratuites qui relèvent de la pure diffamation ou de l’ignorance totale de ce qu’est l’extraction par CO2 supercritique.

Dans notre gamme de plus de 60 huiles végétales, uniquement deux huiles sont effectivement extraites au solvant. Cela est clairement indiqué sur la fiche technique en ligne, comme vous l’avez remarqué pour l’huile végétale de Cassis et l’huile de pépins de raisin. Contrairement à de nombreux vendeurs, nous indiquons de façon transparente les modes d’obtention sur nos fiches en ligne. Chacun est donc libre de choisir ou pas cette huile selon si l’on souhaite rester uniquement sur des huiles pressées à froid et vierges ou si l’on est prêt à accepter un procédé impliquant des solvants pour bénéficier de propriétés spécifiques ou d’huiles rares.

Une huile extraite au solvant garde la revendication  « 100% pure et naturelle » (qui n’a rien à voir avec le mode d’extraction), mais elle n’est plus considérée comme « 1ère pression à froid » ni « vierge » bien entendu. « 100% pure » signifie qu’il n’y a pas eu d’ajout d’additifs (BHT, huiles de paraffine…). « 100% naturelle » signifie qu’il s’agit d’une huile extraite d’un produit naturel (végétal), et non produite par synthèse ou pétrochimie.

« Ou ensuite l’huile végétale d’ Abyssinie qui est « désodorisée à la vapeur d’eau ».( il ne s’agit donc plus d’une huile totalement naturelle, elle a été modifiée). »

Concernant notre huile végétale d’Abyssinie, le procédé de désodorisation à la vapeur d’eau n’enlève en aucun cas le caractère « naturel » de l’huile végétale (c’est d’ailleurs un procédé autorisé également sur les produits BIO). Ce procédé permet d’atténuer l’odeur forte naturelle de certaines huiles végétales.

Pour la majorité de nos huiles végétales, nous avons choisi de vous proposer une qualité vierge, non raffinée, non décolorée, et non désodorisée, comme vous le verrez dans les fiches en ligne. Mais pour certaines autres huiles, nous avons préféré proposer une version désodorisée ou raffinée, soit parce que l’huile vierge n’est pas suffisamment disponible sur le marché, soit parce que son odeur trop forte nous semblait un trop grand frein à son utilisation cosmétique.
Nous avons développé des gammes très larges de matières premières, avec pour but de proposer des produits adaptés à toutes les demandes de nos clients. Un certain nombre de nos clients souhaitent pouvoir trouver des huiles d’odeur assez neutre, alors que d’autres préfèrent des huiles 100% vierges et non désodorisées, quitte à accepter une odeur forte pas toujours agréable. Dans tous les cas, il est clairement indiqué dans la fiche en ligne si l’huile est vierge ou désodorisée et chacun peut donc faire un choix informé selon ses priorités et désirs.

Pour des propriétés similaires à l’huile d’Abyssinie (notamment au niveau du toucher et sur les cheveux), nous proposons entre autres l’huile de brocoli, qui est vierge, non désodorisée (mais dont l’odeur ne plaît pas à tout le monde). Pour l’huile d’abyssinie, qui a un usage souvent très « beauté » (maquillage, soins capillaires leave-on), nous avons choisi une version plus neutre afin de satisfaire les clients qui souhaitent un produit naturel et efficace mais sans l’odeur.

« On continue avec l‘huile végétale de cassis  qui elle est un « mélange d’huile végétale obtenue par pression à froid et d’huile végétale obtenue par extraction au solvant volatil puis raffinage ». Naturelle dis-tu? Et quelles huiles de base? hummmm…. »

Notre huile végétale de Cassis est un mélange d’huile végétale de cassis obtenue par pression à froid et d’huile végétale de cassis obtenue par extraction au solvant volatil, le tout suivi d’un raffinage (cela est indispensable pour une huile extraite au solvant, et permet d’éliminer toute trace de solvant). Nos fiche technique l’indique en toute transparence. Il n’y a pas d’autres « huiles de base », c’est bien 100% huile de cassis naturelle, comme le prouve sa composition en acides gras très spécifique, que nous contrôlons à chaque lot par chromatographie.
Nous avons choisi de proposer cette huile malgré ce procédé, car c’est une huile rare, très intéressante au niveau de sa composition et de ses propriétés et très appréciée par un grand nombre de nos clients pour ses effets sur la peau. Il n’est pas facile de trouver une huile de cassis 100% extraite par pression à froid et à l’heure actuelle nous n’en avons pas de source, mais nous travaillons continuellement pour améliorer ce qui peut l’être et vous proposerons donc une huile de cassis pressé à froid et vierge si nous en avons la possibilité.

« Ensuite l’huile de coco certifiée vierge et non altérée qui arrive dans des flacons en PET (on a du la chauffer pour l’embouteiller et à quelle température?), ce qui a modifié sa composition le retirant de la liste des huiles vierges, et qui n’a absolument pas l’odeur de la vraie huile de coco vierge non désodorisée artisanale, on en parle? Ha oui et qui vient… d’ Inde tadaaaaaaaaaaaaaaa! »

Notre huile de Coco BIO est bien vierge et non désodorisée, comme en témoigne son odeur de coco fraîche. Le fait qu’elle soit chauffée pour être reconditionnée n’enlève en aucun cas sa qualité vierge, une huile de coco sera forcément chauffée pour être conditionnée en France, étant donné qu’elle est naturellement solide autour de 20°C. Cette chauffe à basse température (40°C) n’enlève en rien les qualité de l’huile vierge, toutes les huiles de Coco vierges que vous pourrez trouver auront forcément été chauffées à un moment.
Nous sommes fiers de la qualité de notre huile de coco, d’autant plus qu’elle est issue d’une filière travaillant dans un esprit de commerce éthique et équitable. Elle provient d’une coopérative au Sud de l’Inde et est une source de revenus importantes pour de nombreuses familles.

« Mais j’ai envie de continuer avec l’huile de pépins de concombre qui vient du Chili, parce que tout le monde sait qu’il faut faire appel à plein de tonnes de carburant pour aller pécho des pépins de concombres au Chili, unique producteur mondial, on en cultive pas en Europe, si je vous jure! Il n’y a que les pépins de concombres chiliens qui cartonnent les gars! »

Concernant notre huile de pépins de Concombre, bien que le concombre pousse facilement en France et en Europe, il n’est pas du tout évident de trouver des producteurs qui en font de l’huile ! Si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous transférer les contacts, mais il faut savoir que la production d’huile végétale à partir de pépins n’intéresse malheureusement pas forcément les agriculteurs français. C’est une huile qui reste rare à l’heure actuelle, ils ne voient donc pas forcément de débouché ni de viabilité économique pour cette activité ici.

Encore une fois, nos fiches techniques en ligne indiquent de façon transparente les origines de nos huiles végétales, vous pouvez donc facilement ne sélectionner que des huiles d’origine européenne si cela est un critère important pour vous.

« Puis on adore « jouer sur les mots » l’huile fractionnée de coco devient « huile végétale de Coprah » qui est en fait une huile obtenue par « pression à chaud, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel et de terres naturelles), puis désodorisation sous vide », la terre naturelle…et désodorisé sous vide… logique… »

Par rapport à notre huile ce Coprah BIO , nous ne jouons pas sur les mots, l’huile végétale de Coprah n’est aucunement une huile de coco fractionnée, cela n’a strictement rien à voir. Ce qu’on appelle « huile de Coco fractionnée » c’est une huile obtenue en enlevant certaines fractions (les acides gras lourds ici) pour ne garder par exemple que les triglycérides d’acides gras à courte chaîne. Vous en apprendrez plus en lisant la fiche du Caprylis (http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/emollient-caprylis-aroma-zone ), qui correspond dans sa composition à ce qui est communément appelé « huile de Coco fractionnée » (mais qui dans les faits n’est aujourd’hui plus produite par fractionnation d’ailleurs)

L’huile de Coprah BIO quant à elle est, comme indiqué clairement dans sa fiche, une huile obtenue par pression à chaud de pulpe de coco séchée, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel et de terres naturelles), puis désodorisation sous vide. C’est ce que d’autres vendeurs appellent aussi « huile de coco désodorisée ». Lorsque l’huile est pressée à froid à partir de noix de coco fraîches, elle est d’odeur agréable, comme notre huile de coco vierge. Lorsqu’elle est pressée à chaud à partir de pulpe de coco séchée (ce qui permet un meilleur rendement donc une huile moins chère), son odeur est forte, elle est donc dans ce cas nécessairement  raffinée par la suite. Notre huile de Coprah étant BIO, ce raffinage ne se fait qu’avec des procédés acceptés en BIO (acide citrique, terres décolorantes, vapeur d’eau, vide). Ce procédé fournit une huile d’odeur très neutre et avec une excellente stabilité à l’oxydation, appréciée en alimentaire pour la friture notamment et en cosmétique pour la réalisation de savons (où il y a moins d’intérêt à utiliser l’huile vierge, plus chère et dont l’odeur ne ressort pas dans le savon fini). Elle peut aussi être appréciée par les personnes qui n’aiment pas l’odeur de l’huile de coco mais apprécient son toucher particulier, ou son effet sur les cheveux (dus à sa richesse en acide laurique, peu d’huiles en ont une proportion équivalente).

« Mais n’en restons pas là, l’huile végétale d’ Oléine de Karité, obtenue par le procédé de la winterisation. Un procédé qui certes est un procédé purement physique et mécanique mais qui est connu pour être uniquement conseillé aux huiles végétale qui possèdent une faible teneur en acides gras. On limite l’utilisation de ce procédé à ces huiles car sinon la perte est trop importante. Pourtant le beurre de karité est reconnu pour en être très riche…  Cohérent, super logique… »

Par rapport à notre Oléine de Karité, une huile est nécessairement très riche en acides gras, elle est composée entre très grande majorité de triglycérides d’acides gras ! Un beurre aussi bien sûr, donc bien évidemment le karité est riche en acides gras, comme toutes les huiles et les beurres, c’est leur caractéristique principale.

La winterisation est un procédé physique (filtration à différentes températures) qui permet simplement de séparer les acides gras saturés (qui tendent à solidifier à basse température) et les acides gras insaturés (qui restent liquides). Un beurre, comme le karité, contient grosso modo la moitié d’acides gras saturés (qui le rendent solide) et la moitié d’acides gras insaturés. L’oléine de karité est simplement cette fraction insaturée du karité, sa faction liquide ! Elle est intéressante pour les personnes qui souhaitent bénéficier de la richesse en insaponifiables du karité (qui se retrouvent dans l’oléine et sont des actifs intéressants sur la peau), tout en ayant un toucher moins gras sur la peau et une texture « huile » plutôt que « beurre ». Si vous préférez garder tous les acides gras, nous vous conseillerons de choisir plutôt le beurre de karité que l’oléine.

La « perte » est effectivement importante lorsqu’on winterise le karité pour faire l’oléine, puisqu’on enlève une grande partie des acides gras saturés du beurre. Mais rassurez-vous, il n’y a pas de gaspillage, ces acides gras ne sont pas « perdus » ni jetés, les producteurs les utilisent ou les revendent. Cela permet notamment d’avoir de la stéarine de karité (fraction saturée du karité), très intéressante comme alternative à la stéarine de palme, et utilisée par exemple pour la fabrication de notre beurre d’amande BIO comme expliqué dans sa fiche.

« Ensuite débat: leur huile de palme BIO, huile dont la récolte cause de nombreuses altérations d’éco-systèmes… et qui n’est pas vierge non… on utilise encore le superbe procédé de pression, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel, de terres naturelles et de filtrations), puis désodorisation sous vide…Mais bon, elle est bio, fuck le reste et les répercussions? Mais bon c’est « certifié Ecocert », donc eux aussi cautionnent? Tout va bien dans le meilleur des mondes? Fonce, c’est bon pour la fabrication de tes savons! »

Nous ne pensons pas qu’il soit utile de rentrer ici dans le débat « pour ou contre l’huile de palme ». Nous pensons que tout le monde est d’accord sur le fait que la production de cette huile pose de graves problèmes écologiques et qu’il faut changer quelque chose pour la produire et consommer dans une optique plus « durable », mais il n’est pas du tout sûr qu’un boycott total soit la meilleure solution. Il faut en effet se poser la question des conséquences d’un boycott total de l’huile de palme… la demande va forcément se reporter sur d’autres huiles, et quand on sait que le soja, le tournesol, le colza ou autres…demandent beaucoup plus de surface agricole, mais aussi beaucoup plus d’intrants au niveau de la culture (carburant des engins, engrais, pesticides…), on peut se demander si le bilan écologique serait vraiment favorable, et même si l’effet sur la déforestation, les humains et la faune serait vraiment positif…

De notre côté, il nous semble très difficile à l’heure actuelle de boycotter totalement l’huile de palme (omniprésente en cosmétique – comme en alimentaire d’ailleurs) tout en gardant une gamme assez large pour satisfaire tous nos clients. Pour aider nos clients à prendre des décisions éclairées et à faire un achat responsable, nous avons choisi la transparence maximale et vous informons au mieux sur tous nos produits et leur origine (ce qui est rarement le cas en alimentaire ou dans les cosmétiques du marché). Chacun fait ainsi un choix informé selon son niveau d’exigence écologique et éthique.

Nous ne prétendons pas pouvoir faire une analyse de ce problème extrêmement complexe et qui dépasse de loin l’utilisation d’huile de palme dans les cosmétiques (qui ne représente d’ailleurs qu’une très faible proportion, loin derrière l’alimentaire et les « biocarburants »…).

Pour nos clients qui souhaitent utiliser l’huile de palme (effectivement très intéressante en savonnerie), nous avons choisi ce qui nous semblait être la meilleure option d’huile de palme sur le marché.  Cette huile BIO originaire de Colombie (et non d’Indonésie) est issue plantations anciennes (« sans déforestation » récente du moins puisque ce sont d’anciens pâturages) et qui apporte un revenu stable aux communautés locales. Nous pensons que le producteur de cette huile de Palme BIO fait actuellement un travail de haute qualité éthique et environnementale en gérant cette plantation de la manière la plus écologique qui soit et en apportant du travail et des aides au développement pour la communauté locale.  Notre fournisseur nous a aussi fourni des documents et rapports montrant l’engagement social de ce producteur (apporter un revenu régulier largement supérieur au salaire moyen aux petits exploitants et leurs familles, création d’établissements scolaires et de dispensaires médicaux, accès à l’eau potable, et au réseau électrique, construction de maisons…), ainsi que son engagement écologique (plan de gestion environnementale avec notamment une étude de la biodiversité en partenariat avec l’université de Magdalena et observation de l’impact de la plantation sur la faune et la flore, mise en place d’une gestion de l’eau rigoureuse et d’un projet « énergie renouvelable » par captation du méthane généré par les effluent pour produire de l’énergie, avec pour objectif un bilan « carbone neutre »).

« Bon, venons-en à l’huile végétale de pépins de raisins. Ici on procède à une extraction par solvant puis raffinage, ultra naturel! Pourtant une dame belge m’a prouvé en me montrant sa presse artisanale que l’extraction par pression mécanique est possible ( Sylvitis si ça vous intéresse), bref on prend les femmes pour des pigeonnes encore une fois, mais pourquoi dit la blogueuse qui s’emballe doucement…. »

L’huile de pépins de raisin que nous proposons est effectivement obtenue par extraction au solvant puis raffinage comme indiqué dans sa fiche technique. Nous avons choisi cette qualité car c’est la plus courante et qu’elle répond aux attentes de beaucoup de nos clients sur l’huile de pépins de raisin : une huile très fine, au toucher très sec et pénétrant, d’odeur neutre, avec une excellente stabilité à l’oxydation (parfaite pour les peaux grasses et acnéiques, non comédogène), et à un prix bas (car elle est souvent utilisée en grande quantité pour les massages). La plupart des huiles de pépins de raisin sur le marché sont, comme la nôtre, extraites au solvant et raffinées (bien que cela ne soit pas toujours spécifié…), c’est l’huile que l’on retrouve couramment aussi bien en alimentaire qu’en cosmétique. Il existe également en effet de l’huile de pépins de raisin BIO obtenue par pression à froid, mais vraiment beaucoup plus chère et sa texture et odeur étant assez différentes, elle ne conviendrait pas forcément aux mêmes utilisations.

Encore une fois, le mode d’obtention de nos huiles est clairement indiqué dans les fiches en ligne. Donc, si vous cherchez une alternative à cette huile, vous trouverez de nombreuses autres huiles végétales pouvant répondre à vos attentes. Notamment l’huile de Jojoba BIO au toucher sec et pénétrant, qui présente naturellement une bonne stabilité à l’oxydation et est extraite par pression à froid et non raffinée.

Pour les personnes qui souhaitent pouvoir trouver sur notre site de l’huile de pépins de raisin BIO extraite par pression à froid, sachez que c’est un projet sur lequel nous travaillons, afin de proposer une alternative à ceux qui ne souhaitent pas l’huile extraite au solvant.

« L’huile de Ricin, encore un bon exemple, à savoir qu’à l’état vierge naturelle elle contient de la ricine, une glycoprotéine hautement toxique qui est 6.000 fois plus toxique que le cyanure. La fiche technique stipule une « filtration », mais elle n’est pas naturelle car expliques-moi comment tu peux filtrer de façon naturelle une protéine, non , cela se fait à l’aide de? solvants! Ultra naturel, bravo, disponibles dans toutes les quincailleries de la planète :0) »

La ricine est une glycoprotéine, ce type de composé est insoluble dans l’huile. Une huile de ricin pressée de manière correcte ne contient donc pas de ricine. Il est nécessaire cependant d’effectuer une filtration très fine (microfiltration) afin de s’assurer qu’il n’y a aucune contamination par la ricine dans l’huile de ricin, cette filtration permettant en effet d’éliminer tous les insolubles. Par ailleurs, il existe pour le ricin 2 types de pressages dits « à froid » : le pressage par vis, pour lequel on peut constater une élévation de température, et le pressage hydraulique, par vérin, qui permet d’obtenir l’huile sans aucune chauffe, et de la meilleure qualité possible. C’est cette 2ème méthode, la plus qualitative, que nous avons choisi pour notre huile de ricin BIO. Cette huile est par ailleurs issue d’une filières travaillant en Inde dans une démarche équitable avec de petits producteurs.

Notre huile de Ricin est donc extraite par 1ère pression à froid puis filtrée, comme indiqué dans sa fiche, elle par ailleurs certifiée BIO, ce qui exclut de toute façon l’utilisation de solvants pétrochimiques.

« L’huile de son de Riz qui est de première pression à froid et vierge mais qui a subi un processus de purification et de désodorisation, de quel type, comment? »

Notre huile de Son de Riz BIO est purifiée et désodorisée avec le procédé de raffinage classique pour les huiles BIO : neutralisation à l’acide citrique, filtrations sur terres décolorantes, désodorisation à la vapeur d’eau ou sous vide.

« Toutes ces informations peuvent être vérifiées en consultant les fiches techniques des huiles citées sur leur site. »

Vous l’avez constaté vous-même, nous donnons sur notre site les informations sur le mode d’obtention et origine des produits, chacun peut ainsi choisir selon ce qu’il recherche et selon ses critères.

Nous travaillons pour chacun de nos produits avec des fournisseurs et des producteurs expérimentés et compétents, qui connaissent leur métier et nous analysons à réception tous les produits. Nous sommes toujours une équipe constituée entre autres d’ingénieurs chimistes, mécanique, formulation et d’une pharmacienne. Contrairement à d’autres vendeurs, nous avons la connaissance technique sur les matières premières que nous vendons et pouvons ainsi vérifier la qualité qui nous est proposée par nos fournisseurs.

 

Par rapport à vos questionnements par rapport à nos contenants, nous avons fait un post sur Facebook à ce sujet hier. Mais vous trouverez toutes les informations ci-dessous :
Tous nos flaconnages sont en PET 100% recyclé (PETR), matière obtenue par le recyclage de bouteilles et autres emballages en PET. Le matériau est soigneusement nettoyé et broyé, puis utilisé pour fabriquer des granules de PET recyclé qui seront utilisés pour fabriquer de nouveaux contenants en PET recyclé.
La substitution de PET par du PETR permet :
– de réduire les émissions de CO2 de 52 %
– de réduire les émissions de gaz à effet de serre
– d’économiser de l’énergie : la fabrication de produits en PET recyclé permet d’économiser jusqu’à 60% d’énergie par rapport à la fabrication de nouveau PET
– de préserver les ressources non renouvelables : le PET primaire est produit à partir de ressources naturelles non renouvelables qui se raréfient. Garantir une deuxième vie à ce PET est un acte éco-responsable que nous avons choisi pour diminuer notre empreinte carbone et vous proposer des flacons éco-responsables.
Nos emballages sont fabriqué en Europe, pour privilégier un approvisionnement local, de qualité et au meilleur tarif, minimisant ainsi l’impact du transport sur l’environnement.
Enfin, tous nos emballages sont recyclables : il faut pour cela les trier selon les consignes des circuits de tri et revalorisation de la zone où vous habitez.
Nous sommes en train de réfléchir à d’autres alternatives pour nos sachets d’emballages toutefois il nous faut prendre en compte la préservation de l’humidité pour nos poudres ayurvédiques, les réglementations cosmétiques en vigueur, le poids du transport pour le verre, la réalité écologique (ou pas) des produits en plastique biodégradable… Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de nos avancées car nous travaillons en permanence à améliorer nos pratiques.

 

Enfin, sachez que nous ne forçons personne à acheter sur notre site, que nous n’avons ni service marketing ni commerciaux et que les communautés sur le web en lien avec Aroma-Zone sont totalement indépendantes de notre marque et agissent en toute liberté.

 

Pour éviter la surconsommation et le gaspillage, nous proposons des contenants de différentes tailles pour s’adapter à toutes les utilisations, nous essayons de proposer des idées de recettes économiques et nous proposons un moteur de recherche par ingrédients dans l’espace « Recettes cosmétiques » de notre site, ce qui permet de savoir quelle recette faire avec les ingrédients dont on dispose.

 

Nous espérons que notre réponse vous aura éclairé sur nos valeurs, notre éthique et notre façon de travailler.

 

Lucie (Community manager) et Emilie (Expert scientifique en matières premières)

Aroma-Zone

195 Comments

  • Marie dit :

    J’ai trouvé cet article très intéressant et j’approuve tout à fait le fait de pouvoir critiquer une marque ou des produits que l’on n’apprécie pas.
    Cependant je penche du côtè d’Aroma Zone sur ce coup là.
    Je ne conteste pas les informations que vous avez trouvées mais il semble important de reconnaître qu’elle sont été trouvées car elles étaient clairement mises à disposition. On ne peut pas reprocher à AZ de ne pas informer les gens sur la provenance ou la méthode de fabrication de leurs produits.
    Tout est là écrit noir sur blanc depuis le début donc c’est aux consommateurs de faire un choix et force est d’admettre qu’ils ont le choix puisque comme leur réponse le mentionne ils ne forcent personne à consommer. Pour moi il n’ y a pas de mensonge puisqu’ils nous donnent toutes les informations.
    Le problème vient plus des personnes qui ne se renseignent pas plus que ça et se plaignent par la suite d’avoir été trompées. Ne le prenez pas mal surtout ^^

  • Meli dit :

    Bonsoir madame !

    J’ai découvert az aujourd’hui et j’ai eu l’impression d’être au paradis quand j’ai découvert tout ces rayonnages de produit que je pensais bio et si peu cher.
    Du coup je pensais ce soir balayer internet pour découvrir quel prochain produit acheter et je suis tombée sur votre article qui m’a bien refroidi je l’avoue (mais je vous remercie fortement cela me permet de faire de grandes économies ).
    Vous avez bien raison, tout le monde est libre de faire ce qu’il lui plait mais c’est mieux si il a toutes les clés en main. Je compte consommer un peu car cela me semble un minimum sympathique mais peut être bien que plus tard je me lasserai.

    En attendant j’eplucherai vos articles et d’autre à la recherche de la perle rare (si il y en a une) et vous souhaite une très bonne continuation.

    Ps: Je vous soutiens face aux commentaires médisants, je ne comprend pas tant de colère gratuite face à un avis qu’on est libre de donner.

  • Robert dit :

    Oui bien dit : Aroma Zone est devenue l’Amazon des produits naturels… marketing et fric… et les gens achètent…

  • Corinne dit :

    Bonjour Sheina, le tout est de trouver un juste milieu sur sa consommation. Ensuite, chacun prend la décision qui lui semble juste. Mais personnellement, je ne recommande plus ce site.

  • sheina dit :

    Bonjour,

    je viens de découvrir ton blog, je viens de lire ton article sur aroma zone et bien je suis surprise aroma zone c’est toute ma vie…lol
    j’ai encore pleins d’huile végétales que j’ai acheté , de toute façon on remarquera que certains site prônent le naturel alors que ça ne l’est pas à 100%
    Mais bon, on n’est pas toutes connaisseuse comme toi c’est difficile de faire le tri
    merci pour ton article.

  • Elsa dit :

    Bonjour Bonjour !
    Pour ceux et celles qui hésitaient encore à acheter, merci de ne PAS le faire. J’ai passé une commande en Indonésie, mes produits ne sont jamais arrivés car ils ne respectent pas les droits d’importations. Je contacte donc le service client, en leur proposant à l’amiable de faire re-expédier les produits en France (ce qui ne m’arrange pas vu que j’y vais une fois tous les deux ans). La réponse qui m’a été offerte est: les frais sont à votre charge nous n’y sommes pour rien. (frais d’envois équivalent au montant de ma commande soit dit en passant). IMPROBABLE?!!!!
    Ce à quoi j’ai fait appel à leur bon sens et leur respect de la loi, c’est à dire qu’il est indiqué nul part dans les conditions de vente qu’ils ne sont pas responsables en cas de problème douanier lors de l’importation des produits. Auquel cas, je n’aurais jamais pris le risque. On appelle ça un vice caché par ailleurs.
    S’ils avaient encore cherché à régler le problème ou à envisager un dédommagement (on parle quand même d’une commande de plus de 200€), soit, mais ces derniers ont mis un temps incroyable à contacter leur transporteurs, le colis à donc été abandonné par la douane et sera détruit. Ceci dit, les produits n’auraient jamais pu entrer dans le pays sans la licence d’importation adéquat que ces derniers n’ont pas. Je suis donc dans l’impossibilité d’accéder à mes produits, ni même de récupérer mon argent, quand ma seule erreur à été de faire confiance à leur possibilité d’achat en Indonésie. C’est absolument incroyable et illégal de faire ça, je m’en remet au service consommateur, mais vraiment aller achetez ailleurs. Et ils se disent entreprise bien-être, c’est de l’escroquerie.
    Dès que j’ai le temps, je me met à mon propre blog boycott d’Aroma-zone. Quand le capitalisme dépasse l’entendement sous couvert de bien-être au naturel.
    A bon entendeur.

  • Anaïs dit :

    Bonjour,
    Je suis tombée par hasard sur votre blog et j’ai relu autant de fois que possible tant votre billet que le droit de réponse d’AZ. Je suis contente de vous avoir lue car partout sur la toile l’on ne trouve que des avis positifs sur AZ, ce qui n’aide pas toujours lorsqu’on a des doutes. Car je pense qu’ils ont beaucoup de bons produits, mais beaucoup d’autres qui sont de qualité très moyenne. A titre d’exemple leur gel d’aloe vera qui est tout à fait moyen mais il est encensé par les commentaires. Soit car on n’en a jamais testé d’autres marques, soit par indulgence commerciale. C’est d’ailleurs ce qui m’a un temps conduit à dépenser sur ce site aveuglément et sans trop me poser de questions.
    Merci d’avoir partagé publiquement ton avis personnel. On peut être contre ou d’accord mais cela montre que même avec les commerçants les plus honnêtes, il faut toujours prendre le temps de se renseigner avant d’acheter.

  • Lim dit :

    Merci pour ton article. Contente et rassurée de voir que je suis pas la seule à douter de leurs services. Leurs prix sont évidemment alléchants, et leur marketing est hyper efficace, donc on tombe facilement dans leur panier.
    Ça me rappelle une phrase qu’on m’avait dite: « Quand c’est trop beau pour être vrai, généralement ça l’est » 😉
    Je suis une fan de l’huile de coco, j’en ai tésté plusieurs, des marques de qualité, des marques moins bonnes. La leur est ok, de loin pas la meilleure mais ok, donc j’ai continué à en commander.
    Mais le truc qui me refroidit là, c’est que j’ai acheté une fragrance cosmétique parce qu’il y avait tellement de commentaires élogieux dessus, que je me disais que ça allait être incroyable. Grosse déception, l’odeur est loin de ce qui est décrit, ne correspond pas du tout à ce qu’on peut imaginer. J’ai donc laissé un commentaire (négatif) sur le site, pour dire ce que j’en pensais. Ils l’ont effacé quelques heures après la publication. Alors évidemment, si ils effacent tous les commentaires qui ne font pas l’éloge de leurs produits, ça devient très facile de faire croire n’importe quoi, et de vendre… Grosse déception , perte de confiance. Et ton article me convainc de ne pas y retourner en fait.
    Merci !

  • mimi dit :

    bonjour
    j ai fait le meme constat que toi je ressentais un malaise face à ce deballage de contenants en plastique recycles ou pas!!!
    je prefere de loin mes anciens contenants alimentaires merci de prendre le temps de nous informer pour ma part j ai été conseillee par mon entourage mais ne me suis jamais resolue à commander chez eux je suis plutôt mefiante de nature et cela m aura été utile au moins

  • Corinne dit :

    Bonsoir Poss, merci pour votre message. Je propose également deux articles d’alternatives à Aroma Zone sur le blog 😉

  • Corinne dit :

    Bonsoir Kristina, je vous remercie pour votre commentaire. Il était posé, je ne vois pas de raison de vous insulter :). Même si vous vous êtes permise de me juger, de façon erronée, je n’a pas réalisé un achat compulsif que j’ai regretté, vous n’avez absolument pas compris la raison du coup de gueule. Mais ce n’est pas grave, le seul avis qui compte vraiment est celui de mes proches, j’ai appris à ne pas m’attacher aux avis d’inconnus du net d’autres ont compris. Belle soirée.

  • kristina dit :

    Bonjour,
    c’est très bien d’avoir publié leur droit de réponse pour que chacun puisse se faire un avis sur la qualité de leurs produits. Pour ma part je leur reste fidèle en toute connaissance de cause et j’ai trouvé leur réponse toute à fait pertinente.
    Chacun est responsable de ses actes.Trop facile de dire  » ils poussent à la consommation  » alors que vous avez fait un achat compulsif et que vous regrettez …
    Ne perdez pas votre temps à m’insulter, je ne les lirai pas.

  • Sophie dit :

    Bonjour, j’ai lu votre article avec grand intérêt. J’ai décidé d’utiliser des produits naturels depuis à peut près 1an et je me suis naturellement tournée vers aromazone.

    Personnellement le fait qu’ils proposent un éventail très large de produits ou la liste d’ingrédients dans leur recette soit excessivement longue ne me dérange pas plus que ça, car je n’utilise que très peu de produits (3 ou 4 par recettes sont largement suffisant à mon sens).
    Je suis cependant déçu par le manque de réponse de leur part quand on a un problème ou qu’on pose une question. On est pas que des pigeons là pour débourser de l’argent.

    En ce qui concerne la qualité de leur produit, j’avoue être surprise et je consulterai en détail leur fiche descriptive. Par contre j’ai regardé un peu les alternatives que vous proposez et je vois par exemple pour l’huile de coco dans certaines boutiques elles sont également en pot PET ou d’autre huiles dans ces mêmes pots, le beurre de karité mélangé à de l’huile de tournesol et plus cher. J’imagine que sur ces sites il faut également faire le tri.

    N’étant pas riche je continuerai d’acheter chez aromazone pour l’instant, je ne peux pas me permettre d’acheter des produits 2 à 4 fois plus cher. Je ferai quand même le comparatif pour tenter d’avoir le meilleur rapport qualité/prix.

  • Poss dit :

    Coucou!

    Merci d’avoir publié cet article 🙂

    Avant de passer commande j’aime faire des recherches sur ce que les gens pensent et il faut dire que sur le site lorsque la plupart des commentaires indiquent que déjà l’odeur est horrible on se pose des questions.
    Après faut être conscient que Aroma-Zone c’est un peu l’usine, je me suis perdue plus d’une fois dans mes recherches, après je trouve que leurs explication des bienfaits du produit sont bien c’est d’ailleurs grâce à ça que je sais quoi acheter. Cependant je pense me tourner vers quelque chose de plus petit et peut-être plus « familiale ».

    Dans tous les cas, merci pour cet article très développé sur ce site car, moi, n’y connaissant rien j’aurais pu acheter des choses qui auraient pu encore plus anéantir mes cheveux (pour qui je cherche des produits)

    Je ne cherche pas à faire de la pub mais j’ai découverts cette blogueuse par hasard mais si ça vous intéresse elle propose des alternatives à Aroma-Zone:
    Take It Green

  • Corinne dit :

    Bonjour Libelule, merci pour votre message bienveillante, ça fait du bien! Oui, malheureusement beaucoup de personnes ne connaissent pas la notion de respect, j’ai appris à les publier sans y prêter d’importance 🙂 Ils poussent clairement à la sur-consommation, c’est vraiment dommage car le concept de base était tellement sympa…

  • Libellule dit :

    Bonjour,
    Merci de nous informer de « votre » point de vue ; je suis attristée pour vous je n’ai lu que certains commentaires qui étaient super agressifs envers vous, voire insultants… je n’ai pu poursuivre tellement certains sont affligeants de méchanceté.
    On peut ne pas être d’accord et le dire poliment, posement et dans un souci d’échange, de partage.
    Avoir du respect pour soi, permet d’en avoir pour les autres et à lire certaines personnes, on peut se demander où se situe leur niveau ?
    Enfin bref, je voulais faire part de mon témoignage :
    * Janvier 2017 : achat de Maca Vital
    * Mai 2017 : à l’intérieur de flacon, il y a des moisissures qui sont apparues, des espèces de choses blanches qui flottent dans le flacon opaque
    * Avril 2017 : commande de l’huile de massage minceur
    J’ouvre le colis : le flacon a été mal refermé et il s’est à moitié déversé dans mon colis avec les autres produits
    * Je me perds dans leur site, trop de choses, trop de produits à acheter pour effectuer soi-même son soin = au final j’achète beaucoup de choses dont je ne me sers pas par la suite
    * J’ai une vague impression qu’ils poussent à la sur-consommation (cela me gêne un peu dans une démarche décroissante)
    Donc, moi aussi je vais aller voir ailleurs….

    Merci pour votre article, et celles ou ceux qui veulent y déverser leur haine, passez votre chemin il y a assez dans cette planète de conflits… soyez en paix et soyez la paix…

  • Corinne dit :

    Bonjour Aurélie, je propose deux articles d’alternatives sur le blog ,)

  • Re Claudette dit :

    Bonsoir,

    J »avais l’intention de commander des huiles essentielles chez Aroma mais je viens de prendre connaissance de tous les articles et je m’aperçois que cette société n’est pas très sérieuse et dit vendre des huiles essentielles naturelles. Après avoir lu tous ces articles je ne ferai pas de commandes chez AR.
    Par contre , pouvez-vous m’indiquer quel site internet vous me conseiller pour vraiment avoir des produits bio et naturels.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement

    Claudette

  • Aurélie dit :

    Merci pour cet article qui ne fait que confirmer mon impression depuis quelque temps. Avez vous d’autres sites à nous conseiller qui seraient plus éthiques ?
    Merci d’avance

  • Jenny dit :

    Bonjour Corinne
    Hormis ce que je pense d’Az (pas glorieux, je l’ai également abandonné) votre démarche et noble et vous avez raison : pourquoi toujours niveler vers le bas.
    Le français est, certes, râleur mais le français peut aussi être informé, contrairement aux “pauvres“ d’ailleurs, qui n’ont ni le temps, ni les moyens…
    “Parce que ton pull est un peu toxique, tu peux bien, aussi, te cramer la tronche nooon??“ relève, à peu près, de l’intelligence de plusieurs commentaires.

    Je vis en Afrique depuis 15 ans et il faut informer certains de vos lecteurs à “grande âme“ qu’ici, globalement, les gens ont d’autres problématiques que la cosmétique bio..sérieusement
    Il faudra aussi que, dans leurs dîners mondains, ils ne s’attristent plus de l’état du monde …
    Ici ou ailleurs si aucun contrôle n’est effectué, au niveau des producteurs, sans même parler de qualité, c’est très souvent la surexploitation; d’ailleurs, ceci n’est pas uniquement vrai pour les huiles végétales ou les HE, pensons chocolat, café, ou uranium, pétrole, gaz … 😉
    – Mais naaaaan, regarde, sur la bouteille y’a écrit Bio …
    – Olala c’est compliqué tout ça…
    – Allez viens, c’est pas grave, on va s’boire un coca en terrasse!
    J’ai envie de mourir, tant de bêtise …

    Aussi je suis bien désolé que vous deviez rappeler qu’un blog est un espace d’expression libre.
    Que ces gens, à qui votre article déplait ne se fasse pas si mal, qu’ils ferment simplement la page, comme pour n’importe quel autre site.
    Ils se sont fait engueulé par leur patron, leur conjoint… et n’ont trouvé que votre blog pour déverser leur dose de colère. J’en suis bien désolée

    J’ai bien souvent voulu écrire un commentaire mais n’avais jamais pris le temps.
    Aujourd’hui il me semble utile de le faire, ne serait-ce que pour vous donner un p’tit sourire.

    Un proverbe africain dit “Si tu ne m’arrange pas, ne me dérange pas“!
    Bonne route!

  • Marie Aujobala dit :

    Effectivement Lina, je suis entièrement d’accord avec toi….. Depuis que je fais mes shampoings et crèmes ma peau et mes cheveux me disent « merci » !!!!!!! Je commande chez AZ depuis quelques années, je n’ai jamais eu aucun problème avec leurs produits (pas de mauvaise odeur, simplement l’odeur naturelle des plantes); le service client a toujours été réactif et a remplacé les produits renversés dans mes colis en me les renvoyant les immédiatement (3 fois en tout). Je reste simple et basique dans mes préparations et je ne commande que le strict nécessaire ; Je stocke toujours mes ingrédients dans mon frigo. Chacun est libre de ses choix, libre de commander ou pas chez AZ, ou ailleurs…. et on n’est pas obligés de commander le catalogue complet….. Bonne journée à toutes et tous

  • Christine dit :

    Chère Lina, Je me permets un petit mot. Heureusement qu’il y a des critiques, ça fait évoluer la critique. Ca n’est pas QUE négatif. Et puis ohhhhhhhhhh quelle horreur on va arrêter immédiatement de critiquer Aroma Zone étant donné qu’UNE personne est satisfaite d’acheter leurs produits de qualité non vérifiée. Parce que c’est là qu’est le problème, la différence entre ce qu’ils vendent et ce qu’ils prétendent vendre. Ca s’appeelle de la malhonnêteté. Et c’est un problème, un problème critiquable. Et puis le sujet de l’article porte sur Aroma Zone, pourquoi diluer la discussion sur toutes ces autres compagnies, qui sont légions vous avez raison, et qui produisent tant de choses toxiques. Il serait vraiment ridicule de le faire. D’autres gens partout sur le web se chargent d’en parler de façon adéquate et fort bien documentée. Leur reproche t-on de ne pas parler d’Aroma Zone ?
    J’imagine que votre solution est d’acheter sans se poser de questions, juste parce que sur le joli package il est écrit et tout est aux normes.

  • Lina dit :

    En tant que bon citoyen français, la base c’est de toujours critiquer… A celles qui se plaignent du côté soit disant ‘non naturel’ des produits Aromazone, regardez avant comment sont teintés vos vêtements ‘made in indonesia’.
    Allez donc critiquer les grandes marques de cosmétiques qui eux , utilisent de vrais produits chimiques/toxiques comme le parabene ou le phenoxyethanol.
    je n’ai jamais eu de soucis avec le service client qui a toujours été réactif et depuis que j’utilise ce genre de produits, je n’ai jamais eu des cheveux aussi beaux et en bonne santé. Et en parlant de cheveux ,j’espère que celles qui ne sont pas satisfaite ne font pas de colo chimiques évidement…ça serait un comble. Enfin après , c’est chacun son avis mais je pense que niveau produits mauvais pour l’environnement et la santé, aromazone est loin d’être le site a critiquer en premier.

  • Johana dit :

    Hello !

    Je suis tout à fait d’accord avec toi… La qualité du service client a baissé depuis environs 2/3ans, la livraison se fait de plus en plus longue, interlocuteurs froids et inconprehensifs…
    La qualité des produits aussi (genre le beurre d’avocat qui a d’un coup augmenté et qui est devenu coupé à l’huile de tournesol).
    Du coup ça va faire 3ans que je les boycotte, mais ton article va me permettre d’appuyer mes propos !!
    Néanmoins, je ne comprend pas pourquoi tu dis que l’extraction au CO2 supercritique utilise les solvants ? Peux tu développer ?

    Merci pour ton article en tous cas !!

  • Elyane dit :

    Tu viens seulement de découvrir comment le monde fonctionne aujourd’hui (société de capitalisme). Tu peux faire le même article sur les vêtements, les produits de soin en général, tous les produits soit disant bio…les produits ménagers, les produits pour le jardinage, etc…(la liste est tellement longue). Aujourd’hui, à part de rare exception ou si tu es pété de tunes, tous ce que nous consommons c’est de la merde. Bref, malheureusement, je ne suis pas du tout surprise du contenu de ton article. Merci à toi de prendre le temps de dénoncer.

  • Paris dit :

    Bonjour, je viens de lire votre article et vraiment je pense que l’attitude de AZ à votre égard les dessert totalement. Harcèlement par mail et menaces de poursuites pour diffamation parce que vous osez dire votre vérité et exprimer votre exigence et votre besoin légitime d’information et de transparence!
    Leur volonté de contrôle me donne un sentiment très désagréable. Ils auraient pu se contenter de leur droit de réponse, même si ce dernier démontre tout à fait leur méthodes. Ils jouent sur les mots à différentes reprises pour justifier leurs choix commerciaux, restent flous, sans compter leur arguments pour justifier leur choix de continuer à commercialiser l’huile de palme, notamment en déplaçant le problème sur d’autres huiles alors que l’urgence réelle est de stopper cette production si destructrice…
    Tout cela me rappelle encore une fois que la volonté de profit et de domination du marché, (emballé par des beaux discours et des mesures politiquement correctes) ne fait jamais bon ménage avec la vraie transparence, l’exigence profonde et l’implication réelle dans le respect de l’environnement et de la vie sous toutes ses formes et à tous ses niveaux. Personnellement, je pense qu’en tant que leader ils auraient gagné (en estime publique et en apport de nouvelle clientèle plus exigeante) si ils avaient donné l’exemple en annonçant qu’ils stoppent ce commerce d’huile de palme. D’autres sociétés ont été gagnantes dans ce genre de choix éthiques.
    Cela me confirme dans mon choix de me tourner vers des sociétés plus modestes mais dont la motivation profonde est de s’inscrire dans ce changement de paradigme qui consiste à développer des modes de consommations respectant réellement l’environnement et la vie, en appliquant cette exigence à tous les niveaux de la chaine de fabrication, et dont les bénéfices financiers servent en premier lieu à nourrir et développer leur projet éthique, et non une logique commerciale et d’enrichissement financier.

  • Sophie dit :

    Bonjour,

    moi aussi j’ai connu AZ à ces débuts. Et moi aussi j’ai été attristée de voir baisser la qualité à mesure qu’augmentaient les prix.

    Ils n’ont absolument pas l’éthique qu’ils prétendent.

    Seul compte le profit !

    Un exemple tout simple : leurs jolies boites métal. Certainement PAS fabriquées en France ! J’en ai parlé dans un commentaire … effacé 24 heures plus tard.

    C’est à nous, consommateurs, de refuser ces produits.

    Payer quelques centimes de plus pour rester fidèles à nos convictions ; nous pouvons tous le faire !

    Non ?

  • Caro dit :

    Bonsoir,

    Je suis moi aussi très déçue d’Aromazone.
    Suite à un problème informatique ayant bloqué mon offre promotionnelle, je n’ai pas pu bénéficier de cet avantage. Lors du premier échange avec le service client, la personne a remis l’offre sur mon compte, reconnaissant qu’elle avait été bloquée par leur interface de vente et c’est tout….aucun dédommagement malgré le montant de ma commande.

    J’ai envoyé 4 mails… Dans le dernier message, j’ai été plus virulente en exprimant mon mécontentement d’avoir une réponse copiée-collée et en demandant une attention plus personnalisée. Je n’ai malheureusement pas eu de bonne surprise.

    Alors oui, je vois maintenant cette enseigne comme une machine à fric où l’attention à la relation client est loin, très loin.
    Je vais donc me tourner vers d’autres boutiques….
    Caro, cliente déçue

  • fuzelier dit :

    Bonjour , et merci pour cette mise au point .
    Bien à vous .
    Marie – Victoria Fuzelier .

  • Corinne dit :

    Bonjour Anne, il est fort dommage de n’avoir eu droit à une réponse de votre part qu’un an après la publication de mes articles au sujet de votre société. Il est fort dommage aussi que j’ai été menacée d’être traînée en justice pour diffamation et que soudainement vous décidiez de changer de stratégie, au vu des nombreuses réactions que votre projet engendre ( et je ne parle pas que de mon blog mais de tous les messages que vous recevez de clients en colère). Aromazone EST une machine à fric, un projet peut-être qui au début est né d’une passion pour la beauté au naturel. Mais il faut aussi être une grande fille et assumer le fait que votre société est devenue une machine de guerre commerciale au détriment de la passion. Vous devez aussi, je pense, arrêter de vouloir véhiculer une image parfaite alors que la perfection sur notre planète n’existe pas. Arrêter les mensonges aussi, de par respect pour vos clientes car n’oubliez pas que c’est grâce à elles que votre société est devenue ce qu’elle est. Mensonges tels que la non existence d’une cellule marketing ( alors les event pour les blogueuses qui sont utilisées pour faire votre promotion et puis l’existence d’une community manageuse qui au fur et à mesure de nos échanges est devenue « responsable communication »).
    J’oubliais de vous dire aussi que menacer des clientes n’est pas la solution 😉 .
    En ce qui concerne le reportage télévisé: as-ton obligé votre papa à montrer sa superbe grosse voiture pas écologique à l’écran, on vous a forcées à boire du champagne? Non, assumez…
    Aussi, il existe aussi ce mensonge par rapport à vos pseudos engagements envers la nature, alors que vous ne testez pas a qualité de tout ce qui entre dans vos entrepôts, et produits qui gisent dans l’eau dans le reportage (bravo). ON vous a aussi obligées à faire ce reportage dans le sens où il a été tourné et présenté par la chaîne télévisée? On ne doit pas les croire eux non plus?
    Je suis désolée de ne vous voir qu’un an après la publication de mon article en mode  » caliméro » mais je ne suis pas la seule à avoir parlé de façon moins positive de votre entreprise.
    J’ai reçu des centaines de messages de clients mécontents, de clients conscients de ce qu’est devenu Aroma Zone (une machine à fric) et je ne les ai pas forcés à avoir cet avis, ils l’ont eu tout seuls, comme des grands! Par contre je n’ai toujours pas changé d’avis par rapport à votre société et moi aussi je clame haut et fort que vous avez pris un mauvais tournant sans vous en rendre compte, aveuglés par l’appât de l’argent,c’est bien sympathique un an après d’ inviter mes lecteurs à venir visiter vos installations, alors que vous n’avez même pas daigné me contacter en privé pour parler de tout ce remue ménage qui s’est déroulé sous vos yeux….Je trouve votre démarche un chouilla….bref….vous savez comment me contacter…

  • Anne dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis Anne, une des fondatrices d’Aroma-Zone.
    Je ne sais pas ce qui a pu déclencher autant de colère chez vous. Je la respecte. Cependant, vos propos sont extrêmes et blessants.
    Je souhaiterais clamer haut et fort qu’Aroma-Zone n’est pas une « machine à fric » mais bien un projet créé par passion et guidé par notre envie de faire partager les richesses des extraits naturels au plus grand nombre, avec comme valeurs celle du respect de la Terre et de ses habitants, et celle du respect du travail des femmes et des hommes qui œuvrent et travaillent dur pour aller dans ce sens.
    Nos équipes travaillent en ce sens tous les jours. Passionnément et ardemment.
    Ne devrait-on pas se réjouir de voir que cette manière de voir la beauté et le bien-être se répand et génére la croissance d’entreprises comme la nôtre ?
    Enfin je vous invite à ne pas croire tout ce qui est dit dans les reportages télévisés qui sont faits pour créer de l’audimat… Ne prenez pas de raccourcis… Ne croyez pas les rumeurs.
    Faites vous votre propre opinion ! Venez nous voir en provence, venez visiter nos installations, venez à la rencontre de nos équipes, venez nous rencontrer mes sœurs et moi.
    Qu’en pensez-vous ?
    Très belle soirée.

  • Corinne dit :

    Bonjour Célia,
    je vous remercie pour votre jugement sur ma personne, au delà d’être végane ou pas je suis surtout une personne, humaine. Qui comme vous fait des choix, selon ce qui lui semble juste.
    L’utilisation de l’huile de palme n’est pas tolérée dans ma maison, au delà des animaux qui sont massacrés ( et je suis désolée d’apprendre que vous vous en fichez totalement, il y a une déforestation massive qui est opérée. Je ne me fiche pas de ma planète, je la respecte. Je ne cautionne pas sa destruction pour le bon plaisir des hommes/femmes. Saviez-vous également que les personnes utilisées pour cette déforestation massive sont souvent mal payés et travaillent dans des conditions inhumaines? Femmes et enfants y compris? Alors oui je préfère demander aux personnes de prendre connaissance de ces vilains aspects de l’utilisation de l’huile de palme plutôt que de rester inactive et fermer ma gueule de peur qu’on ne m’aime pas. Du coup, votre jugement sans savoir qui je suis et comment je me bats, je vous invite avec beaucoup de respect à le garder pour vous-même, je ne le prend pas.
    Je ne suis pas néo-capitaliste non plus, comme vous le savez, si vous avez vu le reportage télévisé consacré à AZ il y a peu, que la société ne fais pas nécessairement toutes les recherches nécessaires pour garantir le respect des luttes écologiques. Et je n’ai jamais mentionné non plus que les pays émergents sont incapables d’avoir une conscience écologique, ça c’est vous qui le dites, pas moi 😉
    Personnellement et pour éviter toutes les dérives commerciales je ne consomme pas d’huiles essentielles non plus voyez: leur impact écologique est énorme. Elles ne sont pas vitales.
    Sinon pour Yankee Candle qui ne m’a jamais sponsorisée, j’ai voulu effectivement essayer mais en voyant la composition, je suis vite revenue à mes fondants de bougies réalisés à partir de cire de soja provenant de filières responsables qui n’utilisent pas d’enfants pour la récolte. Ha je suis certainement encore une méchante vilaine vegane pour ce choix, pardon j’ai oublié que vous jugiez facilement. Ce n’est pas vital mais j’aime bien ( c’est un problème?). Ha je n’utilise pas d’alu non plus à cause de son impact écologique négatif, ra oui mince alors…Pour les parfums chimiques, tiens vous vous souciez des animaux maintenant alors que pour les orang outang tués pour l’huile de palme non? Qui est incohérent ici?
    Mais il est vrai que les vegans se sentent souvent investis d’une mission de recadrage permanent, de moralisation de l’autre, de non respect de l’avis de ses semblables. Moi par contre je ne suis pas féministe, je suis pour l’équité. Le féminisme de nos jours est devenu quelque chose qu’on peut brandir comme le véganisme pour se faire passer pour quelqu’un de « meilleur » au vu de la société. Je vous remercie pour votre avis moralisateur, dans le jugement.
    Un an après mon coup de gueule peut-être impulsif et maladroit je garde mon opinion: Aroma-Zone n’est pas une belle histoire de famille mais une machine de guerre qui n’a que pour seul but: l’argent…et si ça ne vous plais pas, ce n’est pas grave.

  • Célia dit :

    Votre avis est au mieux expéditif et péremptoire à défaut d’être cohérent. Votre manière de décréter que tel ou tel produits de devrait pas être vendu n’est en rien un argument d’attaque contre AZ, euh…je vous remercie de faire le choix pour moi. Je me suis douté assez rapidement que vous faisiez partie du monde merveilleux des veganes et quand je suis arrivé sur le sujet de l’huile de palme cela m’a été confirmé. Ils vous importent peu de faire vivre une exploitation qui essaie de faire ça dans les formes, de l’emploi des personnes, non, à vous seule, vous décrétez (encore une fois) qu’il faut boycotter. Votre méconnaissance politique des luttes écologiques est flagrante, comme elle peut être générale dans le mouvement que vous incarnez. Vouloir sauver les bébés animaux fait parti d’un tout : sauvegarde, égalité, équité, réalité de la société dans laquelle on vit, utopie de la société dans laquelle on veut vivre vers laquelle on doit tendre.

    S’insurger sur le « comment croire un producteur à l’autre bout de la planète » êtes vous tellement raciste, pardon, néo-coloniale, pour croire que les pays émergents sont incapables d’avoir une conscience écologique et de la respecter ? au bas mot de respecter un cahier des charges ? un petit mot sur les messages en réponse au vôtre : je n’utilise que des HE fabriquées en France, encore un bel exemple de franco-francisme nauséabond et signe d’une ignorance crasse, la meilleure rose est produite en Bulgarie, l’hélicryse en Italie, le tea-tree ne pousse pas à Bordeaux, dommage…bref, parler de ce que l’on connait avant d’asséner des vérités.

    Je ne m’étalerais pas plus sur l’incohérence et le côté dictatorial de votre message. Venant d’une personne qui est sponsorisée par Yankee Candle qui utilise de la paraffine (jus de pétrole pour les néophytes), des colorants artificiels et des fragrances chimiques, qui utilisent des contenants en verre, mais aussi en plastique (eh oui) et celui-ci surement pas recyclé, de l’aluminium (je vous laisse découvrir le monde merveilleux de l’alu avant de suggérer à AZ d’en utiliser comme parle passé) et qui viennent d’outre-atlantique (comme vos chers concombres), une personne donc qui vante les mérites de parfums chimiques (et testés sur les animaux )comme le Paco Rabanne, qui vante les vernis Chanel, Opi etc (connus pour leur formulation 100% bio et leur politique éthique, anti-capitaliste et féministe bien sûr) ; je crois que ça n’est pas la peine d’enfoncer le clou. Vous n’avez pas pu être sponsorisée par AZ d’où votre colère ? je me demande…

    Je suis végane, écolo, féministe, militante depuis un sacré paquet d’année et je fuis comme la peste les avis sortis de nulle part. C’est dommage car oui il faut s’insurger contre le tout capitaliste, contre l’opacité des pratiques, mais votre site est un tel contre-exemple que ça vous enlève toute crédibilité. Je suis loin d’être une fan absolue de AZ je me contre fiche de leur bénéfice annuel, mais vous jetez le discrédit sur le militantisme écologique.

  • Lenia Phedlang dit :

    Bonjour,
    Pour ma part, je largue AromaZone car :
    1) les produits semblent de moindre qualité (comparé à leur début) : hv noyau d’abricot qui n’a aucune odeur comparé à celle de Melvita par exemple
    2) je me rends compte que 50ml d’HV suffisent amplement et qu’il n’est pas nécessaire de prendre 100 ou 250 ml d’huile (qui ont largement le temps de périmer)
    3) la livraison met 3 plombes
    4) ça commence à sentir le marketing à plein nez lorsqu’on va sur leur site : des produits à gogo avec beaucoup de futile
    5) SAV pourri : ils répondent une fois sur 5
    6) leur système de fidélité est vraiment mal fait
    7) Ah j’oublais… le nombre de fois où l’aloé vera a tourné et moisi… alors que dans une autre marque je n’ai jamais eu ce souci….
    Bref, après avoir acheté ailleurs pour ne pas avoir à dépenser 35 euros pour éviter les FDP, je me suis rendue compte de la différence de qualité tant au niveau des huiles végétales que des huiles essentielles. Donc du coups, j’ai préféré me tourner vers Pranarom par exemple certes plus onéreux mais au final de meilleure qualité.

  • DE ROQUIGNY dit :

    Merci

  • Tatiana dit :

    C’est bon a savoir.

    En toute franchise, j’utilise leurs produits depuis des années et je n’ai jamais eu de problèmes. Je suis partie d’une perte de cheveux considérable suite à des défrisages et j’ai fait une acné du dos sévère. J’ai composé mes propres soins naturels et pu voir une nette amélioration puisque je me suis guérie.

    Même si mes matières premières ne proviennent pas en grande partie d’Aroma-zone, les ingrédients que j’ai choisis auprès d’eux m’ont apportés un résultat visible. Le service client en boutique ou en ligne était bon donc logiquement, je n’ai rien à dire.

  • Gabrielle dit :

    salut! pour les huiles essentielles, tu peux aussi aller regarder du côté d’abiessence, c’est une petite entreprise familiale qui fait la plupart de ses produits de façon très locale et écolo (allez voir sur leur site ils sont super et très réactifs)

  • résé dit :

    Denis :
    ici, on est savon d’Alep !!
    corps, cheveux et dents !!
    et tout va bien !! 😉

  • Corinne dit :

    Tout à fait Denis

  • Denis dit :

    Encore un mot pour dire que sur tous les produits provenant de pays totalitaires comme la Chine…lointain comme l’Inde, le Kenya, le Chili, concernant les huiles végétales, les macérats, les huiles essentielles…, Aucun contrôle ne confirme les informations de qualité noté dans chaque fiche de ces produits puisqu’il n’y a pas d’analyses chimiques effectuées par AZ. Lamentable.

  • Denis dit :

    Bonjour,
    Superbe coup de gueule.
    Je suis tombé dans le bio et l’attention de soi et des miens il y a 4 ans, quand ma femme à eu un cancer du sein. Grand souffrance…
    J’ai jeté les téfal, aluminium, pour de l’inox, mangé le plus possible bio, fais les confitures maison et des tas d’autres choses pour n’utiliser que le moins possible l’industrie qui nous empoisonne. A chaque connaissance d’une chose néfaste pour la santé nourriture, objet, cosmétique…, j’essaye de trouver une alternative naturel et sans danger pour la santé. Généralement, la préservation de l’environnement suit l’exigence sur la santé. J’ai connu AZ il y a 2 ans et demi. J’ai acheté des tas de produits pour faire tous les cosmétiques pour la famille: diverses crèmes, sérums, gel désinfectants pour les mains, lèvres, solaires, déodorants, moustiques parfums d’ambiance…
    Et j’utilise la base lavante et la crème jeunesse. J’ai claqué beaucoup d’argent chez AZ.
    Or, j’ai à plusieurs reprises demandé des renseignements sur les produits concernant la qualité, la provenance. J’ai également lu avec intérêt les questions/réponses d’autres clients. A chaque fois, les réponses étaient soient incomplètes ou argumentées de façon très commerciales sans se préoccuper du réel objet de la question. L’essentiel n’est pas de nous rassurer, mais de donner des informations factuelles nous permettant, si nous les jugeons suffisantes, de nous sentir rassurés.

    Ce qui me gène chez AZ: Quand l’Oréal nous vend des produits bourrés de résidus pétroliers et de tas noms imprononçables destinés à les engraisser en nous faisant mourir un peu plus tous les jours. Leurs laboratoires le savent et savent exactement, scientifiquement ce qu’ils font.
    Mais quand AZ nous vend, avec une image très marketing, dirigée sur le tout naturel, celui que notre corps à besoin, avec toute la sécurité possible des produits, je suis assez mécontent d’apprendre que le seul contrôle scientifique effectué est bien de s’assurer qu’ils ne se sont pas fait rouler auprès de leur fournisseur. J’aurais préféré que leur contrôle soit effectué pour s’assurer de la non dangerosité et de la qualité du produit destiné à leurs clients.
    Aucun contrôle de sécurité et qualité des produits, fabriqués à l’autre bout du monde. Qui croirait un producteur à l’autre bout du monde, lorsqu’il nous dit que son produit est fabriqué selon les règles d’hygiène françaises, le respect des procédures de production? La qualité et la sécurité est peut-être réelle mais ne sont pas contrôlées par le vendeur qui ne fait que mettre en flacon.
    Je trouve aussi dommage d’acheter au bout du monde des produits issus de matières premières abondamment cultivées en France. J’attends d’une marque se voulant proche de l’environnement, de conclure des partenariats avec les producteurs français pour fabriquer des produits issus de leurs cultures (HV, HE…)
    Tout cela est assez lamentable de la part d’AZ.
    AZ se fourvoie dans l’obscurantisme.

    J’ai donc arrêté d’acheter chez AZ pour les magasins bio et en ligne. J’ai dernièrement trouvé deux marques de cosmétique avec des formulations notées 3 smileys INCI ou au pire avec 1 ingrédient à 2 smileys (We**da; Dr Hau***ka). Le seul produit qui me manque à un prix « familial » et le gel douche, j’en ai essayé plusieurs mais sans grand succès (je suis preneur de toutes adresses) Je ne sais même pas comment et où est fait leur base lavante et quel contrôle qualité? Mystère. Moi je veux savoir quel contrôle ont été effectués, métaux lourds, toxines, pesticides…

    C’est dans l’exigence que l’on grandi.
    AZ ne fait que faire grandir son porte-monnaie. Tant pis pour elle.

  • guérin patricia dit :

    Voilà bien des années que je commande mes huiles chez Aroma-zone, j’ai 44 ans, 4 enfants de 18 à 3 ans, et je n’ai jamais rencontré de problème avec mes achats, je suis libre d’acheter si bon me semble et en toute clarté…car pour moi rien est caché au contraire…le service client a toujours été honnête, après une livraison endommagée, il m’a renvoyée l’intégralité de ma commande sans attendre. J’ai pu acheter des huiles en pharmacie, bien plus chères et sans les informations indispensables à la garantie de l’huile…alors…confiance ou pas au pharmacien… Et pour le site, certes il a évolué pour certains en mieux et pour d’autres en du n’importe quoi… moi je continue de m’y retrouver…maintenant chacun est libre de donner son avis mais le jugement est bien trop souvent extrémiste.

  • UnAvisParmiDautres dit :

    Je suis une débutante en cosméto et j ai évidemment commencé avec Aroma-Zone… La clayette supérieure de mon frigo est remplie de fioles et flacons car aucune des recettes que je fais ne réutilise les ingrédients d’une autre. Aujourd’hui j’ai vu l’émission tout compte fait et je découvre que ma société préférée fait de… l’embouteillage. Le pompon fut quand une des deux dirigeantes expliquent qu’il serait économiquement trop lourd de tester tous les arrivages!
    Un coup sur Internet et hop! Je découvre tes articles. Jesuis scandalisée par ce qu’ils t’ont fait. Les réactions agressives cachent toujours des peurs inavouées. J’ai regardé les sites que tu proposes comme une alternative, tu m’as fait découvrir un monde plein de couleurs et pleins de possibilités. Mille merci pour ton courage et ton engagement, continue à rester entière !

  • CK dit :

    J’entends bcp parler d’AZ autour de moi a propos de HE : pas cher, grand choix …
    J’ai été voir : le site est brouillon,foutoir et ne m’a pas du tout inspiré confiance quant à la qualité des produits. AZ fait plus hypermarché qu’autre chose et grande diffusion rime rarement avec qualité et respect d’éthique correct.
    Les prix semblent juste moins chers …mais souvent c’est celui des 5ml …et ils n’ont rien a envier à d’autres.
    Avant d’acheter des HE ou Hv où que ce soit il faut peut être se documenter un peu et comprendre ce que c’est.
    Il existe entre 2 ouvrage de reference sur le sujet :
    Fabienne Millet/Le grand livre des huiles essentielles/ed Marabout
    Dominique Baudoux /l’aromathérapie/ed Amyris.
    Les qualités et vertus des HE&HV dependent essentiellement des conditions, lieux de culture ; heure de recolte et extraction. Les effets nefastes &et moindres leurs sont directement lies aussi.
    Avant de ne regarder que le prix, il faut envisager cela aussi !!!
    À moins de juste chercher à être dans la tendance, le mouv actuel ….sans se soucier de l’ivresse !
    La. Certification et l analyse chromatographiecen disent longs sur une huile et sont les seules références à prendre en compte pour juger de la qualité.
    Je crois aussi que s’engager dans cette voie naturelle est un tout qui va de la production a la vente, le tout dans le respect de tout le monde, producteur au client en passant par la planète. Respect d’une certaine ethique de A à Z …
    Sinon c’est simplement chercher à se faire un max d’ argent avant tout avec les produits yendances du moment et dans ce cas peut importe la qualité.
    Après je n ai jamais acheté sur AZ car ils ne m inspirent pas confiance déjà avec le look du site.
    Peut etre que cette société est née d1 bon sentiment, et s’est laissée depasser oubliant tout le reste ?
    L argent et le pouvoir changent les gens parfois ?!
    Mes He&Hv proviennent de la Compagnie des Sens ou de pharmacies .
    Encore 1 fois, comme gage de qualité, verifiez la fiche technique de ce que vous achetez et comparez celles donnees par les differents vendeurs en HE&HV.
    Posez vous les bonnes questions aussi : 1 site qui vous fournit autant de choix et dans de telles quantités….ça doit donne à reflechir !

  • Bulle dit :

    Je crois qu’il faut vraiment remettre les pendules à l’heure avec AromaZone! J’ai eu des soucis avec eux et pas qu’une fois… Un coup l’un des produits a été oublié dans le colis, un coup c’est le catalogue qui manque dans le colis alors que je l’ai demandé en cochant pourtant la case sur le formulaire de commande et ensuite c’est la livraison en Colissimo qui est en retard donc au lieu de recevoir ma commande 10 jours après avoir posté la lettre j’ai attendu 21 jours et ce n’est que le 22ème jour que j’ai reçu (enfin) mes produits…payer du Colissimo et attendre autant pour recevoir son colis alors qu’on est une fidèle cliente c’est quand même pas normal… Il y a des limites à la tolérance aussi, une petite bourde une fois ça arrive, mais des problèmes à chaque fois, c’est gonflant franchement… les clientes qui râlent sur internet doivent bien avoir une bonne et légitime raison de râler s’ils leur est arrivé le même scénario que moi … Entre parenthèses, leur service de réclamations n’est pas très réactif et lorsqu’on leur écrit, ils ne répondent pas! J’attends toujours un dédommagement en particulier pour le gros retard de livraison. Je dois avouer que je n’ai plus vraiment envie de leur faire confiance…

  • Corinne dit :

    Bonsoir Marie Helène, les alternatives que je propose sont bien meilleures que la grosse machine de guerre AZ qui n’a pas le respect du client et qui a décidé de virer de bord… alors oui certaines altenatives dans leur intégralité comportent quelques fois des contenants en plastique ( recyclé parce que quand même je me suis renseignée avant de les proposer), ensuite elles sont bien meilleures malgré tout que ce mastodonte qui ne cache pas qu’il ne fait pas de contrôle sur les métaux lourds, qui montre clairement son côté hyper commercial de transvaseur d’ingrédients…Oui à l’époque de l’écriture de l’article j’ai critiqué certaines extractions mais l’erreur est humaine et je l’ai reconnu ensuite. Et je continuerai à ne pas fermer ma bouche lorsque je vois des sociétés perdre leur âme, traiter leurs clients comme de la merde au lieu de les respecter 🙂 Amen!

  • Marie-Hélène dit :

    bonjour
    Après avoir lu votre article , le doute (déjà présent sur la qualité de certains produits aroma-zone) s’installe aussi quant à vos compétences à juger la qualité des produits aroma-zone ou d’autres d’ailleurs( méconnaissance de l’extraction CO2 supercritique par exemple ).A la lecture de cet article et en allant ensuite voir ceux que vous proposez comme alternative il y a parfois des contradictions ….contenant en plastique par exemple,cela décrédibilise votre jugement et c’est dommage car il est parfois pertinent.

  • GUERENNE Brigitte dit :

    Bonjour, J’ai pu suivre ce soir une émission télévisée où la société Aromazone était présentée comme distributeur de bases pour produits cosmétiques. J’ai suivi avec beaucoup d’attention car je ne connaissais pas du tout cette société. J’ai découvert leur business car il s’agit bien maintenant d’un grand business vu les bénéfices réalisés par cette société, et les multiples implantations de magasins prévus prochainement. Si cela est possible c’est bien parce que des millions d’utilisatrices vont acheter leurs produits et qu’il y en a un méga grand nombre qui se soucient bien peu d’aller vérifier les fiches techniques des produits et quand bien même elles le feraient, elles ne feraient sans doute aucune différence avec des produits issus de l’agriculture biologique française. j’utilise des huiles essentielles depuis environ 35 ans, j’ai 55 ans. Je n’ai toujours acheté que des huiles de bonnes qualités et françaises. Je peux imaginer qu’un distributeur de produits cosmétiques qui développe une activité commerciale très importante se tourne vers des pays étrangers où la matière première est beaucoup moins onéreuse mais peut être au détriment d’une bonne qualité. Importer des quantités aussi énormes et donner un choix aussi vastes à ces clients est un grand défi, ils le font….. Forcément tout ne peut pas être parfait et c’est bien là le hic car vouloir devenir un géant demande de très importants moyens techniques et logistiques et de passer d’une petite entreprise familiale qui fait du bon travail à une grande société qui doit gérer des milliers d’achats aux quatre coins de la planète ne s’improvise pas en un clic. Beaucoup d’entre vous ont parlé de la qualité des produits qui s’est dégradée au fil des années, je ne connais pas je n’en parlerais donc pas ici mais ce qui m’interpelle le plus c’est le manque de relations clientèle et ces non réponses à vos messages de renseignements, franchement c’est pas cool et surtout tres démotivant pour les clientes et futures clientes qui n’ont pas de réponses à leurs questions et dieu sait si c’est vital de répondre rapidement aux questions d’un client. J’ai été commerçante plusieurs années, ça je peux comprendre toutes les mécontentes qui attendent désespérément des réponses. Donc la question que j’adresse ici est à la société Aromazone. Pourquoi ce manque de correction envers les clients qui leur permettent de vivre en « grand » ??? Je pense que si le service commercial après vente était nickel avec des réponses rapides, « commerciales » et gentilles les clientes moins satisfaites d’un produit seraient quand même heureuses de voir que l’on se soucie de leur bien être plus que de leurs deniers. Les explications sur les procédés utilisés pour extraire les huiles commentées par la société en réponse à l’argumentaire de Corinne sont tout à fait correctes et l’on comprend aisément qu’ils aient beaucoup de choses à voir et d’autres à revoir mais le manque de contacts avec des personnes qui leur font beaucoup de publicité est inadmissible. Les blogueuses font gagner des sommes d’argent fabuleuses à certaines sociétés qui les rétribuent avec quelques produits, ce n’est pas équitable, c’est même écœurant. Jusqu’à présent je n’ai jamais été payer mon électricité avec des pots de crèmes ou des HE que l’on m’offre. J’ai besoin d’argent en billets de banque pour payer ce que je dois… Alors Aromazone ouvre une boutique en moins, répond dans des délais très corrects à ces clientes et rétribue correctement les blogueuses qui leur font gagner un pognon fou. Le père des trois demoiselles co présidentes roule avec une très belle voiture. Et pour le fun je n’hésite pas à dire que j’en ferai bien un petit tour !!!! CDT.

  • carole dit :

    Bonjour

    c est quand même super vrai! moi c est le colorant rouge carmin (cochenille broyé) qui m a super choqué car ils ont tout un foin dans la page 1 de leur catalogue sur le fait qu ils sont one voice que les aanimaux sont bien traités…. etavec 40 millions de CA cette année ils pourraient se passer de ce colorant!!
    en ce moment ils encaissent et ne livrent pas… et quand ils livrent c est sansprotection et tous cassé (ça gueule sur leur page facebook!!!!)
    le reportage de france 2 http://pluzz.francetv.fr/videos/tout_compte_fait.html n est pas en leur faveur on voit bien qu il y a peu de controle Valérie le dit elle même pour la recherche de métaux….

  • Roger dit :

    Salut à tous!
    Utilisateur d’huiles essentielles depuis de nombreuses années, et vu l’alternative à l’époque, je me suis vite tourné vers les quelques petits producteurs français qui existaient. A l’arrivée d’aromazone, je suis vite allé sentir leurs huiles : c’était la première fois qu’on voyait une telle gamme, avec testeurs. J’ai vite compris comment les prix pouvaient être si bas. Distillations trop courtes, plantes visiblement maltraitées (avec un peu d’habitude tout ça se sent)… Leurs huiles manquent totalement de subtilité et de rondeur, preuve de distillations menées au plus court et au plus rentable. La lecture de leurs chromatos (particulièrement peu précises…) confirme la première impression olfactive.
    Aujourd’hui notre beau pays regorge de petits producteurs-distillateurs de qualité, qui prennent autant soin de leurs plantes que de leurs distillations. Car on ne le répètera jamais assez : la distillation est un art, que les bons distillateurs pratiquent avec leur cœur et leurs tripes… En Corse, en Auvergne, en Provence… Je ne suis pas là pour faire de la pub à qui que ce soit donc je ne poste pas de lien, mais vous les trouverez facilement si vous en cherchez. Bon vent à miss petits produits (pas facile d’être lanceur d’alerte, mais vous le savez, c’est vous qui avez raison 🙂 et bonnes expériences olfactives à tous !

  • Katia dit :

    j’ai lu avec attention ton article et je t’en remercie. J’ai également lu avec attention la réponse d’AZ ainsi que tous les commentaires. J’achète les produits AZ depuis un an et demi. Les recettes sont compliquées, il faut trop d’ingrédients, ce n’est pas simple et on a peur de faire pire que mieux à notre peau.
    Moi aussi je suis déçue des contenants (flacons en plastique pour des huiles qui se consolident par ex). Je suis déçue par le henné qui n’a pas la même apparence et qui est plus ou moins foncé ou vert alors qu’il s’agit du même produit ? ?
    Je constate qu’AZ est une immense usine, un service client impossible à joindre, il faut remplir un formulaire et à ce jour, je n’ai reçu aucune réponse.
    Bref, après avoir effectué de très nombreuses commandes, je vais freiner mes achats et me tourner vers d’autres sites, plus disponibles et plus à l’écoute de leurs clients.

  • Ghislaine Vigier dit :

    Je trouve que votre article exagère vraiment la réalité. Vous dramatisez beaucoup les choses ! Vous avez raison sur certains points, comme la provenance des graines de concombre MAIS les appellations comme « Naturel » sont généralement certifiés par le producteur. C’est vrai que dans le procédé de transformation d’un ingrédients, nous pouvons utiliser certains ingrédients ou additifs pour atteindre le format fini, c’est ce qu’on appelle un auxiliaire technologique ! Par exemple, la lécithine peut être utilisé comme auxiliaire technologique dans la création de poudre de fruits naturelle.
    Et Aromazone est une entreprise comme une autre, qui doit fidéliser le client. Elle a su avec le temps fidéliser ses clients, mission accompli !

  • Séverine dit :

    Bonjour, ce que j’aime dans cet article c’est qu’effectivement je m’y reconnais dans cet extrait:
    « Les recettes proposées sous les fiches techniques, chaque recette demandant d’acheter d’autres composants et ingrédients. On se retrouve vite, si l’on ne se cadre pas sérieusement avec des dizaines d’huiles, d’huiles essentielles, d’hydrolats, de poudres en tout genre. Que l’on arrivera pas à consommer entièrement car on n’arrivera pas à consommer tout ce que l’on produit…On a envie de tester, de découvrir et c’est toujours ludique, on veut aller plus loin et on « claque » ses sous. J’ai claqué des milliers d’euros sur ce site lorsque j’animais mes ateliers. Parce que c’était facile et pratique. »

    Pour ma part, je ne suis pas tombée dans le « piège » marketing car je n’arrive pas à choisir parmi tant de recettes et j’ai été découragée par le coût à dépenser. Du coup je n’ai pas encore franchi le pas…
    Cependant je me souviens très bien, la 1ere fois que j’ai regardé sur ce site, être tombée sur des forums ou des groupes ou des consommatrices proposaient des recettes plus basiques, plus simples, par exemple pour améliorer un shampoing à base de rhassoul avec 1 ou 2 ingrédients et se confectionner son eau de rinçage, sans avoir à acheter 10 produits… :/
    Mais je n’arrive plus à retrouver où?? Est ce que ce sont les fameux groupes aromazone dont tu parles? Je veux bien des liens STP 😉
    Et sinon où acheter alors en dehors d’aromazone, y a t-il moins cher ailleurs?? Jusqu’ici j’ai acheté toutes mes HE en pharmacie et je me suis ruinée… :p

    Merci d’avance pour les conseils et liens 😉

  • Eva dit :

    En réponse à Gaëlle (28 juillet) :
    Bonjour Gaëlle, l’eau de chaux bio n’existe pas. Elle est fabriquée à partir de chaux aérienne et d’eau, deux éléments qui ne peuvent être certifiés biologique.
    Néanmoins, vous pourrez trouver de l’eau de chaux dans les magasins bio (sous la marque Droguerie Écologique par exemple).

  • Gaëlle dit :

    Bonjour,
    Du coup, savez-vous où je peux me procurer de l’eau de chaux bio pour faire du liniment ? Merci.

  • Corinne dit :

    Bonjour Claire, suite à ma répons privée par mail et comme promis, voici la réponse que je vous aie aussi faite parvenir en privé:

    Bonjour Claire,

    je vous répond en privé car je commence doucement à en avoir marre de votre attitude de jugement…

    Je ne suis pas tombée dans dans une tendance bio et slow, j’y étais depuis mon enfance au Portugal. Mes parents m’ont éduquée à consommer de façon réfléchie. J’ai rarement utilisé des gels douche ou des produits de beauté industriels. De puis mon enfance je me lave le corps au savon saponifié à froid ou aux noix de lavage ou au rasshoul. J’utilise 3 huiles végétales au maximum, du karité et de l’aloe vera. Je ne crée pas une polémique contre une société, la polémique existe déjà depuis deux ans. Des clients mécontents, des clients qui se tournent comme moi vers autre chose de plus vrai et de plus sincère. Az a pour mission de vendre au détriment de la qualité, ils privilégient la quantité d’actifs, d’huiles, d’huiles essentielles et cassent le marché des petits artisans.
    Depuis que j’ai publié mes articles je reçois des centaines de messages de le part des clients mécontents d’ AZ, de clients qui ont décidé d’arrêter d’ enrichir des personnes axée sur le commercial et se tournent vers les petits producteurs locaux. Et j’en suis ravie.
    Je sais ce qu’il se passe dans le monde au moment où vous avez écris votre message… je suis hypersensible et je ressens ce monde bien plus que vous ne pourrez le ressentir tout au long de votre vie, ce monde nous le détruisons sans aucune pitié à coup d’industrialisation massive, de pollution non contrôlée, de massacre d’animaux, nous le détruisons afin de nourrir nos plaisirs…
    Ma maison est minimaliste, isolée au chanvre par exemple. Je n’ai pas besoin d’un salon en cuir de vache pour mon confort et nous consommons peu d’énergie, nous avons un système de récupération des eaux et traitement permettant de faire des économies. Nous nous nourrissons de produits locaux et nous ne nous goinfrons pas de produits industriels.
    Mon porte monnaie ne se rempli par par le biais de mon blog, les adsense sur le blog ne me rapportent pas. Je vais d’ailleurs les désactiver. Par contre je paie de ma poche de la publicité payante sur facebook pour mettre en avant les publications des marques que je présente, surtout les marques artisans, pour leur donner un coup de pouce (mais oui je suis toujours une vilaine sorcière que vous attaquez sans scrupule).
    Je suis une personne qui dit non à beaucoup de choses : le jugement, vous vous sentez certainement puissante derrière votre écran, vous avez du ressentir un plaisir plus que certain à m’attaquer par écris, je publierai en public votre message sur ma page facebook dans la journée, ainsi que sur le blog, avec ma réponse…Je ne suis pas une blogueuse qui ferme sa gueule non, je suis une personne qui réagit, qui est humaine, qui donne des avis tranchés. Et si vous désirez protéger de grosses sociétés qui se foutent ouvertement de la gueule du consommateur, vous ne valez certainement pas mieux que celle-ci…ou alors vous travaillez pour elle, où vous avez des actions chez eux?
    Je vous invite à aller emmerder des personnes qui le méritent, pas des personnes qui comme moi essayent de remettre les pendules à zéro et les aider à mieux consommer, je vous invite à ne pas revenir me voir dans dix ans 🙂

    Excellente journée, n’hésitez pas à publier publiquement mon mail, j’en serai plus que ravie!

  • Claire dit :

    Elle n’admet pas qu’elle est tombé dans une tendance « bio », « slow », « je protège ma planète ». Elle refuse de voir qu’elle a découvert, en retard, des sujets reconnus et étudiés depuis des années. Elle crée juste une polémique contre une entreprise qui ne serait pas là à cette heure-ci, ne nous permettrait pas d’améliorer notre routine au quotidien. Elle ignore totalement ce qui se passe dans ce monde au moment même où j’écris ce message mais elle parle de « prise de conscience pour la planète ». Sa maison est remplie de produits provenant de la mondialisation, son confort aussi. Et en attendant son porte monnaie se rempliera sur votre dos, en partie grâce à ce blog…

    Plus on a de vues, plus Google Adsense paye, c’est un indice pour cette polémique ? Moi je crois que vous avez vu que votre article montait en flèche, Aroma-zone réagis et subitement vous vous proclamez tel une révolutionnaire… Allons il y a des gens naïfs mais heureusement qu’on l’est pas tous !

    Le plus drôle, c’est qu’elle argumente avec une ligne de cosmétique « totalement bio et vegan » : Ce ne sont que des tendances, et des méthodes adoptés par de vrais amoureux de la nature, avant même que cela ne devienne un phénomène de mode…

    Elle s’acharne sur des détails justifiés et des procédés techniques employés par de nombreuses entreprises qu’elles soient à petites ou grandes échelles, elle l’ignore simplement ! Lorsqu’elle devra vendre ces produits elle se verra souvent infligé à des méthodes marketings, ou des procédés techniques qui vont à l’encontre de ces « principes », mais elle se verra avec amertume, dans l’obligation de le déguiser. Arrêtez d’être naïfs et de croire à tout ce qu’on vous raconte sur internet et dans les médias !

    Si vous avez des doutes sur des produits, des méthodes, ou quelconques procédés: Adressez-vous directement aux responsables, aux experts, ouvrez des livres, adressez vous à des médecins, ou au mieux: Déplacez-vous !!!!

    Quant à vous, je reviendrai vous voir dans dix ans lol

  • Corinne dit :

    Bonjour  » Choc » je peux concevoir que vous ne soyez pas d’accord avec moi. Je respecte ce choix. Mes followers fidèles me connaissent bien, ils savent que le but de ce blog est de fournir de l’ information réelle, de ne pas soutenir les multinationales et lobbys cosmétiques. Je milite pour une beauté saine ( pour la santé et la planète), je milite pour une beauté plus simple mais performante. Je milite contre ce les projets qui mettent à mal notre planète. Maintenant vous savez, les autres le savent déjà car ils me lisent et ont pris le temps de me découvrir en tant que personne…

  • choc dit :

    Pas du tout d’accord avec vous. La polémique a le droit d’exister et c’est bon; Mais quel est votre intérêt réel dans ce blog ???? nul ne le sait.

  • Corinne dit :

    Bonsoir Claire, c’est tellement plus facile de fermer les yeux et foncer tête baissée vers une demi solution….Vous n’irez pas loin dans votre métier…Sinon pour information je suis justement en parcours de création d’une ligne cosmétique naturelle et vegane sans huiles essentielles, ce n’est pas si compliqué….en tout cas je porterai mon amour pour la santé et la planète plus loin que le stade de demi solution… 🙂

  • Christine dit :

    ah misère !!!! mais là on touche le fond !!!

    Alors parce que c’est compliqué on ne fait rien ??? on se contente de dire amen à une entreprise qui a une éthique plus que limite parce que « la pauvre elle fait ce qu’elle peut dans un monde très compliqué » ?? « empoisonnons nous pour ne pas la mettre en difficulté cette pauvre entreprise qui fait des bénéfices plus que confortable » ??mais ma foi sans exigence, il ne reste que la grande distribution pour faire ses achats. Et vous voulez être agricultrice avec un état d’esprit comme celui ci ? vous êtes donc prête à participer à coeur joie à ce système totalement pourri et vide de sens qu’on ose appeler Agriculture ? Prête à perdre bien plus que votre chemise dans cette aventure ? et surtout vous semblez nous demander notre bénédiction. Eh bien non, la stupidité à haute dose n’est plus supportable. C’est parce qu’il y a eu tellement de gens comme vous que la société est dans cet été : tout gober et dire merci.

    Ah et puis débattre au cas par cas des procédés de fabrication pour se fatiguer, alors ça c’est grandiose !! ne rien faire, n’est ce pas, ça règle tous les problèmes.

    Oh et nous vivons dans le confort alors que tant de pauvres rêvent de ce même confort, alors fermons notre gueule. Du encore plus grandiose !! exiger la qualité profite à tous, et indirectement mais oui mais oui à ces mêmes pauvres.

    Ahhhh mon dieu prenons tous des blouses et visitons les labos et extasions nous devant la merde qu’on veut nous faire étaler sur la figure ou ingurgiter !! ben oui ces pauvres entreprises noyées sous la réglementation et la paperasse, il faut bien qu’elles vivent.

    C’est vrai que tous ces gens qui créent des entreprises le font avec un couteau dans le dos, un autre sous la gorge et la menace d’être maudits pour des milliers de générations.

    Et personne absolument personne en France ne sait que la réglementation et la paperasse engorgent les entreprises !! c’est même pour ça que TOUS ces pauvres gens naïfs et plein de bonnes volonté doivent voir leur production achetée. A n’importe quel prix et fabriquée dans n’importe quelles conditions.

     » Mais vous êtes une fine cliente, qui s’attend a recevoir le top pour SON bien-être tout en étant consciente et en respectant la nature !  » Encore heureux qu’on exigence de recevoir le top pour NOTRE bien être. Parce que ça implique des procédés de fabrication non polluants et qu’en tant que client nous avons le droit de nous attendre à quelque chose de qualité.

    Et vous prétendez vous lancer dans l’agriculture ??? ne me dites rien, ça va être un « élevage » de veaux en batterie, ou un « élevage » de canard à foie gras.

    A vomir de bêtise, voilà ce que vous êtes. Et par pitié ne répondez pas à mon com. Pour 2 raisons : 1/ je ne lirai rien, vous ne m’intéressez pas, et 2/ les fautes d’orthographe me piquent les yeux. Et le coeur, parce que ne pas écrire correctement aujourd’hui est juste, juste une preuve d’ignorance et de manque d’intelligence. Et j’emploie à dessein (et non à tort oui oui vous avez bien lu à dessein avec un e et tort avec un t) le mot aujourd’hui parce qu’avec internet on peut apprendre et progresser.

  • Claire dit :

    Bonsoir,

    Votre article est très intéressant. J’approuve le geste que vous avez effectuer qui est nécessaire car ça permet a une entreprise de se recadrer et de s’améliorer.

    Malheureusement, vous et bon nombres de personnes dans ces commentaires ne comprennent pas qu’il est difficile d’apporter de la qualité, de satisfaire tout le monde sans faire de faux pas ou de garder la même éthique, surtout une entreprise à grande échelle !

    Je suis moi-même concerné car future agricultrice, et vous n’imaginez pas la quantité colossale de travail que cela représente car on touche le domaine international.

    Si vous voulez critiquez, et bien débattez au cas par cas ! A chaque huile son pays et son procédé de production. Si vous procédez dans ce sens, je vous assure que vous finirez vous-même par vous fatiguez et comprendre d’où provient votre mécontentement.

    Vous avez accès à une boutique, de la livraison à domicile, une large gamme de produits que vous êtes bien contente de trouver quand vous voulez créez « vos petites recettes ». Bref, vous avez accès a un confort que de nombreux pays n’ont pas, et qui d’ailleurs ne se plaindraient pas si ils y avaient accès. Le simple fait de se permettre de juger leurs système en vous mettant pratiquement à la place d’une experte pour dire:  » Sa ça ne va pas, zut les gars faites mieux !  » est vraiment inquiétant. Non sérieux moi je vous invite a prendre une blouse et d’aller dans leurs locaux, ça va être drôle.

    Je vous en prie, créez votre entreprise et distribuez des produits naturels et je pense que vous allez comprendre ce que le mot: bataille, paperasse, et réglementation signifie. Vous encouragez les personnes qui créent leurs marques ? Je veux bien vous partagez ma bataille alors et vous prouvez que cette entreprise n’a pas vraiment tord contrairement a certaines marques que l’ont connaient toutes !

    Vous avez l’air satisfaite de ce que vous avez, et on comprend votre message. Mais vous êtes une fine cliente, qui s’attend a recevoir le top pour SON bien-être tout en étant consciente et en respectant la nature !

    La France est en retard sur de nombreux points, on l’a compris. Les techniques marketings sont ringardes et peu efficaces, l’éthique ne perdure pas… Oui on lève tous les mains en l’air et les yeux au sol pour l’approuver. Mais vous savez, si vous visez plus loin encore, vous risquez de découvrir un système bien plus compliquer auquel on a souvent aucun pouvoir. Et si on essaye de la ramener (prenons exemple sur l’exploitation de l’huile de palme), on se fera bouffer par un système cruel, et petit a petit, il n’y aura plus de boutique… Ni de livraison à domicile, ou d’offres de promotions ringardes avec des clientes qui chipotent car le produit, ben  » y pu trop ».

    Tout ça pour dire, soyez satisfaites du minimum. Vaut mieux ça, que la grande surface les filles.

    Peace

  • Corinne dit :

    Bonjour Laura, vous ne me connaissez pas. Si vous me connaissiez et si vous vous seriez un peu intéressée à ma personne avant de poster un jugement vous auriez su que justement je m’intéresse aux personnes qui créent leur marque , à leur univers et aux valeurs qu’elles soutiennent. Ceci avant même de poser un oeil sur les inci de leurs produits et leur marketing. Pour information j’ai toujours consommé local et près de chez moi et très peu consommé. Mais je présente des marques qui prônent des valeurs qui me parlent. Je procure de l’information ( fouillez mon blog, vous en trouverez bien plus que sur certains blogs…) . Je vais à contre courant des gros groupes commerciaux justement pour revenir à l’essentiel et à l’humain. Je n’ai jamais gratté de produits à des marques car je ne suis pas vénale, je n’ai pas créé de blog pour recevoir des produits pour mon blog; De plus j’ai animé des centaines d’ateliers avec des produits de chez Aroma-Zone, j’ai été une cliente professionnelle. De ce fait et formée en cosméto naturelle et en aromathérapie j’ai demandé des informations que le public ne demande pas. de ce fait soyez cinglante sans me juger. Je ne suis pas une écolo, je suis une femme hypersensible qui se rend compte qu’on détruit la planète et je me demande ce qu’on laisse à nos enfants en se bourrant la tronche de fond de teint chimique. Alors oui je prône le naturel, mais pas le bio qui est un leurre commercial idem que tous les autres. Je prône une consommation consciente, saine et responsable. Et si cela ne vous plait pas, je vous dirais qu’il suffit de passer votre chemin. Ce blog est le mien, j’y prône des valeurs qui ne vous touchent pas, je peux comprendre mais juger autrui par plaisir: FUCK. J’en ai ras le cul du jugement gratuit d’étrangères…qui se jugent parfaites…Bonne journée!

  • Laura dit :

    Bonjour,

    Je n’ai jamais acheté chez Aroma-zone, mais près de chez moi car j’ai les fournisseurs. A l’inverse de votre blog, je m’interesse d’abord aux produits avant de m’intéresser aux marques.
    Et c’est peut être l’erreur de votre blog… Un blog de conso et de pub, et pas un blog d’info.
    Ne vous essayez pas à l’info sur votre blog de consopub, car ce n’est pas votre métier.

    Je vous trouve un peu dure avec Aroma-zone.
    D’abord c’est un site qui délivre beaucoup plus d’information que les autres sur les huiles essentielles. Et beaucoup plus transparent que les autres.

    Si vous en avez assez de faire de la pub sur votre blog, n’en faites pas… Mais ne tombez pas dans l’extrème inverse…en diffamant des marques.

    Permettez moi d’être clinglante à mon tour…
    Peut être ce site (Aroma zone) ne vous a pas délivre assez de produits bio gratis pour votre blog… contrairement au Petit Marseillais- non bio-, que vous adorez pour ses superbes emballages tout plastique. Idem pour le fabricant de colorants alimentaires…

    Etre ecolo et bio c’est bien et c’est beau…
    J’en suis une, journaliste, et spécialisée écolo, de la 1ere heure.
    Mais cette écolo attitude peut parfois virer à l’obsession de la pureté, ou à la paranoïa chez certains(es).

    Votre article est diffamatoire et peu documenté, il ne cite pas ses sources, il ne croise pas ses informations avant publication. Il me fait doucement songer à d’autres qui sont publiés sur le net par des orthorexiques, hyper controlant(es), qui prônent des évictions alimentaires pures et simples, ou des préconisations alimentaires ‘magiques’ et qui soignent leur maladie mentale avec des produits de conso.

  • Corinne dit :

    Bonjour Bérangère, vous trouverez sur le blog deux articles reprenant des alternatives à AZ. Excellent dimanche!

  • Llorca dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article très intéressant. Je ferai bien évidemment plus attention aux précédés d’extraction et de traitement de leurs huiles.
    Je prépare mes cosmétiques et celles de ma famille et amis, proposez-vous d’autres sites/boutiques qui proposent les mêmes produits dans une Halles de prix similaire ?
    Bonne après midi 🙂
    Bérangère

  • Louisiane dit :

    Votre article est très intéressant!
    C’est vrai que je me pose des questions pour les plastiques, quel dégout quand on a une multitude de plastiques PP impossible à recycler. De plus, le recyclage des plastiques dépend de chaque région voire commune, et malheureusement le recyclage poussé c’est pas ici que je vais en voir.
    Mais comme dit dans un commentaire plus haut d’un autre lecteur: je investir mon argent dans une compagnie qui fait un peu de bio et est un peu plus naturelle.
    Par contre, pour le droit de réponse il n’est pas sensé dépassé le double de caractère que l’article qui l’a provoqué, ce qui n’est pas le cas ici…
    Bonne journée!

  • Karinette dit :

    Je suis une accro AZ… Merci pour cet article. 😉

  • Mélina dit :

    Moi aussi j’ai quelques soupçons. Le beurre de karité que j’avais acheté m’agresse la peau du visage (j’ai l’impression d’être brûlée mais sans aucune trace, juste au toucher) et sa texture est tout sauf normale. Depuis quand est il « aéré » à l’état naturel ? On a injecté un truc genre gaz ou je ne sais pas quoi, c’est évident.

  • Chris dit :

    euh…. et quid des commentaires agressifs pour se plaindre de l’agressivité de votre article ??? à mourir de rire….
    Bon, bref, Je ne suis pas cliente d’AZ et apèrs lecture de votre article je ne le serai jamais.
    Ca fait plusieurs mois que je rôde sur AZ parce que j’aimerais bien sûr fabriquer mes propres cosmétiques mais… je ne sais pas… le côté tout il est beau tout il est parfait m’agaçait un peu et puis un jour je tombe sur plein de com mécontents de l’huile essentielle de Rose de Damas. Les clients se plaignaient de… sa mauvaise odeur !! Et plusieurs mois après, la réponse de d’AZ : c’est normal. Ils ont vérifié, rien dans la fabrication de cette huile n’a changé. NAN ???? sand dèc’ ???? ils sont allés sur place vérifier pour 3 clampins qui se plaignent ? C’est pas prendre des vessies pour des lanternes ça ?? Euh…. une huile essentielle de rose qui sent mauvais et c’est normal, ben moi non ça ne me plait pas comme réponse. Merci infiniment pour cet article, c’était pile ce dont j’avais besoin comme info pour ne pas commander chez eux. Etant novice, jamais je n’aurais su décripter les fiches techniques. Merci merci merci !!

  • Marie Aujobala dit :

    Bonjour à tous,
    Merci pour cet échange.
    Moi je préfère « engraisser » (si je peux me permettre) Aromazone plutôt que Loréal and Co…. Donc, je fais des cosmétiques pour toute ma grande famille, et franchement je ne le regrette pas. Je suis satisfaite des produits AZ, et de leur service client…. aucun problème. Mes matières premières sont stockées dans mon frigo, je ne commande que lorsque je n’ai plus rien, j’adapte les recettes à mes besoins….et à mon stock disponible. J’achète également en magasin bio, et en pharmacie, et en para pharmacie… mais toujours des produits bio. Je reste simple et basique dans mes préparations.
    Amicalement,

  • Marie dit :

    Bonjour, je trouve votre article intéressant ,je suis cliente réguliere de AZ et je n’ai aucun souci avec leurs produits et leur qualité. Le fait est que pour les gens qui ont de petits budgets , comme moi, et qui veulent fabriquer eux mêmes leurs soins plus naturels que ceux du commerce ,ce site est une mine. Néanmoins, après avoir lu cet article je ferai plus attention à ce que j’achète chez eux mais je resterai cliente . J’aimerais aussi ajouter que je ne suis pas vraiment ecolo mais comme beaucoup, à force d’entendre et lire que tout ce qu’on mange respire etc… sont nocifs pour notre santé et la nature, j’ai tendance à faire de plus en plus attention à la façon dont je consomme . Seulement je suis de nature pessimiste franchement , faut pas rêver , le désastre est déjà bien entamé, on peut seulement repousser l’échéance , rien que pour les voitures et l’essence par exemple ,ben tout le monde est amené à s’en servir, après pour d’autres choses on peut choisir ou pas de s’en servir ou de les consommer. Les industriels malheureusement auront toujours le dernier mot et ce n’est pas parceque qq milliers de personnes font le choix de leur tourner le dos que ça changera beaucoup les choses . Si on additionne les discours catastrophiques et les propositions quasi irréalisables des écolos purs et durs , bah on se dit qu’il faudrait vivre au fin fond d’une grotte ou de la forêt sans eau électricité internet , le confort quotidien quoi , pas sur que même ces ecolos convaincus soient prêts à ce genre de sacrifice….. carpe diem en faisant attention à nos choix de vie certes, mais franchement se faire des noeuds au cerveau pour des détails qui ne changeront peut être jamais , on ne profite pas vraiment de ce que la vie a à offrir … petit conseil d’une cigale 😉 et désolée du pavé😇

  • mailto dit :

    je suis trés déçue AZ leur seul intéret est de vendre je leur ai adressé 2 mails dont 1 date d’environ 8 mois et l’autre 3 semaines aucune réponse.Pourtant mon mail concerné des produits achetés chez eux.Je suis cliente depuis longtemps et je constate une grande différence lorsque l’on a besoin d’un renseignement je vais chercher ailleurs.

  • Nad dit :

    j avais un panier de 80 euros en cours sur ce site. Et puis j’ai voulu une précision sur mon panier Mais 48 heures plus tard je n’ai toujours pas obtenu de réponse! Ce manque de réactivité ne m’a pas laissé une bonne impression car qu’en serait il en cas de souci!!!
    J’ai donc voulu connaitre l’avis des internautes sur ce site et je suis tombée sur votre blog
    De ce fait, j’hésite beaucoup à finaliser ma commande
    Avez vous un site vraiment « sérieux « à me conseiller? ( le caractère bio est essentiel pour moi!)

    merci

  • Jonathan dit :

    Merci pour ce superbe article !

  • Corinne dit :

    Bonjour Iliane, sur le blog je propose deux articles d’ Alternatives justement 🙂

  • Cindy dit :

    Je suis déçue une envolé des prix je suis la troupe au revoir aromazone

  • liliane dit :

    Effectivement, il semblerait que beaucoup de consommatrices seraient déçues d’ aroma zone. Et comme il n’y a pas de fumée sans feu , je commanderai sur d’autres sites( il suffit de faire une recherche sur Google).

  • Corinne dit :

    Bonjour My Sweet Cactus, et alors parce que la société répond cela ne veut pas dire qu’ils se sont améliorés ou que la qualité a changé en deux jours 🙂 Je ne suis d’ailleurs pas d’accord avec leur réponse que j’ai recommentée dans un autre article. Pour moi il semblerait qu’ils ont perdu leur bon côtés des débuts…

  • Du coup j’ai lu ton article et j’ai lu leur réponse et je t’avoue que je suis complètement perdue ! Je vais quand même voir tes articles pour l’alternative 🙂
    .Léa-Marie

  • Gwenn dit :

    Bonjour,

    J’avais écrit un commentaire suite à la sortie de cet article (fin février donc) et il n’est toujours pas publié. Il est peut-être passé dans les indésirables vu que j’y avais mis un lien?

  • Corinne dit :

    Merci Chrstine pour votre retour. Disons que je suis loin d’être parfaite mais je pense sincèrement qu’ils peuvent faire mieux 🙂

  • Chrstine dit :

    A la différence de certaines qui préfèrent faire dans la demi-mesure, moi j’aime bien votre article, vous avez du cran et il en faut quand on lance des alertes de ce genre.

    Je suis également cliente aroma-zone, et depuis quelque temps je me pose aussi des questions sur cette entreprise. Je les ai contacté plusieurs fois par mail, pour des questions, des suggestions ou autres, et je n’ai jamais eu de réponse, j’attendais de leur part au moins une réponse négative lorsqu’ils ne voulaient pas donner suite à mes demandes, ils n’ont même pas eu cette correction. Leur attitude de dénigrement vis à vis de mes demandes les fait baisser dans mon estime, surtout que j’ai découvert d’autres sites de produits pour faire nos cosmétiques, et oui même pour les business-man la roue tourne un jour ou l’autre. Je constate que vous dites beaucoup de vérité, dont je m’étais également rendue compte. C’est une entreprise qui utilise le greenwashing pour attirer les clientes un peu naives. Malgré tout ils ont quand même de bons produits, surtout parmi leur HE, mais moi aussi j’utilise du verre, le PET ne contient pas de phtalates, mais reste un perturbateur endocrinien (ils se gardent bien de le dire). Globalement j’ai le même avis que vous sur cette entreprise qui à mon sens n’a pas une attitude engagée, dommage !

  • Yaya dit :

    Bonjour, votre article est intéressant bien que trop agressif à mon goût. Je suis client d’aroma zone depuis ses débuts et j’en suis très satisfaite. Il y a tellement d’informations données avec les produits que j’estime que nous pouvons faire nos propres choix sur ce que nous achetons, nous ne sommes pas stupides et n’achetons pas tout les yeux fermés!!! Je ne fais quasiment jamais une de leurs recettes mais je me tourne vers des recettes plus simples et constituées de seulement quelques ingrédients. Je choisis avec soin mes produits en fonction de leur provenance, etc. Je ne multiplie par les achats, j’essaie de me tourner vers la tendance slow cosmetique.
    J’estime qu’aroma zone est un des rares à agir avec autant de transparence et c’est tout à leur honneur. Pour les autres vendeurs, ce n’est pas parce qu’ils sont plus chers que la qualité des produits sera meilleure… Concernant le programme fidélité, ne rêvez pas, aucun programme fidélité n’est uniquement favorable au client. L’objectif est bien de vous faire racheter des choses…
    Nous sommes des adultes, nous savons faire nos choix, n’accablons pas les vendeurs sinon il faudrait faire fermer toute boutique! Vendre, c’est leur gagne-pain. C’est à nous de rester lucide et de faire nos choix, comme des grands.

  • résé dit :

    en réponse à Clem
    j’achète mes huiles essentielles chez
    La Compagnie des Sens 😉
    et pour le reste Happy Léon
    😉

  • Clem dit :

    Alors justement depuis plusieurs mois je me demande où acheter des huiles et poudres ailleurs que sur aroma zone ? En sachant que je ne cherche que du Vegan du coup je me méfie des pharmacies. :/ Auriez vous un bon plan ? Merci

  • Corinne dit :

    On se pardonne, on repart sur une bonne base 🙂 Jeanne

  • Virginie K'n'B dit :

    Bonjour.
    Depuis peu dans une démarche de cosmétiques naturelles et maison, je suis bien évidemment passée par AZ.
    De moi-même je n’ai pas eu confiance à 100% mais reste tout de même contente de mes achats et de l’idée. MAIS il ne faut pas diaboliser cette entreprise qui met les consommatrices sur le bon chemin.
    De plus, votre billet m’a rendue perplexe… Beaucoup de longues phrases, répétitives, un peu agressives à mon goût aussi, avec des termes pas toujours simples à comprendre quand on n’est pas habituée à cette vie écologique.
    Et surtout, critiquer un produit, une marque, un commerce ça je comprends bien, c’est une question de point de vue et ça pousse à la réflexion. Par contre, vous comptez rediriger vos lectrices vers d’autres artisans quand du coup ?
    Car j’ai lu tous les commentaires, casiment toutes vous demandent ceci… Que vous ayez trois produits dans votre sdb pour votre routine ok… Mais ce n’est pas le cas de toutes, et celles comme vous déçues d’AZ souhaitent alors une autre alternative.. Que vous avez promis de donner aujourd’hui.. Toujours rien à part des réponses (agressives aussi) aux commentaires qui vous déplaisent ..
    Personnellement ça ne me pousse pas à faire confiance à 100% à votre article non plus.

    Cordialiement,
    Virginie.

  • Jeanne dit :

    Bonjour,
    Je passe une nouvelle fois par les commentaires car j’ai essayé le contact direct mais le formulaire ne fonctionne pas. Je vous prie donc de considérer ce message comme privé et de ne pas le publier, de même que je vous demande d’effacer mes précédents commentaires.
    Je ne souhaitais pas vous attaquer ni même vous critiquer vous en tant que personne, juste donner mon avis sur l’article (que je critique en effet), pas sur vous personnellement, car je ne vous connais pas, ni votre historique, vos habitudes, vos combats. C’est surtout sur le fond scientifique et sur la façon de tourner les arguments (le fait de rendre responsable un vendeur si vous dépensez trop) que l’article m’a interpellé et fait réagir, c’était peut-être juste de la maladresse ou la passion de votre jeune âge, je suis persuadée que votre idée de base (qui au final était une façon de dénoncer la surconsommation même chez les « écolo ») était bonne.
    Je ne vous juge pas du tout, et ne voulais en aucun cas vous blesser, je vous présente mes excuses si mon commentaire vous a affecté. En aucun cas ne vous juge mal (et pour ma part je ne peux pas prétendre être « slow » donc tout ce que vous faites me semble déjà très bien!).
    Je vous avais demandé de ne pas publier mon commentaire au final, me rendant compte justement qu’il pouvait être mal pris, même si je ne pensais pas l’avoir écrit sur un mode agressif, je vous demande donc de les retirer s’il-vous-plait.
    Mon but était de poser des questions qui nous interpellent toutes je pense, pour vous faire réfléchir et de donner mon point de vue sur votre article, pas de vous attaquer en tant que personne, donc je préfère éviter d’ajouter au débat public qui effectivement devient parfois assez violent, ce que je trouve triste et dommageable à la cause.
    Je continuerai à apprécier votre blog
    Bien à vous,

  • Corinne dit :

    Bonjour Meth, tu diras à Google Adsense de mieux cibler la publicité qui s’affiche dans la colonne de droite…:) essaies de les contacter et leur dire de mieux cibler, parce que moi… je n’ai pas que ça à faire XD

  • clara dit :

    Bonjour, et merci pour votre article. j’ai souvent le meme sentiment que vous en voyant les sur-emballages. je viens aussi de me retrouver avec plein de poudre dont au fond je n’ai pas besoin…jai une petite alternative, meme si elle est pas complete : Gaiakhol est une petite entreprise familiale basée en Isere. Vous trouverez peu de produits, mais des produits de bonnes qualités fabriquées en France pour le bio malgré qq produits importés (rose musqué et argan evidemment..)
    http://www.gaiakhol.com
    Apres y’ a aussi des grandes marques de a cosmetiques. on peut adhérer un peu moins, mais disons que c’est une bonne alternative a aroma zone pour les huiles vegetales et essentielles. vivement qu’il y ait plus de produits!
    Bonne journée!

  • Glamandise dit :

    Comme vous avez raison ! Je déconseille une visite à la boutique d’Odéon qui est un vrai supermarché dans le mauvais sens du terme ! Quant au côté familial de l’entreprise, sachez qu’ils n’ont rien d’humaniste, j’ai bossé deux ans pour eux et j’y ai laissé ma santé. Ils ont gagné le procès et je cite le pdg « je suis chef d’entreprise, les procès c’est mon métier… » Drôle de vision n’est ce pas ? Bref on est loin des Bisounours….

  • Bonjour !
    Merci pour cet article très instructif.

    Je connais AZ depuis 2006 et c’est vrai qu’au fur et à mesure il y a des choses qui m’ont fait tiqué, tout en n’allant pas aussi loin que vous dans l’exploration, rien que des choses simples :
    – la débauche d’ingrédients nécessaires pour un soin et en plus pas toujours polyvalent…
    – le passage des flacons alu vers plastique pour les HV… En plus du côté écolo, le plastique transparent même teinté, c’est moins top que l’alu niveau conservation… Pareil j’aurais préférer payer plus et garder l’alu…

    Du coup, quel site nous conseilles-tu ? D’un peu large d’offres (ce qui m’intéresse surtout ce sont les hydrolats et les HV) ?

    Merci encore !

  • julie dit :

    Merci à toi pour ces précieuses recherches et de certifier mes doutes a leurs sujet ! Merci d’aider les autres à ouvrir les yeux ! je partage !

  • Sécotine dit :

    « Ne craignez pas la perfection, vous en l’atteindrez jamais » (S. Dali)
    Le mieux est l’ennemi du bien et le monde parfait n’existant pas, je continuerai à acheter chez aroma-zone les produits que je ne trouve pas ailleurs, car sinon, autant renoncer tout de suite, non ?
    Ceci dit, la question se pose peu pour moi : jusqu’à présent j’ai réussi à ne pas tomber dans le pièges des offres alléchantes et à m’en tenir à mes recettes de base vraiment très très très basique, et je me fournis généralement en magasin bio et sur les marchés. Mais tout n’est pas à jeter !

  • Corinne dit :

    Bonsoir Cathy, au moment où le public commence enfin à réfléchir à ne plus dégommer la planète, je ne m’en prend pas à AZ. Mais en tant que leader ils peuvent faire mieux! Relisez mon article, j’y cite que les autres huiles végétales sont de première pression à froid et je ne déconseille personne d’acheter chez eux 🙂 Personne n’a parlé ici de manipulation, c’est un article perso coup de gueule…

  • Corinne dit :

    Bonsoir Sylvie Hampikan, invitez moi à visiter une distillerie 🙂 celle d’ Az ce serait cô mieux!

  • Corinne dit :

    Bonsoir Lucie, je vous invite à consulter vos mails, je publierai un edit d’article ou un nouvel article reprenant votre commentaire si vous me confirmez que les menaces sur le dépôt de plainte pour diffamation à mon encontre sont de mauvaises rumeurs colportées par vos partenaires officielles ( dont Peau Neuve comme je vous l’ai signalé par mail aujourd’hui). Ou assumer ce dépôt de plainte ici en public, à la vue de tous….

  • Corinne dit :

    Bonsoir Pascal, le bilan Co2 pour la production de verre est de moins en moins caca, par contre la production et le recyclage des plastiques, lui par contre par cumul est beaucoup plus cacaberk 🙂 la durée de vie d’une bouteille en verre est également nettement plus longue qu’un contenant en pet fin et fragile. J’espère avoir répondu à votre question.

  • Corinne dit :

    Bonsoir Jeanne;

    Je trouve votre article plutôt injuste et très mal informé sur certains points. N’est-ce pas de la mauvaise foi d’accuser un fournisseur de votre addiction ou de votre tendance à surconsommer?

    — à savoir que ma routine de compose d’une argile pour me laver le corps, de la poudre végétale en guise de lavant cheveux, un gel d’aloe vera et une huile végétale. C’est tout…je ne suis pas une personne qui sur-consomme et qui rend les autres coupables d’une sur-consommation qu’elle ne pratique pas 🙂 Lorsque je propose une revue, j’ai testé un produit et généralement je ne l’achève pas, je l’offre? Si il a une réelle plus value parce qu’il entre dans mon jugement de valeurs il est consommé mais jamais racheté, je reviens à ma routine simple et saine.

    Il me semble assez ridicule d’accuser un vendeur de vous proposer des produits en vente, personne ne vous force à les acheter. Personne ne vous force non plus à acheter ceux avec lesquels vous n’êtes pas d’accord sur l’extraction, l’emballage ou la provenance. En plus, ils l’indiquent assez clairement. Si vous avez trop dépensé chez Aroma-Zone, le problème ne vient-il pas de vous??

    — je pense, dès lors qu’un vendeur et de surcroît leader dans son domaine et qui prône depuis ses début un respect de la nature et une consommation saine propose ses huiles délirantes comme une huile de pépins de concombre du Chili. Qui engendre du gaspillage et qui peut tout à fait être remplacée par une huile locale qui n’a engendré ni gaspillage, ni pollution… Je peux ne pas être d’accord de leur proposition d’huile extraite par solvant( ils pourraient mentionner les solvants utilisés, mais ils ne le font pas…) J’ai dépensé chez aroma-zone parce qu’à l’époque j’achetais en toute confiance. Mais vous n’avez pas le droit de me juger sur des choix personnels. le problème de jugement vient plutôt de vous…

    Pour être « slow », à chacun de se réguler et de choisir les produits en connaissance de cause, c’est vrai quel que soit le vendeur !
    Ça ne vous vient pas à l’idée que les magasins bio ou autres vendeurs plus « slow » que vous jugez certainement « mieux » restent aussi des vendeurs, dont le but n’est pas de sauver le monde… Je trouve que les mots « consommation » et « écologie » ne font pas bon ménage de toute façon, et soyons honnête, nous sommes des consommatrices (je parle pour moi aussi!)… Que celui qui n’a jamais péché jette la 1ère pierre….

    —alors en ce qui concerne le slow, j’y suis depuis gamine, bien avant que tout le monde n’aie envie d’avoir bonne conscience en changeant ses habitudes de consommation…on peut consommer de façon écologique en consommant le basique et en se contentant du basique, de ce qui est essentiels pour vivre.

    De plus, sur la qualité des huiles, vos arguments sont faux : un extrait CO2 est un produit de haute qualité et écologique. Le CO2 supercritique, qui est le solvant (comme l’eau ou la glycérine sont aussi des solvants, un solvant est simplement le véhicule qui extrait les actifs, pas forcément quelques chose de nocif et polluant!), permet d’obtenir des extraits très riches en actifs et totalement écologiques, comme le rappelle Sylvie Hampikian. C’est une des meilleures méthodes d’extraction en fait, loin des solvants pétrochimiques… Sur l’huile de ricin aussi : la ricine est bien enlevée par filtration des huiles pressées à froid (étant une protéine elle ne se retrouve pas dans l’huile, et les traces restant seront des particules insolubles). Avez-vous pris soin de vérifier vos sources pour affirmer des choses pareilles? Et l’huile de coco fractionnée n’est pas du tout la même chose que l’huile de coprah, vous mélangez tout ! Sauf votre respect, je trouve dommage de se permettre de tels commentaires publiquement lorsqu’on n’a visiblement pas de réelle connaissance sur un sujet.


    en ce qui concerne le Co2 j’ai demandé des précisions, et je continue à penser que si une huile ne peut pas être extraite en première pression à froid et si elle n’est pas vitale pour la santé humaine, qu’on lui foute juste la paix, ça c’est éco-responsable 🙂 En ce qui concerne les solvants, et comme je l’ai dit à Az ce soir, s’ils mentionnaient le solvant utilisé, la transparence étant, j’aurais tempéré mes propos, mais mes nombreuses demandes plus poussées sont restées dans réponse. Par contre, maintenant que mon article a été relayé en masse, j’ai eu droit à un peu d’attention…mais aussi beaucoup de jugement, et étant hypersensible, j’avoue que je suis blessée et choquée de voir la haine présente , de savoir que des personnes que je ne connais pas me traitent comme je suis traitée.
    Heureusement, un bon nombre de clientes et de marques avec lesquelles j’ai contact depuis de nombreuses années et même deux ONG m’ont soutenues…

    Merci quand même pour votre blog, qu’en dehors de cela j’apprécie ! C’est courageux de parler publiquement et sympa de partager vos passions, mais attention aux dérives…

    Je suis contente que vous appréciez quand-même mon blog, mais si AZ Avait accordé plus d’attention à mes demandes et celles d’un collectif dont je fait partie, ceci n’aurait jamais eu lieu…c’est une porte ouverte à de l’amélioration de leur part 🙂 Je ferai attention de ne plus attaquer un leader dans son domaine sans avoir derrière moi un chimiste confirmé 🙂

  • RedPanda dit :

    Bonjour, vous devriez très vous renseigner avant de parler de choses que vous ne connaissez pas ^^’. Honnêtement, en voyant le titre, je m’attendais à un super article, avec des chromatogramme, des protocoles, la listes des tests effectués par AZ (qui ne mentionne jamais d’analyse de dosage en métaux lourds, radioactivité, pesticides etc), bref un truc qui claque, sérieux, le genre d’article que jamais personne ne fera xD (oui j’aime rêver).
    Là j’ai juste l’impression que les mots « solvants » et « supercritique » vous font peur, parce que vous ignorez ce que c’est.
    Le CO2 supercritique fait parti des nouvelles méthodes d’extraction, c’est une technologie verte qui coûte chère, c’est la plus écologique qui permet d’avoir des extraits de plantes de très bonne qualité sous la forme la plus naturelle sans solvants chimiques, ni métaux lourds, ni impuretés, ni microbes. Cette méthode est par exemple utilisée pour décaféine le café. En gros, on prend du CO2, on le met sous haute pression, on le chauffe à 30-40°C (il est sous forme liquide à ce moment) et on le fait passer à travers les plantes pour extraire les composés, on baisse la pression pour que le CO2 repasse sous forme gaz et se sépare de l’extrait. On décante pour récupérer l’extrait et le CO2 est recyclé en étant recondensé en liquide et donc réutiliser. On a pas de méthode plus écologique à ma connaissance. (j’ai vu tout ça en cours de Pharmacognosie, (en gros c’est de la phyto-chimie)). Pour les solvants, gardez à l’esprit que l’eau en est un, que je pourrais asperger une pomme d’acétone et la manger quand même. Les solvants sont parfois nécessaire à l’extraction d’une molécule, une polaire va nécessité un solvant polaire, une apolaire, un apolaire, (alcool, éther, DCM, Acétone etc.. il y en a énormément) les solvants utilisés sont évidemment éliminés, par rotavapor par exemple (plus ou moins facilement, le DMSO pour l’enlever, bonne chance xD) Bref, dire « y’a un solvant » beh, ça veut pas dire grand chose, il serait intéressant de savoir lequel ^^ et si il en reste des traces au final.
    Bref, c’est bien de se poser des questions et d’avoir des doutes, je ne fais pas confiance à AZ non plus niveau qualité, surtout pour les HE et HV, ils ne sont qu’à moitié transparent pour moi (certaines provenances sont précises, d’autres non, ils mettent les résultats des chromato, pourquoi ne pas la mettre carrément, ou sont les autres tests? et ils ne semblent pas respecter la pharmacopée 11°édition, sinon ils le diraient)
    Re-Bref, merci pour cet article qui, même si il manque d’infos et est léger/mal informé, va faire réfléchir des gens, et rien que ça, c’est Cool, donc merci beaucoup à toi 😉

  • Jeanne dit :

    J’ai vu que mon commentaire est en attente de publication.
    Je vous demande de ne pas le publier svp, je ne veux pas forcément qu’il soit public, je voulais plutôt vous faire réfléchir sur des sujets qui nous taraudent toutes !
    Merci et bon courage !

  • Jeanne dit :

    Je trouve votre article plutôt injuste et très mal informé sur certains points. N’est-ce pas de la mauvaise foi d’accuser un fournisseur de votre addiction ou de votre tendance à surconsommer? Il me semble assez ridicule d’accuser un vendeur de vous proposer des produits en vente, personne ne vous force à les acheter. Personne ne vous force non plus à acheter ceux avec lesquels vous n’êtes pas d’accord sur l’extraction, l’emballage ou la provenance. En plus, ils l’indiquent assez clairement. Si vous avez trop dépensé chez Aroma-Zone, le problème ne vient-il pas de vous??
    Pour être « slow », à chacun de se réguler et de choisir les produits en connaissance de cause, c’est vrai quel que soit le vendeur !
    Ça ne vous vient pas à l’idée que les magasins bio ou autres vendeurs plus « slow » que vous jugez certainement « mieux » restent aussi des vendeurs, dont le but n’est pas de sauver le monde… Je trouve que les mots « consommation » et « écologie » ne font pas bon ménage de toute façon, et soyons honnête, nous sommes des consommatrices (je parle pour moi aussi!)… Que celui qui n’a jamais péché jette la 1ère pierre….

    De plus, sur la qualité des huiles, vos arguments sont faux : un extrait CO2 est un produit de haute qualité et écologique. Le CO2 supercritique, qui est le solvant (comme l’eau ou la glycérine sont aussi des solvants, un solvant est simplement le véhicule qui extrait les actifs, pas forcément quelques chose de nocif et polluant!), permet d’obtenir des extraits très riches en actifs et totalement écologiques, comme le rappelle Sylvie Hampikian. C’est une des meilleures méthodes d’extraction en fait, loin des solvants pétrochimiques… Sur l’huile de ricin aussi : la ricine est bien enlevée par filtration des huiles pressées à froid (étant une protéine elle ne se retrouve pas dans l’huile, et les traces restant seront des particules insolubles). Avez-vous pris soin de vérifier vos sources pour affirmer des choses pareilles? Et l’huile de coco fractionnée n’est pas du tout la même chose que l’huile de coprah, vous mélangez tout ! Sauf votre respect, je trouve dommage de se permettre de tels commentaires publiquement lorsqu’on n’a visiblement pas de réelle connaissance sur un sujet.
    Merci quand même pour votre blog, qu’en dehors de cela j’apprécie ! C’est courageux de parler publiquement et sympa de partager vos passions, mais attention aux dérives…

  • Laura dit :

    Je reviens après avoir lu les commentaires et comme je le pensais « solvants » n’est pas un gros mot. Alors je trouve cela très dangereux de commencer par dire que si on n’y connait rien on ne se rend pas compte de ce qu’on lit dans les fiches techniques AZ pour ensuite s’insurger d’une bête extraction. Une huile essentielle est extraite par distillation, un procédé tout à fait chimique. Par ailleurs le corps humain et la vie en général n’est que chimie.
    Peut être serait il bien de mettre de l’eau dans son vin ? En parlant de choses que vous maitrisez mal, vous induisez en erreur beaucoup de monde, ce n’est pas plus louable que les quelque défauts de aroma zone. Et comme quelqu’un d’autre l’a dit c’est vrai qu’en relisant votre article attentivement on se rend compte qu’il est vide de sens.
    Si encore vous pourriez dire en ayant la preuve que les huiles sont coupées avec des ingrédients toxiques ou bas de gamme. Mais à part critiquer la provenance (transparente !) des produits, le programme fidélité et les méthodes d’extraction… ben ?

  • meth dit :

    cet article pourrait être pris au sérieux s’il ne présentait pas des lacunes physico-chimiques que non scientifiques ne verront pas… intéressant la pub du mascara maybelline qui s’affiche à côté…

  • Béa dit :

    Qui connais ce site ? http://www.abiessence.com
    jai choisi ce producteur local pres de chez moi, pour mes achats chez Az je ne prend que ce que je ne trouve pas chez abiessence
    J espere ne pas me tromper car je ne connais pas leur méthodes de fabrication
    Les tarifs restent plus élevé mais les hydrolats notamment se conserve hors du frigo sans aucun souci, et avec la carte de fidélité on a -5% sur tout les produits
    Si qq un connait je veux bien avoir les avis
    Merci

  • Charléne dit :

    Bonjour,

    Je lis cet article avec intérêt et cela me poussera davantage à vérifier plus attentivement les produits provenant de ce site. Je pense effectivement que tout n’est pas à jeter, tout dépend également de nos valeurs.

    Concernant un commentaire qui parle de « connaissances » en chimie et qui dit que les huiles essentielles ne sont pas naturelles, je suis un peu étonnée…

    « L’industrie » des huiles essentielles utilise en grande majorité la distillation à la vapeur d’eau. Le but étant de récupérer « l’essence » des différentes plantes, fruits ou écorces qui nous intéressent afin de les concentrer et d’apporter un effet plus puissant qu’une simple tisane ou encore une décoction. De plus la forme « huile essentielle » permet d’obtenir certaines molécules intéressantes pour leurs propriétés et qui ne sont pas récupérables sous forme de tisane ou autres procédés…

    Certaines huiles essentielles ne peuvent pas être fabriquées à partir de la distillation à froid ou à la vapeur d’eau. On parle donc d’extraction. Cet technique est rarement utilisée et plutôt sur des plantes fragiles. Il y a plusieurs solvant comme le cO2 naturel par exemple qui n’est ni nocif, ni polluant ou encore qui ne dégrade pas le produit. Les autres solvants utilisés sont dits « volatils » et servent uniquement à extraire l’essence puis s’évapore lors de la phase d’évaporation pour récupérer un randement plus ou moins grand d’huile essentielle. La teneur en solvant est donc, si nous avons des huiles de qualité, proche de 0 que l’on appelle « absolu ».

    Tout les procédés ainsi que la pureté de l’huile, sa provenance, sa concentration en principes actifs, etc… Sont renseignés dans le « Chemotype ». On dit alors que l’huile est Chemotypée ce qui garanti déjà un bon suivi et une transparence. Favorisez les huiles essentielles Chemotypées.

    Je ne vois pas en quoi une huile essentielle ne peut pas être naturelle. Voila pour la « petite » explication. Bonne continuation 😉

  • Bonjour,
    Nous avons rédigé une longue réponse en commentaire sur votre blog mais vous n’autorisez pas sa publication.
    Auriez-vous la gentillesse de publier notre réponse à votre « lettre ouverte »?
    Nous vous remercions,
    L’équipe Aroma-Zone

  • Lps dit :

    Je découvre ton blog grâce à cet article…. Je suis à 200% d’accord avec toi ! Cela fait du bien de lire que d’autre ouvrent aussi les yeux! 🙂 en espérant que tu ne subisses pas le même traitement que moi…. Az n’a pas aimé mes « propos diffamatoires » basés sur des faits…. Voilà deux ans que j’ai quitté Az après avoir fait un tour aux urgences dermato, l’histoire est bien finie. Merci pour cet article!! <3

  • Pascal dit :

    J’avoue ne pas bien comprendre la polémique avec le PET. L’emballage en verre c’est vraiment la fausse bonne idée… Bilan CO2 catastrophique et recyclage qui est lui aussi un gouffre énergivore.
    La seule façon de combattre cela ce serait que le consommateur amène une bouteille à remplir.

  • Sylvie Hampikian dit :

    En réponse à Aude : pour paraitre crédible, il faudrait lire un minimum et aller visiter une distillerie. Car les huiles essentielles sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau. Les essences d’agrumes sont obtenues par pression mécanique à froid
    Certes c’est un process de fabrication, mais si on va par là, rien n’est naturel : ni la farine qui est broyée et tamisée ; ni l’huile vierge qui est pressé et filtrée, ni le lait qui est collecté, pasteurisé, etc…
    L’extraction par solvant ne concerne que quelques extraits aromatiques, mais en aucun cas les huiles essentielles utilisées en aromathérapie.

  • Lamia dit :

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog avec cet article qui me sera très utile car en vous lisant, je décide également de quitter AZ. Une boutique que j’appréciais pour les mêmes raisons que vous, surtout qu ayant des enfants j’avais envie de plus de naturel dans mes cosmétiques, gels douches, shampooings…
    Je m’étais aussi posé la question concernant les contenants en plastique… J’ai trouvé la réponse grâce à vous…
    Merci de m’avoir ouvert les yeux mais je me permets de vous poser une question ou plutôt de me conseiller svp … Où puis je trouver des cosmétiques vraiment naturels et écologiques? Prêts à l’emploi ou à faire soi même ….
    Merci pour votre réponse!
    A bientôt, Lamia

  • Corinne dit :

    LOu, si tu me connaissais mieux tu n’émettrais pas le jugement que tu émets envers des personnes que tu ne connais pas personnellement, j’ai approuvé ton commentaire car je ne censure rien mais je tenais à te dire que je n’ai pas apprécié ton jugement. On descend de sa licorne magique…je n’ai aucunement démonté le site, il y a de bonnes choses dessus mais pas  » tout »…Je suis formée en cosmétique naturelle, aromathérapie et en herboristerie, je n’avance pas des futilités… je me suis renseignée, Aroma-zone n’a jamais répondu à mes mails plus techniques. Ce blog est MON blog et j’y informe des personnes. Qui prennent en compte ou pas ce que je dis…Mais de là à nous traiter, nous les blogueuses qui nous cassons en 4 pour satisfaire des personnes comme toi, là je dit non! POur ton info ma routine c’est de l’eau, un gel d’aloe et une bête huile végétale… je fais en sorte de minimiser au maximum les déchets et les emballages,j’ anime des conférences et des débats auprès d’associations de consommation responsable et je me rend dans les écoles pour prôner une beauté plus essentielle et saine… et si je fais de longues phrases c’est parce que j’ai appris que dans la vie, il faut un jour oser s’exprimer et se faire descendre par des inconnus et j’assume. Cela ne te plait pas? Rien ne t’oblige à me lire…Je ne suis pas parfaite et je n’ai pas la science infuse mais toi non plus :0) Je suis imparfaite, impulsive et j’emmerde ceux qui ne m’aiment pas….

  • Corinne dit :

    Bonjour Cledice, si tu as perçu de l’agressivité dans cet article c’est ton point de vue. Mais de mon coté j’étais calme et posée, j’ai uniquement énuméré des informations. 🙂 Je suis d’accord avec ton point de vue.

  • mélanie dit :

    Merci pour cet article , merci de nous ouvrir les yeux, peux tu nous conseiller des sites plus clean? c’est vrai que toutes ces dénominations compliquées sont difficiles à décripter et c’est pas évident de faire le tri!

  • Lucie Aroma-Zone dit :

    Bonjour,

    Nous avons lu votre article avec attention. Celui-ci nous semble diffamatoire et nous souhaitons y répondre en toute transparence et en rétablissant la vérité.
    Concernant nos matières premières, voici nos réponses point par point :
    – La très grande majorité de nos huiles végétales sont extraites par pression à froid. D’ailleurs, notre gamme compte un grand nombre d’huiles végétales certifiées BIO, or une huile extraite au solvant ne pourrait pas être certifiée BIO.
    Notre huile végétale (extrait CO2) de Grenade BIO est un bien extrait au CO2 supercritique, procédé écologique et qui n’a rien à voir avec une extraction au solvant. Dans ce type d’extraction, c’est le CO2 sous forme supercritique (rendu liquide à haute pression) qui est utilisé pour extraire l’huile et les principes actifs. Vous trouverez plus de détails sur ce procédé ici : http://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/les-differents-extraits-de-plantes#extraits-co2 . Les extraits obtenus sont très purs, et de haute qualité. Notre huile végétale d’Argousier BIO est également extraite par ce procédé et en aucun cas par extraction au solvant.
    La certification BIO sur ces 2 produits, contrôlée par des organismes indépendants, ne permettrait de toute façon pas une extraction au solvant sur ces produits, et leur qualité le prouve aussi.
    Nous ne savons pas d’où viennent ces affirmations gratuites qui relèvent de la pure diffamation ou de l’ignorance totale de ce qu’est l’extraction par CO2 supercritique.
    Dans notre gamme de plus de 60 huiles végétales, uniquement deux huiles sont effectivement extraites au solvant. Cela est clairement indiqué sur la fiche technique en ligne, comme vous l’avez remarqué pour l’huile végétale de Cassis et l’huile de pépins de raisin. Contrairement à de nombreux vendeurs, nous indiquons de façon transparente les modes d’obtention sur nos fiches en ligne. Chacun est donc libre de choisir ou pas cette huile selon si l’on souhaite rester uniquement sur des huiles pressées à froid et vierges ou si l’on est prêt à accepter un procédé impliquant des solvants pour bénéficier de propriétés spécifiques ou d’huiles rares.
    Une huile extraite au solvant garde la revendication « 100% pure et naturelle » (qui n’a rien à voir avec le mode d’extraction), mais elle n’est plus considérée comme « 1ère pression à froid » ni « vierge » bien entendu. « 100% pure » signifie qu’il n’y a pas eu d’ajout d’additifs (BHT, huiles de paraffine…). « 100% naturelle » signifie qu’il s’agit d’une huile extraite d’un produit naturel (végétal), et non produite par synthèse ou pétrochimie.
    – Concernant notre huile végétale d’Abyssinie, le procédé de désodorisation à la vapeur d’eau n’enlève en aucun cas le caractère « naturel » de l’huile végétale (c’est d’ailleurs un procédé autorisé également sur les produits BIO). Ce procédé permet d’atténuer l’odeur forte naturelle de certaines huiles végétales.
    Pour la majorité de nos huiles végétales, nous avons choisi de vous proposer une qualité vierge, non raffinée, non décolorée, et non désodorisée, comme vous le verrez dans les fiches en ligne. Mais pour certaines autres huiles, nous avons préféré proposer une version désodorisée ou raffinée, soit parce que l’huile vierge n’est pas suffisamment disponible sur le marché, soit parce que son odeur trop forte nous semblait un trop grand frein à son utilisation cosmétique.
    Nous avons développé des gammes très larges de matières premières, avec pour but de proposer des produits adaptés à toutes les demandes de nos clients. Un certain nombre de nos clients souhaitent pouvoir trouver des huiles d’odeur assez neutre, alors que d’autres préfèrent des huiles 100% vierges et non désodorisées, quitte à accepter une odeur forte pas toujours agréable. Dans tous les cas, il est clairement indiqué dans la fiche en ligne si l’huile est vierge ou désodorisée et chacun peut donc faire un choix informé selon ses priorités et désirs.
    Pour des propriétés similaires à l’huile d’Abyssinie (notamment au niveau du toucher et sur les cheveux), nous proposons entre autres l’huile de brocoli, qui est vierge, non désodorisée (mais dont l’odeur ne plaît pas à tout le monde). Pour l’huile d’abyssinie, qui a un usage souvent très « beauté » (maquillage, soins capillaires leave-on), nous avons choisi une version plus neutre afin de satisfaire les clients qui souhaitent un produit naturel et efficace mais sans l’odeur.
    – Notre huile végétale de Cassis est un mélange d’huile végétale de cassis obtenue par pression à froid et d’huile végétale de cassis obtenue par extraction au solvant volatil, le tout suivi d’un raffinage (cela est indispensable pour une huile extraite au solvant, et permet d’éliminer toute trace de solvant). Nos fiche technique l’indique en toute transparence. Il n’y a pas d’autres « huiles de base », c’est bien 100% huile de cassis naturelle, comme le prouve sa composition en acides gras très spécifique, que nous contrôlons à chaque lot par chromatographie.
    Nous avons choisi de proposer cette huile malgré ce procédé, car c’est une huile rare, très intéressante au niveau de sa composition et de ses propriétés et très appréciée par un grand nombre de nos clients pour ses effets sur la peau. Il n’est pas facile de trouver une huile de cassis 100% extraite par pression à froid et à l’heure actuelle nous n’en avons pas de source, mais nous travaillons continuellement pour améliorer ce qui peut l’être et vous proposerons donc une huile de cassis pressé à froid et vierge si nous en avons la possibilité.
    – Notre huile de Coco BIO est bien vierge et non désodorisée, comme en témoigne son odeur de coco fraîche. Le fait qu’elle soit chauffée pour être reconditionnée n’enlève en aucun cas sa qualité vierge, une huile de coco sera forcément chauffée pour être conditionnée en France, étant donné qu’elle est naturellement solide autour de 20°C. Cette chauffe à basse température (40°C) n’enlève en rien les qualité de l’huile vierge, toutes les huiles de Coco vierges que vous pourrez trouver auront forcément été chauffées à un moment.
    Nous sommes fiers de la qualité de notre huile de coco, d’autant plus qu’elle est issue d’une filière travaillant dans un esprit de commerce éthique et équitable. Elle provient d’une coopérative au Sud de l’Inde et est une source de revenus importantes pour de nombreuses familles.
    – Concernant notre huile de pépins de Concombre, bien que le concombre pousse facilement en France et en Europe, il n’est pas du tout évident de trouver des producteurs qui en font de l’huile ! Si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous transférer les contacts, mais il faut savoir que la production d’huile végétale à partir de pépins n’intéresse malheureusement pas forcément les agriculteurs français. C’est une huile qui reste rare à l’heure actuelle, ils ne voient donc pas forcément de débouché ni de viabilité économique pour cette activité ici.
    Encore une fois, nos fiches techniques en ligne indiquent de façon transparente les origines de nos huiles végétales, vous pouvez donc facilement ne sélectionner que des huiles d’origine européenne si cela est un critère important pour vous.
    – Par rapport à notre huile ce Coprah BIO , nous ne jouons pas sur les mots, l’huile végétale de Coprah n’est aucunement une huile de coco fractionnée, cela n’a strictement rien à voir. Ce qu’on appelle « huile de Coco fractionnée » c’est une huile obtenue en enlevant certaines fractions (les acides gras lourds ici) pour ne garder par exemple que les triglycérides d’acides gras à courte chaîne. Vous en apprendrez plus en lisant la fiche du Caprylis (http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/emollient-caprylis-aroma-zone ), qui correspond dans sa composition à ce qui est communément appelé « huile de Coco fractionnée » (mais qui dans les faits n’est aujourd’hui plus produite par fractionnation d’ailleurs)
    L’huile de Coprah BIO quant à elle est, comme indiqué clairement dans sa fiche, une huile obtenue par pression à chaud de pulpe de coco séchée, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel et de terres naturelles), puis désodorisation sous vide. C’est ce que d’autres vendeurs appellent aussi « huile de coco désodorisée ». Lorsque l’huile est pressée à froid à partir de noix de coco fraîches, elle est d’odeur agréable, comme notre huile de coco vierge. Lorsqu’elle est pressée à chaud à partir de pulpe de coco séchée (ce qui permet un meilleur rendement donc une huile moins chère), son odeur est forte, elle est donc dans ce cas nécessairement raffinée par la suite. Notre huile de Coprah étant BIO, ce raffinage ne se fait qu’avec des procédés acceptés en BIO (acide citrique, terres décolorantes, vapeur d’eau, vide). Ce procédé fournit une huile d’odeur très neutre et avec une excellente stabilité à l’oxydation, appréciée en alimentaire pour la friture notamment et en cosmétique pour la réalisation de savons (où il y a moins d’intérêt à utiliser l’huile vierge, plus chère et dont l’odeur ne ressort pas dans le savon fini). Elle peut aussi être appréciée par les personnes qui n’aiment pas l’odeur de l’huile de coco mais apprécient son toucher particulier, ou son effet sur les cheveux (dus à sa richesse en acide laurique, peu d’huiles en ont une proportion équivalente).
    – Par rapport à notre Oléine de Karité, une huile est nécessairement très riche en acides gras, elle est composée entre très grande majorité de triglycérides d’acides gras ! Un beurre aussi bien sûr, donc bien évidemment le karité est riche en acides gras, comme toutes les huiles et les beurres, c’est leur caractéristique principale.
    La winterisation est un procédé physique (filtration à différentes températures) qui permet simplement de séparer les acides gras saturés (qui tendent à solidifier à basse température) et les acides gras insaturés (qui restent liquides). Un beurre, comme le karité, contient grosso modo la moitié d’acides gras saturés (qui le rendent solide) et la moitié d’acides gras insaturés. L’oléine de karité est simplement cette fraction insaturée du karité, sa faction liquide ! Elle est intéressante pour les personnes qui souhaitent bénéficier de la richesse en insaponifiables du karité (qui se retrouvent dans l’oléine et sont des actifs intéressants sur la peau), tout en ayant un toucher moins gras sur la peau et une texture « huile » plutôt que « beurre ». Si vous préférez garder tous les acides gras, nous vous conseillerons de choisir plutôt le beurre de karité que l’oléine.
    La « perte » est effectivement importante lorsqu’on winterise le karité pour faire l’oléine, puisqu’on enlève une grande partie des acides gras saturés du beurre. Mais rassurez-vous, il n’y a pas de gaspillage, ces acides gras ne sont pas « perdus » ni jetés, les producteurs les utilisent ou les revendent. Cela permet notamment d’avoir de la stéarine de karité (fraction saturée du karité), très intéressante comme alternative à la stéarine de palme, et utilisée par exemple pour la fabrication de notre beurre d’amande BIO comme expliqué dans sa fiche.

    – Concernant l’huile de Palme BIO, nous ne pensons pas qu’il soit utile de rentrer ici dans le débat « pour ou contre l’huile de palme ». Nous pensons que tout le monde est d’accord sur le fait que la production de cette huile pose de graves problèmes écologiques et qu’il faut changer quelque chose pour la produire et consommer dans une optique plus « durable », mais il n’est pas du tout sûr qu’un boycott total soit la meilleure solution. Il faut en effet se poser la question des conséquences d’un boycott total de l’huile de palme… la demande va forcément se reporter sur d’autres huiles, et quand on sait que le soja, le tournesol, le colza ou autres…demandent beaucoup plus de surface agricole, mais aussi beaucoup plus d’intrants au niveau de la culture (carburant des engins, engrais, pesticides…), on peut se demander si le bilan écologique serait vraiment favorable, et même si l’effet sur la déforestation, les humains et la faune serait vraiment positif…
    De notre côté, il nous semble très difficile à l’heure actuelle de boycotter totalement l’huile de palme (omniprésente en cosmétique – comme en alimentaire d’ailleurs) tout en gardant une gamme assez large pour satisfaire tous nos clients. Pour aider nos clients à prendre des décisions éclairées et à faire un achat responsable, nous avons choisi la transparence maximale et vous informons au mieux sur tous nos produits et leur origine (ce qui est rarement le cas en alimentaire ou dans les cosmétiques du marché). Chacun fait ainsi un choix informé selon son niveau d’exigence écologique et éthique.
    Nous ne prétendons pas pouvoir faire une analyse de ce problème extrêmement complexe et qui dépasse de loin l’utilisation d’huile de palme dans les cosmétiques (qui ne représente d’ailleurs qu’une très faible proportion, loin derrière l’alimentaire et les « biocarburants »…).
    Pour nos clients qui souhaitent utiliser l’huile de palme (effectivement très intéressante en savonnerie), nous avons choisi ce qui nous semblait être la meilleure option d’huile de palme sur le marché. Cette huile BIO originaire de Colombie (et non d’Indonésie) est issue plantations anciennes (« sans déforestation » récente du moins puisque ce sont d’anciens pâturages) et qui apporte un revenu stable aux communautés locales. Nous pensons que le producteur de cette huile de Palme BIO fait actuellement un travail de haute qualité éthique et environnementale en gérant cette plantation de la manière la plus écologique qui soit et en apportant du travail et des aides au développement pour la communauté locale. Notre fournisseur nous a aussi fourni des documents et rapports montrant l’engagement social de ce producteur (apporter un revenu régulier largement supérieur au salaire moyen aux petits exploitants et leurs familles, création d’établissements scolaires et de dispensaires médicaux, accès à l’eau potable, et au réseau électrique, construction de maisons…), ainsi que son engagement écologique (plan de gestion environnementale avec notamment une étude de la biodiversité en partenariat avec l’université de Magdalena et observation de l’impact de la plantation sur la faune et la flore, mise en place d’une gestion de l’eau rigoureuse et d’un projet « énergie renouvelable » par captation du méthane généré par les effluent pour produire de l’énergie, avec pour objectif un bilan « carbone neutre »).
    – L’huile de pépins de raisin que nous proposons est effectivement obtenue par extraction au solvant puis raffinage comme indiqué dans sa fiche technique. Nous avons choisi cette qualité car c’est la plus courante et qu’elle répond aux attentes de beaucoup de nos clients sur l’huile de pépins de raisin : une huile très fine, au toucher très sec et pénétrant, d’odeur neutre, avec une excellente stabilité à l’oxydation (parfaite pour les peaux grasses et acnéiques, non comédogène), et à un prix bas (car elle est souvent utilisée en grande quantité pour les massages). La plupart des huiles de pépins de raisin sur le marché sont, comme la nôtre, extraites au solvant et raffinées (bien que cela ne soit pas toujours spécifié…), c’est l’huile que l’on retrouve couramment aussi bien en alimentaire qu’en cosmétique. Il existe également en effet de l’huile de pépins de raisin BIO obtenue par pression à froid, mais vraiment beaucoup plus chère et sa texture et odeur étant assez différentes, elle ne conviendrait pas forcément aux mêmes utilisations.
    Encore une fois, le mode d’obtention de nos huiles est clairement indiqué dans les fiches en ligne. Donc, si vous cherchez une alternative à cette huile, vous trouverez de nombreuses autres huiles végétales pouvant répondre à vos attentes. Notamment l’huile de Jojoba BIO au toucher sec et pénétrant, qui présente naturellement une bonne stabilité à l’oxydation et est extraite par pression à froid et non raffinée.
    Pour les personnes qui souhaitent pouvoir trouver sur notre site de l’huile de pépins de raisin BIO extraite par pression à froid, sachez que c’est un projet sur lequel nous travaillons, afin de proposer une alternative à ceux qui ne souhaitent pas l’huile extraite au solvant.
    – Concernant notre huile de Ricin BIO : La ricine est une glycoprotéine, ce type de composé est insoluble dans l’huile. Une huile de ricin pressée de manière correcte ne contient donc pas de ricine. Il est nécessaire cependant d’effectuer une filtration très fine (microfiltration) afin de s’assurer qu’il n’y a aucune contamination par la ricine dans l’huile de ricin, cette filtration permettant en effet d’éliminer tous les insolubles. Par ailleurs, il existe pour le ricin 2 types de pressages dits « à froid » : le pressage par vis, pour lequel on peut constater une élévation de température, et le pressage hydraulique, par vérin, qui permet d’obtenir l’huile sans aucune chauffe, et de la meilleure qualité possible. C’est cette 2ème méthode, la plus qualitative, que nous avons choisi pour notre huile de ricin BIO. Cette huile est par ailleurs issue d’une filières travaillant en Inde dans une démarche équitable avec de petits producteurs.
    Notre huile de Ricin est donc extraite par 1ère pression à froid puis filtrée, comme indiqué dans sa fiche, elle par ailleurs certifiée BIO, ce qui exclut de toute façon l’utilisation de solvants pétrochimiques.
    – Notre huile de Son de Riz BIO est purifiée et désodorisée avec le procédé de raffinage classique pour les huiles BIO : neutralisation à l’acide citrique, filtrations sur terres décolorantes, désodorisation à la vapeur d’eau ou sous vide.
    Vous l’avez constaté vous-même, nous donnons sur notre site les informations sur le mode d’obtention et origine des produits, chacun peut ainsi choisir selon ce qu’il recherche et selon ses critères.
    Nous travaillons pour chacun de nos produits avec des fournisseurs et des producteurs expérimentés et compétents, qui connaissent leur métier et nous analysons à réception tous les produits. Nous sommes toujours une équipe constituée entre autres d’ingénieurs chimistes, mécanique, formulation et d’une pharmacienne. Contrairement à d’autres vendeurs, nous avons la connaissance technique sur les matières premières que nous vendons et pouvons ainsi vérifier la qualité qui nous est proposée par nos fournisseurs.

    Par rapport à vos questionnements par rapport à nos contenants, nous avons fait un post sur Facebook à ce sujet hier. Mais vous trouverez également toutes les informations ci-dessous :

    Tous nos flaconnages sont en PET 100% recyclé (PETR), matière obtenue par le recyclage de bouteilles et autres emballages en PET. Le matériau est soigneusement nettoyé et broyé, puis utilisé pour fabriquer des granules de PET recyclé qui seront utilisés pour fabriquer de nouveaux contenants en PET recyclé.
    La substitution de PET par du PETR permet :
    – de réduire les émissions de CO2 de 52 %
    – de réduire les émissions de gaz à effet de serre
    – d’économiser de l’énergie : la fabrication de produits en PET recyclé permet d’économiser jusqu’à 60% d’énergie par rapport à la fabrication de nouveau PET
    – de préserver les ressources non renouvelables : le PET primaire est produit à partir de ressources naturelles non renouvelables qui se raréfient. Garantir une deuxième vie à ce PET est un acte éco-responsable que nous avons choisi pour diminuer notre empreinte carbone et vous proposer des flacons éco-responsables.
    Nos emballages sont fabriqué en Europe, pour privilégier un approvisionnement local, de qualité et au meilleur tarif, minimisant ainsi l’impact du transport sur l’environnement.
    Enfin, tous nos emballages sont recyclables : il faut pour cela les trier selon les consignes des circuits de tri et revalorisation de la zone où vous habitez.

    Nous sommes en train de réfléchir à d’autres alternatives pour nos sachets d’emballages toutefois il nous faut prendre en compte la préservation de l’humidité pour nos poudres ayurvédiques, les réglementations cosmétiques en vigueur, le poids du transport pour le verre (énergivore également), l’impact écologique réel des produits en plastique biodégradable… Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de nos avancées car nous travaillons en permanence à améliorer nos pratiques.

    Enfin, sachez que nous ne forçons personne à acheter sur notre site, que nous n’avons ni service marketing ni commerciaux et que les communautés sur le web en lien avec Aroma-Zone sont totalement indépendantes de notre marque et agissent en toute liberté.

    Pour éviter la surconsommation et le gaspillage, nous proposons nos produits en différentes tailles pour s’adapter à toutes les utilisations, nous essayons de proposer des idées de recettes économiques et nous proposons un moteur de recherche par ingrédients dans l’espace « Recettes cosmétiques » de notre site, ce qui permet de savoir quelle recette faire avec les ingrédients dont on dispose.

    Nous espérons que notre réponse vous aura éclairé sur nos valeurs, notre éthique et notre façon de travailler.

    Lucie (Community manager) et Emilie (Expert scientifique en matières premières)
    Aroma-Zone

  • Marie dit :

    Hello… je suis assez OK avec toi… j’aimais AZ, mais ça c’était avant une petite mésaventure qui vient confirmer le changement progressif qui a été opéré chez eux.
    J’ai postulé pour un joli job chez eux suite à une offre : je me disais super ! travailler dans une boite qui me plait, qui respecte les hommes et la nature…
    Résultat : mes compétences et connaissances me semblaient tout à fait adaptées au poste en question, qu’on me retienne ou non, c’est la loi du marché, et je l’accepte. Ce qui m’a choqué, c’est que malgré mes relances, directement à la personne d’AZ en charge du recrutement, comme auprès du cabinet de recrutement auquel ils ont fait appel, personne n’a eu la décence non seulement de me donner une réponse quant à ma candidature, mais même pas de me répondre….
    Ça fait mal de la part d’une entreprise qui prône des valeurs comme le respect… faites ce que je dis mais pas ce que je fais…
    Grosse déception, qui en dit long sur la mentalité actuelle d’AZ, bien loin des débuts.
    Depuis, je me suis posé des questions, remis en doute leur approche et leur « philisophie affichée » trés éloignée des faits réels.

  • Aude dit :

    Une huile essentielle n’a rien de naturelle, comment peut on penser qu’un produit qui contient un principe actif 100 fois plus concentré que dans la plante peut être naturel? Pour obtenir une huile essentielle, il y a extraction par solvant puis distillation ou raffinage.. un peu de connaissances en chimie ne seraient pas de trop pour paraître crédible.

  • Wildrheality dit :

    Hello 🙂

    Je suis ravie de lire ce petit billet.
    J’ai, à peu de choses prêt, la même expérience que toi vis à vis d’Aroma zone mais également le même constat… Plus que malheureux.
    Avoir vu l’évolution de ce site à été tout d’abord un plaisir avant qu’il ne se mêle aux inquiétudes pour finir par la suspicion et la décision de ne plus participer financièrement à l’apparition d’une véritable société avide d’argent au détriment de leurs valeurs initiales.
    Ceci dit, je n’ai pas encore trouvé de site me proposant les produits nécessaires à la bonne réalisation de mes cosmétiques et dois donc me fournir à gauche et à droite.
    As tu de bonnes adresses rassemblant un maximum de matières premières ?

    A très vite 🙂

  • Mélanie dit :

    On ne peut donc faire confiance à personne ? 🙁 Quid de leurs huiles essentielles ? :/

  • Christèle dit :

    Merci pour cet article très intéressant.

    Je commande depuis plusieurs années sur Aroma-zone et c’est vrai que j’ai constaté l’orientation plus « commerciale » peu à peu.
    Idem pour les recettes, j’ai renoncé à faire certains produits devant les liste interminables de produits.
    De même, j’ai contacté le service clients pour un renseignement sur un produit en mars 2015 : quelqu’un doit revenir vers moi…. !?

    Je profite de l’occasion pour vous demander si vous avez d’autres sites à recommander svp.

    Merci et belle journée à vous ! 🙂

  • Sylvie Hampikian dit :

    Auteure dans le domaine des cosmétiques naturelles, je suis surtout fan des huiles végétales, huiles essentielles, gel d’aloès artisanaux, si possible en direct du producteur. Je privilégie, quand j’en trouve, les produits labellisés Nature et Progrès.
    Des entreprises comme Aroma-Zone ont des contraintes industrielles et commerciales. Bref, une logique d’entreprise. Elles doivent maintenir une qualité constante, mais pas forcément optimale. En termes de qualité des produits, c’est comme comparer un vin de coopérative à un bon petit cru acheté au producteur… Le vin de coopérative répondra aux attentes du consommateur, il sera toujours correct, mais il n’aura jamais la subtilité, la finesse ou la puissance du petit cru.
    Pour ma part, en ce qui concerne Aroma-Zone, lorsqu’on me questionne, je réponds qu’ils ont le mérite d’exister et de contribuer au développement de la cosmétique maison.

    Pour finir, je voudrais revenir sur deux points de l’article de Corinne :
    – recettes trop compliquées : tout à fait d’accord !
    – extraits au CO2 : comme l’ont fait remarquer plusieurs commentaires, c’est une excellente méthode d’extraction, qui permet de concentrer aussi bien des actifs liposolubles (huile végétale) que des actifs hydrosolubles (tannins, pigments). Le résultats est un actif surpuissant, un cadeau pour la peau. Et le solvant (gaz carbonique liquide dans certaines conditions de température et de pression) est inoffensif et de toutes façons totalement éliminé par évaporation.
    Le mot solvant ne doit pas forcément faire peur, ce n’est pas systématiquement un produit chimique toxique. Par exemple, lorsqu’on prend une teinture mère, un extrait liquide de propolis ou un macérat glycériné de bourgeon, on avale une bonne dose de solvants (eau, alcool et/ou glycérine).
    Quoi qu’il en soit, bravo pour cet article qu’il fallait oser ! Je suis ravie de voir que les consommatrices (consom’actrices) ouvrent l’oeil et le bon !

  • Christèle dit :

    Merci pour cet article très intéressant. Je commande depuis quelques années chez aroma-zone et c’est vrai que j’ai constaté l’orientation plus « commerciale ». Idem pour les recettes, j’ai renoncé à faire certains produits devant les listes interminables d’ingrédients. De même, j’ai contacté le service client pour une demande d’information sur un de leur produit en mars dernier : quelqu’un doit revenir vers moi….
    Je profite de l’occasion pour vous demander si vous avez d’autres sites à recomander svp. Merci et belle journée à vous ! 🙂

  • Alexandra dit :

    Merci pour ce partage. J’ai entendu des critiques sur Lush également, même si je n’aime pas cette marque.
    Par contre, je suis déçue pour Aroma Zone. ça abîme un peu la perception que j’avais d’eux, même si je trouve toujours la démarche exemplaire.
    Gérer une entreprise et faire en sorte qu’elle dure dans le temps, ce n’est pas évident. Il y a des décisions qui ne sont pas évidents à prendre et qui altèrent la qualité, mais qui sont, cependant, nécessaire à la survie de la boîte. C’est triste, mais business is business !
    N’empêche que j’ai fait une allergie à une de leur huile essentielle, mais bon, je leur pardonne !

  • Mounia dit :

    Bonjour
    Dommage que votre article soit effacé du groupe, car il apportait un point de vue et insiste à réfléchir à la consommation modérée et ne pas tomber dans le piège de l’industrie…
    Cordialement

  • Belinda dit :

    Bonjour et merci, cela fait à peu près 2-3ans que je commande chez eux et oui le côté marketing qui pousse à la consommation commence à me faire peur…
    Je ne voyais pas non plus tout le côté caché des huiles et autres car oui je fais confiance mais là en une semaine je tombe de bien haut à leur propos…
    Par contre je trouve que c’est compliqué de se fournir en produit similaire sur d’autres sites où il me manque souvent un produit et commander sur plusieurs sites et donc payer plusieurs fois des frais de port ne me plait guère non plus, alors que faire??

  • cledice dit :

    bonjour à toi.

    Je consomme du AZ et continuerais. Je trouve cependant ton article tres interressant. Je pense toutefois qu’il aurais pu etre moins agressif. Comme tu le dis il n’y a pas que du mauvais chez AZ. Au bout d’un moment il faut aussi se demander ce que veulent les gens. Ici les prix sont attractifs, on ne peux pas faire moins, certaine fois au détriment d’une meilleur qualité. est ce que ca veut dire que leurs huiles végétales et essentielles ne valent rien ? Leur site et leurs produits permettent à des milliers de personne de se poser la question du naturel, de revoir leurs valeurs par rapports à la santé, à la consommation, à l’écologie. Et souvent, tres souvent c’est bénéfique. Et seulement lorsque ce « cheminement » est fait, là tu peut te diriger vers des produits, des facons de faire qui te corresponde plus.
    Enfin, moi je vois comment ca. A plus

  • Lou dit :

    Pas pour but de démonter??
    C’est pourtant exactement ce que vous faites!
    Et c’est assez pénible ce genre de comportement de personnes qui croient tout connaître mieux que tout le monde avec leur cape de super héros écolo!
    Je ne comprends pas votre tyrade sur le système de fidélisation: quasiment tous les sites en ligne le proposent, les grandes surfaces pareil… Si vous trouvez qu’il est mal fait car il vous pousse à acheter et bien n’achetez pas!
    Personne n’oblige à rien, si le système ne vous convient pas ne l’utilisez pas et voilà.

    Ce qui m’agace dans les supers héros de la planète 2.0 c’est que vous parlez avec de longues phrases, avec plein de détails etc mais concrètement vous ne faites que redire ce que vous avez lu à droite à gauche sur le net!
    C’est juste du n’importe quoi.

    Vous ne voulez plus consommer?
    Et bien plantez des légumes dans votre jardin, n’utilisez pas de cosmétiques, laissez votre peau s’auto réguler, vos cheveux s’entretenir avec leur sébum naturel
    Ce qui est assez risible ce sont ces élans écolo bio sans ne vouloir rien enlever du petit confort personnel avec les connexion wifi 4G téléphone portable, voiture, commande internet etc…
    Vous êtes vous déjà demandé quels impacts ont les ondes des réseaux internet/portable sur notre corps plutôt que les effets d’une huile extraite a l’eau???

  • Corinne dit :

    Bonjour Tanky, voilà j’arrive à votre commentaire que vous pensez que j’ai effacé dans un autre échange. je n’ai pas dit qu’il ne faut pas acheter cez AZ, ce que je dit c’est qu’il faut faire le tri et choisir ce qui est le plus adéquat à VOS valeurs 🙂 cela reste mieux qu’une grnde surface mais pourquoi s’arrêter là, ils ont les sous pour s’améliorer encore… c’est dans la construction qu’on rédige ici 🙂 De mon côté j’ai une routine ultra basique, plus besoin de 36.000 produits pour prendre soin de ma peau:) au plaisir de vous lire!

  • Corinne dit :

    Je n’ai rien effacé mais je travaille Tanky… je n’ai pas encore tout validé… il en reste beaucoup à approuver, ce n’est aps très « humain » de juger sans savoir 🙂 n’ hésitez pas à décharger jugement et haine… » ailleurs » ou rester et vous exprimer  » poliment ici » 🙂

  • Bonjour, le principal mérite de votre article est d’avoir eu la bonne idée de ne pas vous arrêter à la façade et d’aller éplucher les fiches techniques, trop peu de consommatrices le font, et ça vaut pour tous les produits de consommation.
    Par contre, pour pouvoir juger de certaines techniques d’extraction, il est nécessaire d’avoir certaines connaissances spécifiques, ce qui ne me paraît pas être le cas ici.
    Sachez que l’extraction au CO² supercritique est une des plus propres qu’il puisse être, et qui altère le moins l’extrait obtenu, extrait 100% pur et sans résidu de solvant, ledit solvant étant ni plus ni moins que le CO² de l’air que vous respirez.
    Le débat sur les huiles exotiques est un vrai débat, pourquoi allez chercher à des milliers de km des plantes à fort pouvoir évocateur et marketing, alors que nous avons en France et en Europe des végétaux extraordinaires mais dont les noms ne font pas rêver.
    Cependant, il faut reconnaître que le beurre de karité ou le gel d’aloe vera sont difficilement substituables.
    Bref, votre article a le mérite d’interpeller la consommatrice aveugle, mais il est trop catégorique et comporte plusieurs affirmations erronées.
    Carole André

  • Anaelle dit :

    Bonjour ! Merci pour cet article très instructif qui confirme mon sentiment de malaise quand je me rends sur Aroma-Zone… J’attends avec impatience l’article sur les alternatives, car pas toujours facile de trouver à côté de chez soi les bons produits… !

  • Emilie dit :

    Bein moi je quitte aussi.
    J’ai vu les dissonances dans la qualité des produits. Donc je sélectionnais avec soin mes produits. Même (surtout) chez eux.

    Mais le coup qu’il vienne de me faire m’a gelé.
    J’ai passé une commande en prenant grand soin de modifier mon adresse de livraison en cours de commande. Mais ça a dû planter (encore…) car l’adresse n’a pas été modifiée. Je n’ai donc jamais reçu les 40€ (40€ !!!!) de produits que j’avais commandé. J’ai contacter le service client pour leur faire part de mon mécontentement. Je n’ai même pas eu de réponse !!!! Même pas un « nous sommes désolés, nous allons revoir le fonctionnement de notre site ». Je n’ai donc même pas eu la reconnaissance de ma colère et de leur erreur.

    Aroma-zone, je te quitte.

  • Ilma dit :

    Merci pour cet article qui a le mérite de décortiquer de façon juste et constructive ce qui ne fonctionne pas sur ce site.

    Je pense continuer à acheter chez eux les produits dont j’ai besoin pour le minimum nécessaire (fabrication de mon propre déodorant, crème hydratante). Mais je ferais attention à ne pas acheter les produits que tu cites. Je pense que c’est pas mal de « trier » justement, car malgré tout il y a du bon et du moins bon, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, comme on dit 🙂

    Faire une liste des produits comme tu le fais est le bon moyen de boycotter ces derniers tout en ne pénalisant pas le reste qui est de qualité. Peut être qu’en voyant leur chiffre d’affaire baisser sur les produits en questions ils remettront en cause leur façon de faire et se pencheront vers une meilleure alternative.

    A l’heure actuelle il y a peu de sites aussi pratiques où l’on peut se fournir en produits permettant de créer nos propres cosmétiques.

  • My Slow Life dit :

    Bonjour,

    Je te remercie pour ton article. Cela fait quelques semaines que je remets de plus en plus en question AZ car je n’aime pas du tout le côté « industriel » de cette marque qui ne privilégie absolument pas les producteurs locaux, alors qu’il y en a en France et notamment pour les hydrolats, les huiles végétales… De plus, AZ travaille avec certaines espèces en voie de disparition comme le bois de santal, ce qui me dérange fortement. Ma professeur de yoga est aromathérapeute et déjà elle m’a mis la puce à l’oreille en octobre avec les huiles essentielles. Je suis également dans une démarche de réduction des déchets et avec AZ même s’ils prônent des emballages recyclables, cela reste du plastique et donc du déchet. De plus, lorsque l’on achète un article (par exemple les poudres ou les colorants), bien des fois, la quantité de produit est trop importante et du coup on se retrouve avec des articles indésirables… Certes le troc existe mais c’est du temps à prendre que l’on a pas forcément…

    Donc voici quelques alternatives pour limiter ses achats chez AZ et privilégier des artisans locaux et/ou respectueux des produits et de l’environnement. Pour les hydrolats, je m’approvisionne chez la Distillerie Lueur du Sud que j’ai rencontré au Salon du Bio Marjolaine à Paris, que j’ai revu au salon des médecines douce et du bien-être et que je retrouverais dans quelques jours au salon Vivre Autrement. Les bouteilles sont en verre et les hydrolats sont pures, comptez entre 7€ et 15€.

    Pour les huiles essentielles, ma professeur de yoga m’a présenté Astérale (http://www.asterale.com/boutique.php?menu=4&famille=1) que j’ai pu aussi rencontrer sur les salons, les huiles essentielles n’ont croyez-moi rien à voir avec celles d’AZ, rien qu’à l’odeur c’est totalement différent et ils ne travaillent pas avec des espèces en voie de disparition, ils sont basés à Madagascar.

    Pour les huiles végétales, je viens de découvrir la marque De Saint Hilaire (https://www.slow-cosmetique.com/boutique-de-saint-hilaire/) qui porte la mention Slow Cosmétique et je fais totalement confiance à Julien Kaibeck et l’équipe de l’association Slow Cosmétique pour bien décerner cette mention.

    Enfin, oui les prix sont plus chers, mais si l’on a quitté les produits industriels et chimiques, ce n’est, il me semble, pas pour revenir aux mêmes standards en naturel. Si vous voulez des articles de qualité, bien-sûr qu’il faudra y mettre le prix. C’est un choix.

  • C dit :

    Bonjour, je me posais des questions depuis que j’ai acheté leur HV de Coco … je suis Antillaise et l’odeur, la texture, la couleur, me paraissaient …étranges. Il traîne d’ailleurs là dans la maison, ma mère m’en a ramené de Martinique et la différence est flagrante !

    Merci pour cet article, qui ne démonte pas AZ, mais qui effectivement avertit sur les compositions & co !

    P.S. : très intéressant ton BLOG !

  • cecile dit :

    Pendant un moment j’ai été addict, puis un jour en voyant le contenu de mon panier je me suis dit que je pouvais faire plus simple.
    Depuis j’ai découvert la slow cosmétique, la vraie, selon Julien Kailbeck!
    Pas besoin d’une tonne de produits, une dizaine suffit, ils servent à plusieurs choses en plus:
    Bicarbonate, argile, beurre végétaux, cire végétale ( j’utilise peu), huiles végétale ( en magasin bio, ou rayon culinaire c’est moins cher), huiles essentielles, miel, savons SAF, aloès Vera, hydrolats! Sinon je complète avec ce que j’ai dans les placards et sous la main: Marc de café, sucre, citron, et autre aliments!
    Ma peau et mon portez monnaie me disent merci!

  • luna part dit :

    J’en suis revenue aussi, mais beaucoup plus vite : première commande en 2006, dernière en 2012 ! La qualité était là au début et puis elle a disparu au fur à mesure que le catalogue s’élargissait (et que les commandes affluaient… au niveau des délais de livraisons ça se sentait que ça n’avait plus rien d’artisanal, la préparation des commandes prenait du temps). Je m’en suis aperçue assez vite parce que je commandais surtout des Huiles Essentielles (HE) et que je m’en servais plus pour soigner que pour faire des tambouilles. Et ça ne marchait pas bien : quand il fallait 3 jours à une HE d’AZ pour faire disparaitre un bobo, 24h suffisait pour une HE concurrente (Herbes et Traditions ou Pranarom par exemple). J’ai compris que leurs huiles n’étaient pas qualitatives du tout de façon empirique, sans même aller regarder comment elles étaient extraites…
    Je crois qu’ils n’ont pas su gérer l’explosion des ventes et qu’ils ne contrôlent absolument pas leurs producteurs qui peuvent leur refiler de la camelote (beaucoup sur les réseaux sociaux se sont demandés si leurs huiles n’étaient pas tout simplement coupées pour être si peu efficaces). Bref, ça fait pas mal d’années que je ne commande plus chez eux (et l’expansion de leur catalogue ne me dit rien qui vaille pour un éventuel changement dans le bon sens)

  • Tanky dit :

    Pas très « Digital Strategist » d’effacer des commentaires alors que vous êtes en train de faire le buzz sur des comptes FB !
    Sans rancunes, je peux m’exprimer ailleurs 🙂

  • Julia dit :

    Merci pour cet article. Je m’en suis aussi rendu compte depuis des années et je n’en utilise plus. Je préfère des marques plus éthiques avec des produits de qualité même si c’est plus cher. Je partage ton article sur ma page FACEBOOK.

    Julia.

  • Cathy dit :

    Vraiment désolée qu’au moment ou parait l’article  »Que Choisir  »sur les dangers graves concernant les produits chimiques mis dans les articles d’hygiène , cosmétiques et même bébé , que vous vous en prenez à cette société qui a le mérite de nous encourager a fabriquer nos produits nous même pas cher et sans danger ….
    Je ne suis pas chimiste , ni biologiste pour contredire ce que vous avancez et d’autre part je pense que vous ne l’êtes pas non plus , mais par ex sur l’huile de coco nous savons tous qu’il n’est pas nécessaire de la chauffer puisqu’elle fond toute seule à la chaleur dés 24°, nous savons tous faire la différence entre faire fondre du beurre sans altérer ses qualités et de le chauffer … Votre lettre est orientée , dommage ! Je passe demain ma première commande chez Aroma-Zone car j’ai l’habitude de toujours vérifier par moi-même sans me laisser influencer , ni manipuler . Cathy

  • Tanky dit :

    Merci d’avoir pris le temps de rédiger un article sur votre avis concernant les produits AZ.
    Nous attendons désormais la suite, avec vos préconisations, sites référents, etc. : avec grande impatience pour le coup, car je pense que le vrai intérêt de votre article sera là, pour vos lecteurs, « Buzz Aroma-zone » mis à part 😉

    Par contre, il restera toujours mieux de passer par AZ que par des produits de grande surface, donc à tous les « débutants » qui sont passés par ici et qui se trouvent encore plus perdus qu’avant, ne perdez pas votre motivation : si pour commencer dans le « faire soi-même/ plus écolo / moins de conso. » dans un premier temps AZ est le plus simple/facile pour vous, il ne faut pas baisser les bras. Vous arriverez forcément dans votre cheminement à votre conclusion aussi plus tard, peut être plus rapidement du coup 😉

  • Dreshou dit :

    J’avoue que j’ai pris l’habitude de consommer chez Aroma zone sans me poser de question tellement je leur faisais « confiance ». Cela rappelle à quel point il faut se méfier de tout en terme de consommation.

    De toute façon, je trouvais effectivement que leurs recettes étaient souvent beaucoup trop compliquées, alors que je cherche plutôt les recettes les plus simples et les plus purs possible pour mes cosmétiques…

    Finalement, ce ne sera pas si compliqué d’aller voir ailleurs ! Merci pour toutes ces informations (qui étaient malgré tout déjà sous nos nez…)

  • manon dit :

    je suis d accord avec ce que vous dites sur certains points.
    mais il est possible dinformer sans etre meprisante vis a vis de certaines personnes qui, oui, vont continuer a acheter sur ce site car tout n est pas a jeter

    « Aroma-zone a perdu ma confiance et ne la regagnera certainement jamais, mais il gardera des milliers de femmes prêtes à ne pas avoir d’huiles de réelle qualité » 

  • Pixie dust in my cup of tea dit :

    Je Suis allée refaire un tour sur le site, je ne sais toujours pas Si le prix est correct ou non vu que je n’achète jamais bio par ici mais je serai curieuse de savoir pourquoi c’est moins chère à l’étranger Pour du « bio » (composants à vérifier)

  • Laetitia dit :

    Bonjour à toutes,

    Je m’appelle laetitia je suis une « adepte » d’aroma-zone je l’avoue mais uniquement pour certains produits, parce que comme il est précisé dans l’article certains produits sont vraiment douteux, je suis originaire du Burkina Faso et de la Côte d’ivoire donc je sais reconnaître une véritable huile de coco ou de palme et surtout du vrai beurre de karité et de cacao. D’ailleurs si vous êtes intéressés je vends du beurre de karité brut venant du Burkina Faso, de l’huile de coco pur qui est faite par ma tante et de l’huile de sésame que je ramène d’inde. Et en plus je suis moins chère qu’aroma zone!!
    Je fais :
    Beurre de Karité brut :12€ les 500ml
    Huile de coco et sésame :7€ les 330ml
    Vous pouvez me contacter par message au 0763372323 en précisant le produit que vous souhaitez.
    A bientôt

  • Marjo dit :

    j’ai lu avec attention ton post sur aroma-zone mais je tiens à préciser une chose. le CO2 supercritique est un solvant certes mais très différent des solvants classiques (éthanol, acétone) qui sont eux des COV (composés organiques volatils) qui sont facilement inflammables et polluants. le C02 supercritique est un solvant vert: non toxique et polluant. sinon ton article me fait reflechir au moment ou j’envisageait de passer une nouvelle commande. au moins maintenant quand je me deciderai, j’aurais un avis éclairé. et je voulais te poser une question: fabriques-tu toujours des produits de beauté? si oui, où te procures-tu tes produits naturels dans ce cas?

  • celine dit :

    merci pour cet éclairage, je me dis que j’ai une chance de dingue, d’avoir des huiles et hydrolats à 15 min de chez moi de haute qualité, en bouteille en verre fonçé, et certaines huiles sont au frigo en plus. Elles sont fabriquées avec un procédé oméga safe. Le site web est : http://www.lamaisondor.fr/ et bientôt il y aura une boutique en ligne mais on peut déjà commander par téléphone. J’ai pu suivre des cours en cosmétiques naturels professionnels alors que je faisais déjà mes tambouilles moi même, et j’ai réglé mes soucis (boutons sur le visage et eczéma depuis 15 ans sur 2 doigts). Je suis au zéro déchet, et pour moi il est impensable d’acheter un tas de produits emballés dans du plastoc pour faire des produits cosmétiques. Le plus simple, c’est le mieux, et c’est bon pour ma peau. Bises et merci à toi, celine

  • Volubilys dit :

    Merci 1000 fois pour cet article tellement vrai 🙂 On soulignera aussi les grosses erreurs dans certaines fiches produits… Je préfère largement acheter mes produits chez des marques de qualité gérées par des personnes informées, compétentes, qui connaissent parfaitement leurs produits. C’est clairement pas le cas chez la grosse machine aroma zone.

  • virginie dit :

    merci pour cet article! comme tu dis, je suis débutante et finalement je n’ai jamais rien commandé car il y a tellement de choix qu’on s’y perd, toutes ces recettes pour lesquelles il faut commander des tas de composants différents (dont certains ne sont plus fabriqués, ça m’est arrivé pour une recette que je voulais vraiment essayer), bref j’ai chaque fois fini par abandonner. Et j’en suis bien contente quand je lis qu’en plus les produits ne sont même pas forcément tous de qualité.

    Mais du coup aurais-tu un ou des sites à proposer pour une débutante comme moi?où il y aurait de recettes, ou des astuces pour se lancer?
    (je vais déjà commencer par lire ton blog ;-))

  • Deva dit :

    Bonsoir,
    Je ne comprends pas le problème de l’extraction par solvant, encore plus quand le solvant est l’eau ou, mieux, le CO2 supercritique. Une extraction mécanique n’est pas toujours possible ou aussi efficace et n’est pas plus naturelle. Merci pour vos éclaircissements. Bonne soirée.

  • Nadia Piot dit :

    Je commande depuis environ 4 ans chez Aroma-zone. Évidemment comme tu l’expliques si bien, au début j’ai beaucoup acheté. Mais en apprenant petit à petit grâce au groupe dont tu parles ainsi qu’aux blogs en qui j’ai confiance, j’ai appris à remplacer certains ingrédients par d’autres ou à ne faire des produits qu’avec ce que j’avais en stock. Par contre, niveau prix, il est difficile de trouver mieux ailleurs. J’achète beaucoup moins qu’avant sauf les ingrédients qui me sont indispensables. Et quant à ceux que je n’utilise plus ou peu, je les troque, ce qui peut aider les débutantes. Je connais d’autres très bons sites mais leurs tarifs sont plus élevés que chez Aroma-zone et la facture monte bien vite, dommage. En tout cas, merci pour ton article qui nous ouvre encore davantage les yeux sur certains produits. Pour les débutantes (que je me considère encore car je ne sais pas encore tout décrypter) ce n’est pas facile de s’y retrouver donc ton article peut vraiment les aider. Merci.

  • Hélène dit :

    Simplement pour te dire que les contenants en aluminium sont toxiques, mieux vaut privilégié le verre.

  • Aurore dit :

    Je suis d’accord avec certains arguments mais pas avec d’autres… Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à extraire une huile avec la méthode Co2 super critique par exemple. Il s’agit juste d’utiliser du CO2 comme solvant, à un état de pression et de température particulier, qui retourne à l’état gazeux après : pas de produits chimiques donc, une méthode plutôt clean à première vue. Je suis moi-même un peu perplexe quand aux huiles d’AZ car je trouve l’odeur différente qu’avec d’autres marques, mais voilà sinon je ne suis pas d’accord avec tout 😉

  • Segolene dit :

    Où acheter de meilleurs produits et des contenants en verre ?
    merci !
    S.

  • Pocabelleza dit :

    et BAAAMMMM ça c’est fait, next
    je plussoie , huiles végétales de très mauvaises qualité, à mettre sur le visage au secours, je sais de quoi je parle il y a 3 ans j’ai découvert ces produits aussi, puis j’ai eu mes doutes, et en essayant des marques d’excellente qualité, dont pranarôm, melvita, sens,florame, slow cosmétique et bien d’autres, etc rien a voir, avec l’expérience ya pas photos quoi. Je recherchais de vrais huiles, non coupées ni traitées, AB, bio, produites en France, dans des ateliers Provençaux etc, Aroma zone ne propose absolument pas cela^^

  • Corinne dit :

    Merci pour l’information Alexiane

  • Coucou
    Si tu peux essayer ces huiles essentielles, elles ont vraiment de bonne qualité http://www.bernardlaget.com/aromatherapie-huiles-essentielles-hebbd,fr,3,22.cfm
    J’ai pu rencontrer la marque et ils m’ont tout expliqué. C’est impossible d’avoir des huiles essentielles de qualité au prix Aromazone.

  • Houda dit :

    Bonjour, merci pour cet article auquel j’adhère. Avez-vous des sites à conseiller?
    Merci

  • Corinne dit :

    il est super tard, je voudrais dormir 🙂 je suis en train de préparer l’alternative, mais il suffit simplement de lire les fiches techniques et choisir en bon père de famille Laura…mon oncle pharmacien a testé un panel de quelques huiles essentielles et m’a confirmé qu’elles ne sont pas de top qualité. A chacun de lire et faire ses choix… Laura

  • Aurore dit :

    Je me permets de faire un petit commentaire… Je suis d’accord avec certaines choses mais je trouve d’autres injustifiées. Notamment pour cette histoire de solvant et de CO2 supercritique. Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à extraire une huile avec cette méthode… Il s’agit juste d’utiliser du Co2 à un état de température et pression critique, qui permet d’y dissoudre l’huile, puis il retourne à l’état gazeux après : pas de produits chimiques donc, méthode plutôt clean à première vue. Solvant ne veut pas nécessairement dire mauvais. Je suis moi-même un peu perplexe quand aux huiles d’AZ car je trouve l’odeur différente qu’avec d’autres marques, mais certains arguments me laissent perplexe 😉

  • Corinne dit :

    je reviens avec tout ça demain 🙂 Emy

  • Corinne dit :

    je n’utilise plus de mascara, ma routine se compose de gel d’aloe vera ou juste de pshitt d’eau et d’huile végétale locale 🙂 Anastasia….

  • Laura dit :

    Bonsoir, comme vous le soulignez je ne suis pas sûre de tout comprendre. Vous parlez de solvants comme étant négatifs, l’eau est un solvant pourtant. En quoi extraire une protéine à l’aide d’un solvant est une mauvaise chose ?
    Vous ne parlez pas des huiles essentielles, savez vous ce qu’elles valent ?
    Je trouve dommage que vous ne proposiez pas d’alternative car malheureusement à ma connaissance aroma zone est la seule boutique proposant un tel choix.

  • Corinne dit :

    excellent choix Résé!

  • Louise dit :

    Ca fait du bien de lire des articles écrits par des personnes qui se sentent concernées par les problématiques actuelles et qui s’engagent réellement dans une consommation durable et saine. Merci pour cet article. Comme toutes les autres, je me permets donc de te demander si tu as des tuyaux pour d’autres fournisseurs HE, HV etc. ?? Je me fournis en général sur aroma-zone et chez des petits producteurs locaux mais qui n’habitent pas tous près de chez moi… Merci d’avance pour ta réponse et continue sur cette belle lancée !

  • résé dit :

    coucou !!
    j’ai découvert la compagnie des sens grâce à Natasha d’échos verts ….. 😉

  • Anastasia dit :

    Je e comprends pas trop ce coup de gueule… Surtout quand tu parle du fait que certaine huiles viennet d’indes ou on neccessité tes tonnes de carburant… Ca tombe sous le sens à partir du moment ou on achete des huiles « exotiques ». Sinon on se contenterai d’huile d’olive ou de tournesol…

    Le mécanisme d’addiction…? C’est à toi à te controler, moi j’achete sur le site 1x par an.

    L’huile de Palme, fait vivre des villages entier et cause moins de problème à l’environnement que les meubles Ikea ou le papier alors cette diabolisation acharnée de cette huile commence à devenir redondante.

    C’est un article qui semble professionnel mais qui est en réalité très vide de sens. Le seul point ou je te rejoins c’est sure les contenant en plastiques. Mai j’aimerai bien voir dans quoi tu mets ton mascara…

  • Emy Symon dit :

    Super article, mais du coup, quelle alternative pour une consommation bio/clean, écologique, économique et bonne pour la santé/peau et le moral ?

  • Déborah dit :

    Merci pour cet article bien détaillé ! C’est toujours rassurant de voir qu’il y a toujours des personnes comme vous prêtes à informer et prévenir afin de toujours résister aux sirènes de la société de consommation J’aurais aimé le lire avant de passer ma toute première commande chez Aroma zone il y a 10 jours pour me commander 1 kg d’huile de coco, mon ingrédient fétiche pour mon dentifrice maison. Mais du coup, vous ne mentionnez aucune alternative ?? Ça serait bon à savoir ☺

  • Agnes dit :

    Merci pour cet article. Tu commandes où du coup?

  • Laurine dit :

    Bonsoir! Ton article est très juste. Je pense qu’il faut bien faire le tri sur ce site.
    Mais alors la question est: où est il mieux de se fournir ? Car comme tu l’as dit Aroma Zone c’est la facilité et on n’ose pas toujours commander sur des sites dont on entend peu parler…
    Merci d’avance pour ta réponse!

  • Espérance dit :

    Où achètes-tu à présent ? et merci pour les informations 🙂

  • Leila Moustik dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Mais du coup, par où passes-tu pour obtenir les produits naturels dont tu as besoin ?
    Merci 🙂

  • Pixie dust in my cup of tea dit :

    Et bien, et bien. Merci pour ton article, il y a énormément de choses que je ne savais pas pcq je ne m’y connais pas. Personnellement, je n’ai jamais commandé dessus parce que j’ai tjrs trouvé le site brouillon et pcq je trouve ça assez cher au final. Je ne veux pas lancer dans un débat du rapport bio/prix mais je préfère commander sur Iherb pour tout ce qui concerne les huiles végétales (même si je sais que tout n’est pas forcément bio/vegan sur ce site).

  • Roz dit :

    Bonsoir. Je suis vraiment surprise par ce que je viens de lire et j’espère vraiment que les produits que j’ai acheté ne sont pas concerné. Il va falloir que je regarde ça de plus près ! En tout cas merci pour cet article très instructif Corinne.

  • Nicolas dit :

    Bonjour Corinne,

    Tout d’abord, merci pour cet article (ainsi que pour les autres). Je partage tout à fait ton avis sur le marketing à outrance. Je me permets cependant quelques précisions techniques concernant les modes d’extraction: l’extraction au CO2 supercritique est totalement écologique et n’est pas moins naturelle qu’une pression à froid. Si on peut effectivement la qualifier d’extraction par solvant, ce dernier est en réalité le CO2 et est recyclé dans le processus. Ce procédé n’est donc pas comparable à une extraction aux solvants classiques (type absolue) qui utilisent notamment le benzène (tout sauf écologique).

    Quant à la winterisation pour obtenir l’oléine, elle est utilisée pour retirer une partie des acides gras saturés du beurre afin de le rendre moins riche et moins occlusif mais aussi de le concentré en insaponifiables.

    Bonne soirée

  • Alycia dit :

    Je suis d’accord avec une bonne partie de ton article perso :)  mais c’est vrai que les prix sont tellement intéressants… perso j’achète dessus mais je ne prends que mon essentiel, de temps en temps je teste un nouveaux produit ou l’autre mais je ne fais pas de recettes etc… car comme tu dis dans ton article on accumule vite des choses pour rien, ça pousse vraiment à la sur-consommation. Pareil pour les huiles, je préfère acheté en magasin bio, il y a de bonne marques alimentaires qui sont très bien en cosmétiques aussi :)  En tout cas ton article est très intéressant!

  • cyndie dit :

    bonsoir, article tres instructif, je suis tellement decue…Du coup as tu d’autres sites internet à proposer pour acheter nos huiles et beurres vegetaux?merci

  • Je suis tout à fait d’accords avec ce que tu dis, j’ai moi aussi acheté beaucoup de produits qui se périme mais maintenant, je n’achète plus que le strict nécessaire, les produits principaux que j’utilise toutes les semaines. Et coté fidélité, oui j’ai déjà remarqué ce système, c’est pour ça que je ne cherche plus à bénéficier des réductions, je commande ce que j’ai besoin, plus de coup de cœur et si j’en bénéficie, tant mieux, mais je n’achèterais pas plus et encore plus pour gagner quelques euros. Voila, voila, je suis devenu consommatrice très raisonnable. Merci pour ce super article.

  • Océane dit :

    génial ton article ! dis moi tu les achetes où tes contenants en verre en dehors d’aroma ?

    Moi aussi aromazone me dégoute de plus en plus.. je suis tombé dans la même fièvre acheteuse, alors que je refusais de payer avant plus de 30 euros pour une creme je me retrouvais à payer plus de 50 euros pour faire seulement une ou deux recettes. J’essayes maintenant de faire au max avec les produits qu’on a dans la maison, avoine, lait, miel. Mais c’est parfois dur de faire sans parfois ! Comme tu dis parfois on trouve de super recettes postées qui donnent envie genre « huile scintillante pour le corps à la vanille des iles », etc c’est dur de resister !

    Où achetes tu tes huiles?

  • Anoor dit :

    Merci pour cet article !
    As tu une alternative à proposer pour acheter les matières premières?

  • Poupi dit :

    Au moins il y a des fiches technique car nulle part sur les autres site on ne nous dit comment sont produites ces huiles… à moins que ?

  • Floriane dit :

    Bonsoir,
    Cet article est très intéressant!
    Puisque vous vous penchez sur les produits en détails, pourriez-vous nous conseiller des sites proposant des produits de meilleure qualité?
    Merci d’avance et bonne soirée.

  • Corinne dit :

    Bonsoir Ety, de rien, merci d’avoir pris le temps de commenter, au plaisir de te lire!

  • Ety dit :

    Merci pour ton article, il est très instructif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *