Aroma-zone: mise à jour

EDIT DU 03/03/2016: suite à la pression subie par mail de la part de la société, vous trouverez en bas de l’article leur droit de réponse non modifié, il va de soi que malgré le fait qu’ils répondent publiquement, je suis menacée de poursuites judiciaires par mail si je n’accède pas à leurs demandes…Je fais preuve de bonne volonté, je retire donc les photos des animaux qui subissent des actes de barbarie (on fera  » comme si de rien était », tellement plus facile…). 

————————————————————————————————————————————–

Suite à mon article d’avant hier au sujet de ma décision de quitter le cercle des clients du leader Aroma-zone, celui-ci a pris une ampleur, une ampleur que je n’imaginais pas être possible pour un simple avis personnel d’une personne comme vous et moi…J’ ai reçu de nombreux mails, messages et commentaires de personnes qui ont réellement compris le fond de mon article écrit avec mes tripes, d’autres messages insultants, désobligeants, attaques personnelles sur groupes et comptes Instagram , et menaces venant de Fées Az, se sentant choquées qu’on puisse mettre en doute leur  » papa-alpha ».  Un « papa-alpha » qui les bichonnes en leur envoyant des produits, leur donnant un « titre officiel »: les filles ce n’est pas de la gentillesse, vous êtes devenues leur  » vitrine commerciale à moindre coût », d’où le terme  » papa-alpha ».  Si cela vous convient de devenir une vitrine commerciale, il s’agit de votre choix et je le respecte. Mais réfléchissez, voulez-vous vraiment perdre votre indépendance? Une chose qui devient de moins en moins accessible, lorsque l’on est blogueuse.

Avant d’aller plus loin j’aimerais dire ouvertement aux personnes qui m’ont harcelée, insultée, provoquée qu’ être une adepte d’ Aroma-zone ne vous donne pas le droit de parler au nom de la société, encore moins de m’attaquer ouvertement  » de partout » , cela est devenu une réelle « chasse  à la vilaine sorcière » qui a osé donner un avis tranché, prononcé, assumé. Sachez que mes proches ont été choqués de voir un tel déferlement de haine, mais n’ étaient pas réellement surpris…
Je me servirai de vos messages laissés, de copies de captures d’écran pour mon prochain atelier conférence dans une école sur les dangers des réseaux sociaux… en cachant vos noms, mais au moins, votre agressivité, frustration servira à protéger des jeunes personnes moins fortes que moi… Soyez honteuses de votre comportement…Il n’y a eu aucun débat ouvert, uniquement un lynchage public. Je ne me suis pas laissée atteindre par vos attaques. Que du contraire, je les ai lus et je ne les ai pas acceptés. Car je sais que je ne les mérite pas. Vous n’avez pas réussi à faire chavirer mon bateau, parce que je ne suis pas un bateau qui tangue au moindre coup de vent, je suis un iceberg qui est ancré et fort sur lequel , tel comme le Titanic, vos messages sont venus se fracasser, éphémères et faibles, sans aucune valeur à mes yeux. Par contre n’oubliez jamais que vous avez montré votre mauvais côté en public au vu de tous ( agences de presse qui m’ont contactée en me signalant qu’elles me soutiennent, Ong et marques )  et que vous avez alimenté un mouvement de haine en public, cela aura certainement des répercussions sur votre notoriété publique.

J’aimerais aussi remercier les milliers de personnes qui ont relayé mon coup de gueule, que ce soit via le blog ou en partage massif sur les réseaux sociaux.  Et je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule personne qui arrive à ouvrir les yeux et se faire son propre jugement. J’aimerais remercier les personnes, particulières et blogueuses qui m’ont soutenue dans ma démarche. Car je ne suis pas la seule blogueuse mise à mal pour avoir osé défier le géant de la cosmétique home-made. Je ne serai sans doute pas la dernière! J’espère que les coups de gueules serviront de réflexion car même en étant leader, il ne faut jamais rien prendre pour acquis dans la vie….il faut se remettre en question pour s’améliorer.

Je vous prépare, en collaboration avec des personnes géniales une liste des sociétés alternatives à Az, que vous pourrez consulter dans quelques jours sur le blog, comme vous me l’avez demandé en masse.

J’aimerais revenir sur le  » fond » de mon article coup de gueule car il semble que pas mal de personnes ont lu sans lire réellement…L ‘idée était de:

  • faire une piqûre de rappel au sujet de ses choix avant de passer à l’acte d’achat et de s’investir et se battre pour les valeurs qui nous semblent justes.
  • De toujours se renseigner, lire les fiches techniques disponibles et de demander un complément d’information plus poussé que toute personne est en droit de demander, si l’information ne se trouve pas disponible ( sur un site ou en boutique).
  • de se sentir libres de pouvoir dire que l’on cautionne ou pas certains aspects d’une société, ça se nomme  » réfléchir sans être manipulée », ou encore  » liberté d’ expression ». Sans pour autant se faire maltraiter par des inconnues.
  • de demander à Aroma-zone de se remettre en question pour améliorer son processus de développement: écouter ses clients de façon plus humaine, revoir le système de parrainage qui me semble être abusif et pousser à la consommation, repenser les emballages en Pet et proposer des alternatives, arrêter de pousser à la consommation en proposant des recettes qui demandent plus de 5 ingrédients, arrêter de vendre des huiles végétales absurdes comme l’huile de pépins de concombres du Chili ( oui je sais je fais une fixation mais ça me choque). De repenser leur côté eco-responsable, qui selon moi ne l’est pas autant qu’il pourrait l’être. Sur ces points je ne reviendrai pas en arrière, sauf si la société fait de gros efforts. Les moyens financiers sont présents, faut que ça bouge!

L’article n’avait pas pour but de ( j’insiste pour celles qui ont employé des termes absurdes)

  • de diaboliser Aroma-zone, il se diabolise tout seul avec les dysfonctionnements
  • de causer de la dépression de membres de la société à la lecture de mon article ( j’ai cru rêver)
  • de dire qu’ Az ne fourni que des choses mauvaises ( faut relire mon article hein)
  • de mettre en doute le sérieux des Fées Az, en espérant qu’elles gardent toutes leur sens critique…car ce n’est pas le cas de toutes.
  • de mettre à mal la société qui de toute façon brasse des millions et redoublera d’ actions pour noyer le poisson  « moi quoi »

La société a été assez adulte que pour me contacter en privé, mieux vaut tard que jamais! Dommage qu’il ai fallu que je me mette en colère pour « mériter de l’attention en tant que cliente ». J’espère que ce mouvement qui s’est mis en route autour de moi et qui continue  et continuera avec le relais d’autres articles, fera prendre conscience à   Aroma-Zone que rien n’est acquis, qu’il est nécessaire qu’ils se remettent en question pour s’améliorer. Que ce qui a été lu par la société sous mon article ou sur des pages et groupes qu’ils surveillent sera pris en compte et pas uniquement classé après la tempête. Aroma-zone a le pouvoir de mettre en oeuvre de l’amélioration et j’espère sincèrement qu’ils le feront. La société m’a confirmé par écrit qu’aucune plainte n’a été déposée à mon égard, malgré les rumeurs lancées par Peau Neuve sur les réseaux sociaux.

Maintenant passons à la réponse d’ Aroma-zone, reçue par mail. Merci à Lucie pour son sérieux, qui a pris de son temps de congé ce matin pour me montrer qu’elle se soucie de mon avis et de la société qui l’emploie. Elle est restée totalement neutre. Par contre je vais me permettre de commenter cette réponse, mes commentaires seront notés en vert/bleu.  Leur réponse est longue mais elle a déjà été diffusée en masse via le réseau des Fées.

Bonjour,

 

Nous avons lu votre article avec attention. Celui-ci nous semble diffamatoire et nous souhaitons y répondre en toute transparence et en rétablissant la vérité.

Cet article n’a aucun caractère diffamatoire, il est un avis personnel tranché. Si Aroma-zone donnait plus d’importance aux demandes plus poussées en lieu de nous renvoyer sur  » la fiche technique du produit », cet article aurait été bien plus posé et pondéré. Ma question est: allez-vous vous remettre en question par rapport à l’ amélioration des fiches techniques et de l’information sur le site?

Concernant nos matières premières, voici nos réponses point par point :

« Je me suis rendue compte que des huiles végétales que l’on achète les yeux fermés car on fait confiance à ce site sont extraites par solvant, comme par exemple l’huile de pépins de grenade. Qui est d’ailleurs annoncée comme extrait Co2 de graines de pépins de grenade. Mais le public non averti achètera les yeux fermés un produit « naturel » extrait par solvant…. Idem pour l’huile végétale d’ argousier qui est également traitée par Co2 supercritique. »

La très grande majorité de nos huiles végétales sont extraites par pression à froid. D’ailleurs, notre gamme compte un grand nombre d’huiles végétales certifiées BIO, or une huile extraite au solvant ne pourrait pas être certifiée BIO.

On sort du contexte, on vous demande ici quel type de solvant est utilisé, car le mot  » solvant » sans aucune autre précision laisse la porte ouverte à tout et n’importe quoi. Les solvants utilisés sont ‘ils des solvants  hydrocarbonés ou des solvants oxygénés ou des solvants dits verts? De l’eau, dites moi tout! Dites NOUS tout…

Notre huile végétale (extrait CO2) de Grenade BIO est un bien extrait au CO2 supercritique, procédé écologique et qui n’a rien à voir avec une extraction au solvant. Dans ce type d’extraction, c’est le CO2 sous forme supercritique (rendu liquide à haute pression) qui est utilisé pour extraire l’huile et les principes actifs. Vous trouverez plus de détails sur ce procédé ici : http://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/les-differents-extraits-de-plantes#extraits-co2 . Les extraits obtenus sont très purs, et de haute qualité. Notre huile végétale d’Argousier BIO est également extraite par ce procédé et en aucun cas par extraction au solvant.
La certification BIO sur ces 2 produits, contrôlée par des organismes indépendants, ne permettrait de toute façon pas une extraction au solvant sur ces produits, et leur qualité le prouve aussi.

Nous ne savons pas d’où viennent ces affirmations gratuites qui relèvent de la pure diffamation ou de l’ignorance totale de ce qu’est l’extraction par CO2 supercritique.

Mea Culpa, dans ce cas-ci j’ai demandé un avis à une personne qui m’a parlé des mauvais côtés de l’extraction au CO2 supercritique, suite à un incident récent qui a eu lieu aux Etats Unis et qui a causé le décès d’une personne. Cette personne m’a fourni le lien de l’incident en question, vous le trouverez en cliquant ICI. Depuis je me suis posée car j’ai bien lu les commentaires m’expliquant la technique. Mais je trouve que si une huile végétale ne peut pas être obtenue par première pression à froid c’est que Mère Nature a décidé qu’il faut tout simplement  » lui foutre la paix ». Sauf si cette huile peut permettre de sauver des vies. Je vais paraître garce mais rien que ce fait ne me donne pas envie de me procure ce type d’huile extraite par ce type de procédé qui est malgré tout plus  » écologique » que d’autres. 

Dans notre gamme de plus de 60 huiles végétales, uniquement deux huiles sont effectivement extraites au solvant. Cela est clairement indiqué sur la fiche technique en ligne, comme vous l’avez remarqué pour l’huile végétale de Cassis et l’huile de pépins de raisin. Contrairement à de nombreux vendeurs, nous indiquons de façon transparente les modes d’obtention sur nos fiches en ligne. Chacun est donc libre de choisir ou pas cette huile selon si l’on souhaite rester uniquement sur des huiles pressées à froid et vierges ou si l’on est prêt à accepter un procédé impliquant des solvants pour bénéficier de propriétés spécifiques ou d’huiles rares.

En ce qui concerne l huile de pépins de raisin, vous devez savoir que le seul mot solvant est la porte ouverte aux suppositions, je dénonce ici un manque d’information qui je l’espère donnera naissance à une amélioration de la fiche technique. Vous n’avez donc pas encore répondu à ma question: quels sont les solvants utilisés dans le processus d’extraction de l’huile de pépins de raisins et en quoi consiste le raffinage mentionné? 

huile pépins raison azoma-zone extraite par solvant

Une huile extraite au solvant garde la revendication  « 100% pure et naturelle » (qui n’a rien à voir avec le mode d’extraction), mais elle n’est plus considérée comme « 1ère pression à froid » ni « vierge » bien entendu. « 100% pure » signifie qu’il n’y a pas eu d’ajout d’additifs (BHT, huiles de paraffine…). « 100% naturelle » signifie qu’il s’agit d’une huile extraite d’un produit naturel (végétal), et non produite par synthèse ou pétrochimie.

Cela se nomme  » jouer sur les mots ». C’est votre choix. 

« Ou ensuite l’huile végétale d’ Abyssinie qui est « désodorisée à la vapeur d’eau ».( il ne s’agit donc plus d’une huile totalement naturelle, elle a été modifiée). »

Concernant notre huile végétale d’Abyssinie, le procédé de désodorisation à la vapeur d’eau n’enlève en aucun cas le caractère « naturel » de l’huile végétale (c’est d’ailleurs un procédé autorisé également sur les produits BIO). Ce procédé permet d’atténuer l’odeur forte naturelle de certaines huiles végétales.

Une huile végétale n’est donc aucunement altérée malgré la mise sous chaleur? La vapeur d’eau n’a pas une température qui est entre 100 °C et 280 °C? Combien de temps l’huile est ‘elle mise sous désodorisation par cette vapeur? Pourquoi la désodoriser? 

Pour la majorité de nos huiles végétales, nous avons choisi de vous proposer une qualité vierge, non raffinée, non décolorée, et non désodorisée, comme vous le verez dans les fiches en ligne. Mais pour certaines autres huiles, nous avons préféré proposer une version désodorisée ou raffinée, soit parce que l’huile vierge n’est pas suffisamment disponible sur le marché, soit parce que son odeur trop forte nous semblait un trop grand frein à son utilisation cosmétique.

D’où la réflexion: améliorer la qualité de notre démarche et ne pas proposé des huiles qui utilisent des procédés permettant de les altérer au niveau de l’odeur. Encore une fois, si Mère Nature les a créés dégueulasse à l’odeur, foutons-leu la paix :). Aroma-zone ne fera pas faillite si vous retirez ces huiles de la vente…

Nous avons développé des gammes très larges de matières premières, avec pour but de proposer des produits adaptés à toutes les demandes de nos clients. Un certain nombre de nos clients souhaitent pouvoir trouver des huiles d’odeur assez neutre, alors que d’autres préfèrent des huiles 100% vierges et non désodorisées, quitte à accepter une odeur forte pas toujours agréable. Dans tous les cas, il est clairement indiqué dans la fiche en ligne si l’huile est vierge ou désodorisée et chacun peut donc faire un choix informé selon ses priorités et désirs.

Nous avons développé des gammes très larges….. pour répondre à une demande, donc vous avez un service marketing qui s’occupe d’analyser la demande et proposer ce qui est demandé. Il me semble que vous m’avez mentionné ne pas avoir de service marketing par mail….

Pour des propriétés similaires à l’huile d’Abyssinie (notamment au niveau du toucher et sur les cheveux), nous proposons entre autres l’huile de brocoli, qui est vierge, non désodorisée (mais dont l’odeur ne plaît pas à tout le monde). Pour l’huile d’Abyssinie, qui a un usage souvent très « beauté » (maquillage, soins capillaires leave-on), nous avons choisi une version plus neutre afin de satisfaire les clients qui souhaitent un produit naturel et efficace mais sans l’odeur.

« On continue avec l‘huile végétale de cassis  qui elle est un « mélange d’huile végétale obtenue par pression à froid et d’huile végétale obtenue par extraction au solvant volatil puis raffinage ». Naturelle dis-tu? Et quelles huiles de base? hummmm…. »

Notre huile végétale de Cassis est un mélange d’huile végétale de cassis obtenue par pression à froid et d’huile végétale de cassis obtenue par extraction au solvant volatil, le tout suivi d’un raffinage (cela est indispensable pour une huile extraite au solvant, et permet d’éliminer toute trace de solvant). Nos fiche technique l’indique en toute transparence. Il n’y a pas d’autres « huiles de base », c’est bien 100% huile de cassis naturelle, comme le prouve sa composition en acides gras très spécifique, que nous contrôlons à chaque lot par chromatographie.
Nous avons choisi de proposer cette huile malgré ce procédé, car c’est une huile rare, très intéressante au niveau de sa composition et de ses propriétés et très appréciée par un grand nombre de nos clients pour ses effets sur la peau. Il n’est pas facile de trouver une huile de cassis 100% extraite par pression à froid et à l’heure actuelle nous n’en avons pas de source, mais nous travaillons continuellement pour améliorer ce qui peut l’être et vous proposerons donc une huile de cassis pressé à froid et vierge si nous en avons la possibilité.

On ne répond encore pas à ma question de façon complète, je reformule… Quel est le solvant volatil utilisé dans ce procédé? C’est encore un manque d’ information, une information importante qui entre en compte dans la prise de décision de certaines de vos clientes. 

fiche technique huile végétale extraite par solvant aroma-zone

« Ensuite l’huile de coco certifiée vierge et non altérée qui arrive dans des flacons en PET (on a du la chauffer pour l’embouteiller et à quelle température?), ce qui a modifié sa composition le retirant de la liste des huiles vierges, et qui n’a absolument pas l’odeur de la vraie huile de coco vierge non désodorisée artisanale, on en parle? Ha oui et qui vient… d’ Inde tadaaaaaaaaaaaaaaa! »

Notre huile de Coco BIO est bien vierge et non désodorisée, comme en témoigne son odeur de coco fraîche. Le fait qu’elle soit chauffée pour être reconditionnée n’enlève en aucun cas sa qualité vierge, une huile de coco sera forcément chauffée pour être conditionnée en France, étant donné qu’elle est naturellement solide autour de 20°C. Cette chauffe à basse température (40°C) n’enlève en rien les qualité de l’huile vierge, toutes les huiles de Coco vierges que vous pourrez trouver auront forcément été chauffées à un moment.
Nous sommes fiers de la qualité de notre huile de coco, d’autant plus qu’elle est issue d’une filière travaillant dans un esprit de commerce éthique et équitable. Elle provient d’une coopérative au Sud de l’Inde et est une source de revenus importantes pour de nombreuses familles.

L’huile de coco Aroma-zone que j’ai eu sous le nez chez une amie tambouilleuse avait une odeur de… en fait non, elle n’avait aucune odeur. Par contre je vous remercie pour la précision sur la température. Une chimiste cosmétique m’a d’ailleurs contactée pour m’informer par mail que le point de fumée de l’huile de coco non raffinée a un point de fumée à 177 degrés celsius. Les 40 degrés ne dénaturent normalement pas l’huile de coco vierge non raffinée non désodorisée. Le choix de l’ Inde est votre choix et j’espère qu’ aucun travail d’enfants n’est toléré dans les coopératives auxquelles vous faites appel.

« Mais j’ai envie de continuer avec l’huile de pépins de concombre qui vient du Chili, parce que tout le monde sait qu’il faut faire appel à plein de tonnes de carburant pour aller pécho des pépins de concombres au Chili, unique producteur mondial, on en cultive pas en Europe, si je vous jure! Il n’y a que les pépins de concombres chiliens qui cartonnent les gars! »

Concernant notre huile de pépins de Concombre, bien que le concombre pousse facilement en France et en Europe, il n’est pas du tout évident de trouver des producteurs qui en font de l’huile ! Si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous transférer les contacts, mais il faut savoir que la production d’huile végétale à partir de pépins n’intéresse malheureusement pas forcément les agriculteurs français. C’est une huile qui reste rare à l’heure actuelle, ils ne voient donc pas forcément de débouché ni de viabilité économique pour cette activité ici.

Ici je vais me battre pour ces pauvres concombres chiliens et leurs pauvre pépins , au risque de me rendre ridicule, mais étant cataloguée de vilaine sorcière, j’assume 🙂 Pourquoi bon sang mettre ce type d’huile en catalogue. Que deviennent les concombres, c’est con mais es-ce que la pulpe est jetée ou ré-utilisée à des fins alimentaires? Je trouve que proposer ce type d’huile est totalement ridicule et non éco-responsable. Et je fait appel aux agriculteurs français: s’il vous plait ne permettez pas de faire d’huile de pépins avec vos bons concombres les gars! Nous on préfère les savourer. Il n’est aps normal, en 2016 de proposer à la vente des huiles pareilles…
Sans compter le transport en avion/bateau,la pollution pour une huile ridicule…J’espère que cette huile sera clairement boycottée en masse par des lectrices qui sont dans une démarche de consommation lente et responsable afin qu’il n’y aie plus de débouché économique pour celle-ci #defendonslespépinsdeconcombre !

Encore une fois, nos fiches techniques en ligne indiquent de façon transparente les origines de nos huiles végétales, vous pouvez donc facilement ne sélectionner que des huiles d’origine européenne si cela est un critère important pour vous.

Je suis totalement d’accord avec ce point. 

« Puis on adore « jouer sur les mots » l’huile fractionnée de coco devient « huile végétale de Coprah » qui est en fait une huile obtenue par « pression à chaud, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel et de terres naturelles), puis désodorisation sous vide », la terre naturelle…et désodorisé sous vide… logique… »

Par rapport à notre huile ce Coprah BIO , nous ne jouons pas sur les mots, l’huile végétale de Coprah n’est aucunement une huile de coco fractionnée, cela n’a strictement rien à voir. Ce qu’on appelle « huile de Coco fractionnée » c’est une huile obtenue en enlevant certaines fractions (les acides gras lourds ici) pour ne garder par exemple que les triglycérides d’acides gras à courte chaîne. Vous en apprendrez plus en lisant la fiche du Caprylis (http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/emollient-caprylis-aroma-zone ), qui correspond dans sa composition à ce qui est communément appelé « huile de Coco fractionnée » (mais qui dans les faits n’est aujourd’hui plus produite par fractionnation d’ailleurs)

Ici l’erreur vient de ma part, lectures des deux fiches. J’ai associé l’huile obtenue par pression à chaud avec le coco fractionné. 

L’huile de Coprah BIO quant à elle est, comme indiqué clairement dans sa fiche, une huile obtenue par pression à chaud de pulpe de coco séchée, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel et de terres naturelles), puis désodorisation sous vide. C’est ce que d’autres vendeurs appellent aussi « huile de coco désodorisée ». Lorsque l’huile est pressée à froid à partir de noix de coco fraîches, elle est d’odeur agréable, comme notre huile de coco vierge. Lorsqu’elle est pressée à chaud à partir de pulpe de coco séchée (ce qui permet un meilleur rendement donc une huile moins chère), son odeur est forte, elle est donc dans ce cas nécessairement  raffinée par la suite. Notre huile de Coprah étant BIO, ce raffinage ne se fait qu’avec des procédés acceptés en BIO (acide citrique, terres décolorantes, vapeur d’eau, vide). Ce procédé fournit une huile d’odeur très neutre et avec une excellente stabilité à l’oxydation, appréciée en alimentaire pour la friture notamment et en cosmétique pour la réalisation de savons (où il y a moins d’intérêt à utiliser l’huile vierge, plus chère et dont l’odeur ne ressort pas dans le savon fini). Elle peut aussi être appréciée par les personnes qui n’aiment pas l’odeur de l’huile de coco mais apprécient son toucher particulier, ou son effet sur les cheveux (dus à sa richesse en acide laurique, peu d’huiles en ont une proportion équivalente).

Je suis d’accord que dans ce type d’huile, encore une fois vous désirez répondre à une demande client mais pourquoi s’acharner avec un tas de processus? De la terre décolorante….je vais me renseigner mais n’étant pas chimiste je trouve ça ridicule 🙂 

« Mais n’en restons pas là, l’huile végétale d’ Oléine de Karité, obtenue par le procédé de la winterisation. Un procédé qui certes est un procédé purement physique et mécanique mais qui est connu pour être uniquement conseillé aux huiles végétale qui possèdent une faible teneur en acides gras. On limite l’utilisation de ce procédé à ces huiles car sinon la perte est trop importante. Pourtant le beurre de karité est reconnu pour en être très riche…  Cohérent, super logique… »

Par rapport à notre Oléine de Karité, une huile est nécessairement très riche en acides gras, elle est composée entre très grande majorité de triglycérides d’acides gras ! Un beurre aussi bien sûr, donc bien évidemment le karité est riche en acides gras, comme toutes les huiles et les beurres, c’est leur caractéristique principale.

La winterisation est un procédé physique (filtration à différentes températures) qui permet simplement de séparer les acides gras saturés (qui tendent à solidifier à basse température) et les acides gras insaturés (qui restent liquides). Un beurre, comme le karité, contient grosso modo la moitié d’acides gras saturés (qui le rendent solide) et la moitié d’acides gras insaturés. L’oléine de karité est simplement cette fraction insaturée du karité, sa faction liquide ! Elle est intéressante pour les personnes qui souhaitent bénéficier de la richesse en insaponifiables du karité (qui se retrouvent dans l’oléine et sont des actifs intéressants sur la peau), tout en ayant un toucher moins gras sur la peau et une texture « huile » plutôt que « beurre ». Si vous préférez garder tous les acides gras, nous vous conseillerons de choisir plutôt le beurre de karité que l’oléine.

J’ai lu que la wintérisation n’est pas conseillée sur des huiles très riches en acides gras saturés car elle genère beaucoup de pertes et n’est donc pas si écologique que celà. 

La « perte » est effectivement importante lorsqu’on winterise le karité pour faire l’oléine, puisqu’on enlève une grande partie des acides gras saturés du beurre. Mais rassurez-vous, il n’y a pas de gaspillage, ces acides gras ne sont pas « perdus » ni jetés, les producteurs les utilisent ou les revendent. Cela permet notamment d’avoir de la stéarine de karité (fraction saturée du karité), très intéressante comme alternative à la stéarine de palme, et utilisée par exemple pour la fabrication de notre beurre d’amande BIO comme expliqué dans sa fiche.

Dans ce cas, s’il n’y a pas de gaspillage et que ces acides gras sont ré-utilisés, je suis d’accord.

« Ensuite débat: leur huile de palme BIO, huile dont la récolte cause de nombreuses altérations d’éco-systèmes… et qui n’est pas vierge non… on utilise encore le superbe procédé de pression, raffinage (à l’aide d’acide citrique naturel, de terres naturelles et de filtrations), puis désodorisation sous vide…Mais bon, elle est bio, fuck le reste et les répercussions? Mais bon c’est « certifié Ecocert », donc eux aussi cautionnent? Tout va bien dans le meilleur des mondes? Fonce, c’est bon pour la fabrication de tes savons! »

Nous ne pensons pas qu’il soit utile de rentrer ici dans le débat « pour ou contre l’huile de palme ». Nous pensons que tout le monde est d’accord sur le fait que la production de cette huile pose de graves problèmes écologiques et qu’il faut changer quelque chose pour la produire et consommer dans une optique plus « durable », mais il n’est pas du tout sûr qu’un boycott total soit la meilleure solution. Il faut en effet se poser la question des conséquences d’un boycott total de l’huile de palme… la demande va forcément se reporter sur d’autres huiles, et quand on sait que le soja, le tournesol, le colza ou autres…demandent beaucoup plus de surface agricole, mais aussi beaucoup plus d’intrants au niveau de la culture (carburant des engins, engrais, pesticides…), on peut se demander si le bilan écologique serait vraiment favorable, et même si l’effet sur la déforestation, les humains et la faune serait vraiment positif…

Ha mais si justement, le but est rentrer dans un réel débat… ça ne me suffit pas et à d’autres le silence ou les yeux fermés sur ce qui se passe…sinon je n’aurais pas abordé ce point! On peut également réfléchir à des alternatives, à de l’ innovation. Lâcher prise sur de l’utilisation massive des huiles à forte demande de surface agricole.
Sinon je vous présente un animal qui a été brûlé vif dans son arbre pour l’en déloger pour pouvoir donner naissance par la suite à de la bonne huile de palme. Secouez-vous, ce n’est pas  » normal » Boycottez en masse, en tant que clients l’ achat d’huile de palme, partout. Agissez, merci d’amour! 

 

De notre côté, il nous semble très difficile à l’heure actuelle de boycotter totalement l’huile de palme (omniprésente en cosmétique – comme en alimentaire d’ailleurs) tout en gardant une gamme assez large pour satisfaire tous nos clients. Pour aider nos clients à prendre des décisions éclairées et à faire un achat responsable, nous avons choisi la transparence maximale et vous informons au mieux sur tous nos produits et leur origine (ce qui est rarement le cas en alimentaire ou dans les cosmétiques du marché). Chacun fait ainsi un choix informé selon son niveau d’exigence écologique et éthique.

Cela vous semble difficile de prendre une position tranchée en tant que leader sur votre marché, avez-vous peur de mobiliser votre force de frappe à une cause éthique et humaine ou vous semble t’il difficile de perdre ce marché ultra lucratif? En tout cas, je ne cautionne pas les sociétés qui proposent de l’huile de palme dans leurs gammes, ni l’utilisation de dérivés de palme dans leurs produits et émulsifiants. Sur ce point… je suis contre…

Nous ne prétendons pas pouvoir faire une analyse de ce problème extrêmement complexe et qui dépasse de loin l’utilisation d’huile de palme dans les cosmétiques (qui ne représente d’ailleurs qu’une très faible proportion, loin derrière l’alimentaire et les « biocarburants »…).

Justement…le fait de vous investir dans une lutte et une cause juste dans votre niche serait un début, d’autres emboîteraient le pas, c’est tellement plus facile de choisir la facilité, je ne cautionne pas votre position. Vous pourriez faire parler de vous en positif en prenant position et en agissant. Profitez de cette occasion et vitre force! 

Pour nos clients qui souhaitent utiliser l’huile de palme (effectivement très intéressante en savonnerie), nous avons choisi ce qui nous semblait être la meilleure option d’huile de palme sur le marché.  Cette huile BIO originaire de Colombie (et non d’Indonésie) est issue plantations anciennes (« sans déforestation » récente du moins puisque ce sont d’anciens pâturages) et qui apporte un revenu stable aux communautés locales. Nous pensons que le producteur de cette huile de Palme BIO fait actuellement un travail de haute qualité éthique et environnementale en gérant cette plantation de la manière la plus écologique qui soit et en apportant du travail et des aides au développement pour la communauté locale.  Notre fournisseur nous a aussi fourni des documents et rapports montrant l’engagement social de ce producteur (apporter un revenu régulier largement supérieur au salaire moyen aux petits exploitants et leurs familles, création d’établissements scolaires et de dispensaires médicaux, accès à l’eau potable, et au réseau électrique, construction de maisons…), ainsi que son engagement écologique (plan de gestion environnementale avec notamment une étude de la biodiversité en partenariat avec l’université de Magdalena et observation de l’impact de la plantation sur la faune et la flore, mise en place d’une gestion de l’eau rigoureuse et d’un projet « énergie renouvelable » par captation du méthane généré par les effluent pour produire de l’énergie, avec pour objectif un bilan « carbone neutre »).

Vous pouvez tenter de vous justifier et essayez de vous donner bonne conscience mais je maintient ma position! Personne n’a le droit de tuer des animaux sans défense, ni de dégommer les poumons de la planète. Vous participez à un processus qui dans sa globalité nuit. POINT

Image de prévisualisation YouTube

« Bon, venons-en à l’huile végétale de pépins de raisins. Ici on procède à une extraction par solvant puis raffinage, ultra naturel! Pourtant une dame belge m’a prouvé en me montrant sa presse artisanale que l’extraction par pression mécanique est possible ( Sylvitis si ça vous intéresse), bref on prend les femmes pour des pigeonnes encore une fois, mais pourquoi dit la blogueuse qui s’emballe doucement…. »

L’huile de pépins de raisin que nous proposons est effectivement obtenue par extraction au solvant puis raffinage comme indiqué dans sa fiche technique. Nous avons choisi cette qualité car c’est la plus courante et qu’elle répond aux attentes de beaucoup de nos clients sur l’huile de pépins de raisin : une huile très fine, au toucher très sec et pénétrant, d’odeur neutre, avec une excellente stabilité à l’oxydation (parfaite pour les peaux grasses et acnéiques, non comédogène), et à un prix bas (car elle est souvent utilisée en grande quantité pour les massages). La plupart des huiles de pépins de raisin sur le marché sont, comme la nôtre, extraites au solvant et raffinées (bien que cela ne soit pas toujours spécifié…), c’est l’huile que l’on retrouve couramment aussi bien en alimentaire qu’en cosmétique. Il existe également en effet de l’huile de pépins de raisin BIO obtenue par pression à froid, mais vraiment beaucoup plus chère et sa texture et odeur étant assez différentes, elle ne conviendrait pas forcément aux mêmes utilisations.

Ha oui, ça coûte plus cher mais c’est meilleur pour la planète les gars! 

Encore une fois, le mode d’obtention de nos huiles est clairement indiqué dans les fiches en ligne. Donc, si vous cherchez une alternative à cette huile, vous trouverez de nombreuses autres huiles végétales pouvant répondre à vos attentes. Notamment l’huile de Jojoba BIO au toucher sec et pénétrant, qui présente naturellement une bonne stabilité à l’oxydation et est extraite par pression à froid et non raffinée.

Pour les personnes qui souhaitent pouvoir trouver sur notre site de l’huile de pépins de raisin BIO extraite par pression à froid, sachez que c’est un projet sur lequel nous travaillons, afin de proposer une alternative à ceux qui ne souhaitent pas l’huile extraite au solvant.

Et bien voilà! Suffisait de le dire! 

« L’huile de Ricin, encore un bon exemple, à savoir qu’à l’état vierge naturelle elle contient de la ricine, une glycoprotéine hautement toxique qui est 6.000 fois plus toxique que le cyanure. La fiche technique stipule une « filtration », mais elle n’est pas naturelle car expliques-moi comment tu peux filtrer de façon naturelle une protéine, non , cela se fait à l’aide de? solvants! Ultra naturel, bravo, disponibles dans toutes les quincailleries de la planète :0) »

La ricine est une glycoprotéine, ce type de composé est insoluble dans l’huile. Une huile de ricin pressée de manière correcte ne contient donc pas de ricine. Il est nécessaire cependant d’effectuer une filtration très fine (microfiltration) afin de s’assurer qu’il n’y a aucune contamination par la ricine dans l’huile de ricin, cette filtration permettant en effet d’éliminer tous les insolubles. Par ailleurs, il existe pour le ricin 2 types de pressages dits « à froid » : le pressage par vis, pour lequel on peut constater une élévation de température, et le pressage hydraulique, par vérin, qui permet d’obtenir l’huile sans aucune chauffe, et de la meilleure qualité possible. C’est cette 2ème méthode, la plus qualitative, que nous avons choisi pour notre huile de ricin BIO. Cette huile est par ailleurs issue d’une filières travaillant en Inde dans une démarche équitable avec de petits producteurs.

Notre huile de Ricin est donc extraite par 1ère pression à froid puis filtrée, comme indiqué dans sa fiche, elle par ailleurs certifiée BIO, ce qui exclut de toute façon l’utilisation de solvants pétrochimiques.

« L’huile de son de Riz qui est de première pression à froid et vierge mais qui a subi un processus de purification et de désodorisation, de quel type, comment? »

Notre huile de Son de Riz BIO est purifiée et désodorisée avec le procédé de raffinage classique pour les huiles BIO : neutralisation à l’acide citrique, filtrations sur terres décolorantes, désodorisation à la vapeur d’eau ou sous vide.

« Toutes ces informations peuvent être vérifiées en consultant les fiches techniques des huiles citées sur leur site. »

Vous l’avez constaté vous-même, nous donnons sur notre site les informations sur le mode d’obtention et origine des produits, chacun peut ainsi choisir selon ce qu’il recherche et selon ses critères.

Aroma-zone fourni des fiches techniques que d’autres ne fournissent pas en détail, ce que j’ai mis en avant c’est un manque d information, qui je pense sera amélioré sur les fiches à l’avenir. Du moins je l’espère. Que mon coup de gueule ait servi à quelque chose! 

Nous travaillons pour chacun de nos produits avec des fournisseurs et des producteurs expérimentés et compétents, qui connaissent leur métier et nous analysons à réception tous les produits. Nous sommes toujours une équipe constituée entre autres d’ingénieurs chimistes, mécanique, formulation et d’une pharmacienne. Contrairement à d’autres vendeurs, nous avons la connaissance technique sur les matières premières que nous vendons et pouvons ainsi vérifier la qualité qui nous est proposée par nos fournisseurs.

Je l’ai mentionné dans mon article, l’expertise de l’équipe. Utilisez cette équipe pour prendre position sur ce qui a été mis en avant, soyez irréprochables 🙂 Etre expert ne veut pas dire  » être parfait ». 

Par rapport à vos questionnements par rapport à nos contenants, nous avons fait un post sur Facebook à ce sujet hier. Mais vous trouverez toutes les informations ci-dessous :
Tous nos flaconnages sont en PET 100% recyclé (PETR), matière obtenue par le recyclage de bouteilles et autres emballages en PET. Le matériau est soigneusement nettoyé et broyé, puis utilisé pour fabriquer des granules de PET recyclé qui seront utilisés pour fabriquer de nouveaux contenants en PET recyclé.
La substitution de PET par du PETR permet :
– de réduire les émissions de CO2 de 52 %
– de réduire les émissions de gaz à effet de serre
– d’économiser de l’énergie : la fabrication de produits en PET recyclé permet d’économiser jusqu’à 60% d’énergie par rapport à la fabrication de nouveau PET
– de préserver les ressources non renouvelables : le PET primaire est produit à partir de ressources naturelles non renouvelables qui se raréfient. Garantir une deuxième vie à ce PET est un acte éco-responsable que nous avons choisi pour diminuer notre empreinte carbone et vous proposer des flacons éco-responsables.
Nos emballages sont fabriqué en Europe, pour privilégier un approvisionnement local, de qualité et au meilleur tarif, minimisant ainsi l’impact du transport sur l’environnement.
Enfin, tous nos emballages sont recyclables : il faut pour cela les trier selon les consignes des circuits de tri et revalorisation de la zone où vous habitez.
Nous sommes en train de réfléchir à d’autres alternatives pour nos sachets d’emballages toutefois il nous faut prendre en compte la préservation de l’humidité pour nos poudres ayurvédiques, les réglementations cosmétiques en vigueur, le poids du transport pour le verre, la réalité écologique (ou pas) des produits en plastique biodégradable… Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de nos avancées car nous travaillons en permanence à améliorer nos pratiques.

Je ne suis pas d’accord avec votre proposition de flacons en PET, ni des sachets plastiques.Malgré leur recyclage ils restent polluants et l’ impact écologique reste bien présent. Le PET de base  et le processus de recyclage. Leur durée de vie est plus réduite par rapport au verre (qui a une vilaine réputation d’avoir un impact CO2 plus important), l’utilisation de colorants pour rendre les flacons jolis pour ces dames…Je préfère le verre, plus durable, plus hygiénique. Je suis contente de savoir que vous réfléchissez à des alternatives. J’avais d’ailleurs publié un edit de mon article qui reprend l’image de votre information sur votre page Facebook. Si je voulais réellement vous diaboliser, je ne l’aurais pas fait et je ne serais pas en train de prendre le temps de dialoguer de façon constructive avec vous.

Enfin, sachez que nous ne forçons personne à acheter sur notre site, que nous n’avons ni service marketing ni commerciaux et que les communautés sur le web en lien avec Aroma-Zone sont totalement indépendantes de notre marque et agissent en toute liberté.

Pom Pom Pom, aucun service marketing, j’ai pourtant vu passer des annonces pour le service de marketing digital chez vous, le marketing digital je connais… je suis stratège digitale…Sur ce point là, je suis désolée mais….ne me dites pas qu’une société d’une telle envergure ne possède pas de pôle stratégique. Que vous ne formez pas vos équipes au niveau commercial et que tout va bien dans le meilleur des monde, le monde des bisounours….Les communautés sur le web reçoivent des produits à tester de votre part, il s’agit d’une stratégie commerciale répandue que vous n’assumez pas en public, pas bien! Vous donnez un  » titre » aux Fées Az, qui reçoivent, testent, et puis écrivent des articles reprenant des liens vers vos produits… Une stratégie Seo…une vitrine commerciale à moindre coût. Vous pouvez de plus déduire le prix brut des produits envoyés et les frais de ports de vos frais de publicité… Elles se sentent importantes, elles agissent en semi-liberté. Certaines d’entre-elles prennent la parole en votre nom sur les réseaux sociaux, comment cela est’il possible si vous êtes si indépendants les uns des autres?

 

Pour éviter la surconsommation et le gaspillage, nous proposons des contenants de différentes tailles pour s’adapter à toutes les utilisations, nous essayons de proposer des idées de recettes économiques et nous proposons un moteur de recherche par ingrédients dans l’espace « Recettes cosmétiques » de notre site, ce qui permet de savoir quelle recette faire avec les ingrédients dont on dispose.

Nous espérons que notre réponse vous aura éclairé sur nos valeurs, notre éthique et notre façon de travailler.

Votre réponse a permis d’éclairer certaines de mes interrogations mais pas toutes, et je reste sur ma position.

Actuellement je reste sur ma décision de quitter Aroma-Zone. Vous avez perdu ma confiance.
Tant que tout ce qui ne correspond plus avec ma vision d’une beauté saine, d’une société éco-responsable, que le manque d’information/ flou reste présent, qu’une amélioration du respect du client n’ont pas été retravaillés, je resterai sur mes positions.
Je sais que derrière cette machine de guerre commerciale  il y a des personnes, dotées de sentiments, tout comme moi. Mais je vous demande de prendre en considération cet épisode pour vous remettre en question. De mon côté je me remet également en question. 

Lucie (Community manager) et Emilie (Expert scientifique en matières premières)

Aroma-Zone

Corinne, pas de titre particulier, juste une femme qui se bat pour ce qu’elle pense juste.

51 Comments

  • Vacher Sylvie dit :

    Bravo je pense la même chose j’ai débuté chez Aroma zone petite boutique oû l’on était reconnu maintenant c’est l’usine et j’achète locale

  • Julie dit :

    Bravo pour votre article qui est dans la lignée de mes pensées !
    J’ai aussi débuté avec AZ. Mais en février je suis allée à la boutique sur Paris.
    Ma démarche presque ZD (zéro déchet) à pris un sacré coup !
    C’est ce qui m’a décidé de ne plus commander chez eux mais surtout de revoir ma façon de faire mes cosmétiques (surtout mes savons …) !
    Maintenant je privilégie le local ou le en vrac.

  • Nelly dit :

    Bjr, sans dénigrer vos constats sans doute vrais sur certains points (que j’ai fait moi aussi sans être cliente depuis autant d.années que vous!), je trouve quand même que dans vos propos et votre façon « d’attaquer le problème », vous vous classez dans la meme catégorie que celles qui vous ont insultée, dénigrée etc…
    Vous y allez très fort sans vraiment savoir s’ils n’y RÉELLEMENT coupables. De plus vous pouvez les fustiger car ils sont sur le devant de la scène en tant que leader, mais que savez vous RÉELLEMENT des « alternatives » à AZ, de ces entreprises aussi petites, familiales soient-elles? Êtes vous RÉELLEMENT et HONNÊTEMENT sûre qu’on vous dit tout et qu’elles sont réellement TRANSPARENTES?
    A partir du moment où l’argent entre en jeu, il n’y a qu’un pas avant de « cacher », jouer avec les mots, et tout ce qui s’en suit….un pas avant de passer de la satisfaction des clientes aux bénéfices, car malheureusement même si les débuts ou certaines personnes, ont de bonnes intentions de départ, la « déviation » (pour ne pas dire corruption) se fait vite….donc rien ne sert de « pousser des coups de geule » comme vous l’avez fait car, personnellement, ça me fait douter AUSSI de vous….

    Je retiens néanmoins le fait de consommer en toute conscience et connaissance de cause, en lisant bien les fiches et en comparant….d’ailleurs je vous rejoint sur le fait que trop de choix tue le choix et n’inspire d’ailleurs pas plus confiance, au contraire selon moi!!!

    On a aussi l’avantage d’avoir des fiches assez détaillées chez AZ pour l’utilité des produits…

    Sur ce…merci pour vos conseils (réfléchis et sensés sur les sujets que j’ai consultés)
    Bon dimanche à vous

  • Nina dit :

    Mais waw! Chapeau ! Tu m’ as ouvert les yeux et je sais que c’ est le cas pour des milliers d’ autres personnes!
    J’ ai fait quelques commandes totalement aveuglée , mais terminé merci pour ces infos, ces échanges et ces partages! Je te soutiens à 100% , C’ est dingue comme on peut facilement se laisser avoir sans chercher à comprendre plus loin que ce qu’on lis … encore Chapeau!

  • Corinne dit :

    Je suis ravie que tu n’aies pas basculé vers le côté obscur de AZ 🙂 Malo

  • Malo dit :

    Bah moi je suis tombée (un an plus tard presque, je sais) sur le premier article « Lettre ouverte » par hasard, ce qui m’a amené ici et là je suis en pleine « suite de l’histoire » avec le but de trouver la liste des alternatives et voilà, une petite victoire mais un grand pas pour d’autres choses, je n’avais encore jamais utilisé Aroma-zone, j’étais en phase de le faire maiiiiiis non, et ce grâce à toi uniquement 🙂 Donc Koeurkoeur, Love et Rock’n’Roll <3

  • Casa Tiixi dit :

    Petit oubli: Je n’ai pas vu le reportage dont tu parles, as tu un lien stp? Merci d’avance!

  • Casa Tiixi dit :

    Re, Tant mieux si mon message t’as apporté du soutient c’était le but! En général je me contente de lire les articles qui m’intéressent sans trop publier derrière mais la ça a pris une telle ampleur, c’est affolant des menaces et insultes et puis quoi encore? Pour moi ce genre de personnes reflètent tout à fait l’époque où l’on est mais ça c’est un autre débat..

     » ..car peu de personnes ne se posent de questions. Je me sens moins seule dans ma lutte pour une consommation plus consciente. »
    Oui, en général les gens ne voient que le côté « mais c’est pas cher et c’est bio en plussss » Oui justement, faut réfléchir: Qu’est ce que ça cache derrière?
    AZ à ce jour propose environ 80 HV/Macérat (bio ou pas), environ 190 HE et 45 Hydrolats, rien que ça… Raisonnablement, avec de pareils quantités à un si faible prix il y a plus d’une question à se poser! Bien sûr, ça n’engage que moi, il y en a qui s’y retrouvent, et tant mieux pour eux il en faut pour chacun après tout. Personnellement je préfère payer une HV plus cher et être sûr de sa qualité. Moi c’est à la suite de ces questionnements et doutes que j’ai commandé le beurre de Karité de chez « Les Utiles de Zinette » comme déjà expliqué dans mon post précédent, ce qui a achevé de me convaincre de boycotter AZ!
    Au passage, j’ai commandé le grand cru de Karité de chez « Karethic » également, et avec celui de Zinette ils n’ont aucune différence! Enfin du vrai beurre!
    Sur ce, continue dans ton combat, j’aime ta mentalité et je te suivrais régulièrement et posterais aussi.
    Amicalement, Marie

  • Corinne dit :

    Bonjour Casa Tiiwi, merci de me soutenir. Je pense réellement qu’ Az a totalement perdu son âme familiale des débuts, qu’ils ont foncé sur l’opportunité commerciale en perdant en rigueur, en qualité et en respect du client ( il suffit que je publie les centaines de messages reçus en privé depuis février, les commentaires sur leur page et le fameux reportage sur France 2 récent). Il existe des alternatives plus humaines et plus qualitatives, plus terre à terre. Notre peau n’a pas besoin de montagnes d’ingrédients pour être en santé et saine, belle. Cela me fait plaisir de lire des commentaires comme celui que tu as laissé, car peu de personnes ne se posent de questions. Je me sens moins seule dans ma lutte pour une consommation plus consciente. Merci pour ton passage et ton témoignage, j’espère te relire bientôt, ici. Corinne

  • Casa Tiixi dit :

    Salut Miss. Tout d’abord, je tiens à te dire que je me retrouve totalement dans ta lettre d’adieux à AZ, tes arguments sont plus que convaincants à mes yeux et reflètent tout à fait ce que je pense de cette entreprise.
    Je me suis mis au home made il y a maintenant 3 ans et j’ai passé énormément de commandes chez eux. Alors ce n’était pas des factures à trois chiffres, certes, mais néanmoins je me suis retrouvée à un moment avec beaucoup de produits à ne plus savoir quoi en faire ni où les ranger si bien que j’ai du les jeter, la date de péremption étant atteint.
    Cela dit à nous aussi de ne pas se laisser avoir par ce coté business justement où chaque ingrédients est vendu comme indispensable. Il est vrai que quand on débute et qu’on ne connait vraiment rien, c’est pas évident non plus.. Aujourd’hui, avec l’experience, je n’ai plus ce problème car je sais quels sont mes indispensables.
    Là où je voudrais réellement rebondir c’est ce côté business qui s’est fait au détriments de la qualité des produits AZ. Ayant « ouvert les yeux » il y a quelques mois, j’ ai commandé sur un site concurrent du beurre de karité. Provenance Bénin, BIO, et d’une filière équitable, je peux te dire que cela a été une véritable révélation! Maintenant je sais à quoi ressemble du VRAI beurre de Karité! J’ai constaté tout de suite une nette différence entre celui ci et celui de chez AZ, aussi bien niveau odeur que richesse du produit! Maintenant AZ c’est boycott pour moi aussi!
    Petit commentaire de soutien, et ceux qui en arrive à t’insulter carrément ou te menacer, là ça se passe de mot tout simplement. Je suis bien contente de voir que ça ne te touche pas, ton blog est enrichissant, bien construit et fait réfléchir et avancé, J’espère que tu le poursuivra encore longtemps
    Je te souhaite une bonne continuation

  • Corinne dit :

    Bonsoir Brigitte, merci beaucoup pour votre petit mot qui me fait chaud au coeur!

  • Brigitte Thoelen dit :

    Bonjour Corinne 🙂

    Un petit message d’encouragement de la part d’une internaute qui n’est évidemment pas tombée sur votre article par hasard mais bien en faisant une recherche :  » arma zone alternatives » ….

    Alors je souhaitais vous témoigner de mon soutien et vous féliciter pour votre investissement afin que « les choses bougent » .

    Je reprends votre expression « lancer un pavé dans la marre » … car c’est parfois le seul moyen de réveiller les gens et leur conscience . Rien ne se fait sans difficulté . Faire bouger les choses demande une énergie ENORME à peine soupçonnée par les personnes qui se contentent de juger sans tenter de creuser pour comprendre le fond de votre réflexion .

    Merci pour le colossal travail que vous abattez afin d’interpeller et d’informer … tout simplement … non pas que la tâche soit simple … Elle basée sur des idées saines afin que notre monde tourne mieux .

    Merci Corinne 🙂

    Très cordialement,

    Brigitte

  • Corinne dit :

    Bonjour Floriane,
    merci pour le soutien et ce message qui aujourd’hui me fait voir que j’ai eu raison de lancer le pavé dans la marre, même si j’ai été maladroite sur le moment.Ouvrir les yeux c’est important!

  • Corinne dit :

    Bonjour Emy
    et pourtant je continue à être assaillie de messages insultants plusieurs fois par semaine. En 2016 donner un avis tranché reste mal vu. Mais… il faut aller plus loin et choisir en bon père de famille, selon les valeurs qui nous portent. Merci pour ce message positif.

  • Corinne dit :

    Merci pour votre avis constructif Phil 🙂

  • Phil dit :

    Bonjour,
    Je suis « nouveau » dans le domaine du « naturel » et cherche à faire le tri du vrai du faux avant de me lancer.
    J’ai retenu le site AZ justement pour leur engagement, leurs fiches, conseils et recettes. Je n’ai pas encore passé commande car je cherche à mettre en place mes protocoles pour ne pas avoir 50 préparations et 200 produits…
    En fait en venant lire votre article, je prends conscience d’avoir progressé dans mes connaissances et qu’il y a des précautions à prendre sur la traçabilité des produits, leurs modes de fabrications, leur conservation et leurs utilisations. Merci pour cette prise de conscience.
    Evidemment, j’ai apprécié le sérieux dont vous faites preuve en donnant des adresses d’autres sites en alternative à AZ ou en les soumettant à votre vindicte. Vous les dégringolez avec acharnement. Après avoirs été cliente tant d’années?
    Mais quand même, vous me surprenez et je ne comprends pas votre démarche: vous descendez des modes de fabrications que vous ne connaissez pas (vous le dites vous-même: vous vous êtes trompée ici et là), de plus vous n’avez pas lu ce qui était écrit sur les fiches produits, et vous critiquez sans savoir. Mais pour avoir le dernier mot, vous rebondissez de façon ridicule avec d’autres polémiques (la pulpe du concombre, les enfants indiens… ).
    Et vos adresses??? « je ne les connais pas tous »… mais sont-ils mieux? ou au moins aussi bien renseignés? Non, je ne trouve pas, moi qui débute… Mais ça ne vous importe pas: vous avez donné la preuve que vous n’avez pas lu l’information que vous donnait AZ depuis des années.
    Avez-vous lu les précautions d’utilisations??? les HE, HV, hydrolats… etc. sont à consommer avec modérations!!! Il y a des mises en garde sur AZ. Ces produits là ne se fument pas.
    Certes, vous m’avez donné le doute sur quelques lignes, mais trop c’est trop: ça tourne au délire votre truc, à l’acharnement. Ces questionnements aujourd’hui après des années? L’aromathérapie n’a pas changé le fonctionnement de la planète??? Il semble que AZ ait des valeurs éco-responsables: à leur niveau ils essaient de faire au mieu pour faire bouger les choses; que font les sites que vous avez cité? On n’en sait rien.
    Vos propos, c’est de la pure déc… (je ne l’écris pas, mais il n’y a pas d’autre mot pour ça) . C’est du lynchage gratuit. Un pétage de plomb en règle.
    Et je vais rajouter un truc que vous ne comprendrez pas: en l’état actuel du monde, je préfère que des enfants travaillent dans une plantation raisonnée plutôt qu’il crève de faim ou soit forcé à la prostitution quand il n’y aura plus de travail. Mais maintenant que vous ne dépenserez plus 600€ en 1 seule commande chez AZ vous pourrez les envoyer aux petits indiens: avec ça vous en nourrirez plusieurs pour plus d’un an
    Pour finir, vous m’avez convaincu que l’aromathérapie se pratique avec modération sinon gare aux neurones.
    Arrêtez vos « petitsproduits »

    Phil

  • Emy dit :

    Salut Miss,

    J’étais tombée par hasard sur ton article et j’ai trouvé ça courageux de ta part de donner ton avis sur les produits d’Aroma zone et ceux malgré les insultes et la pression.
    Je ne te cache pas que j’achète des.produits chez aroma zone mais ces derniers temps,je me posais des questions sur leur éthiques et la qualité des produits.

    Bon courage pour la suite =)

    Emy

  • LEAUX dit :

    Merci pour votre travail Corine. Je partage votre avis sur le rôle et le responsabilité des leaders du marché de proposer des produits qui respectent leur éthique et, donc de leur « devoir » de refuser de commercialiser certains produits. Je trouve que l’argument de laisser le choix au client est facile et de-responsabilisant. Réciproquement il est important que les clients gardent leur esprit critique, ce qui demande force et travail. C’est pourquoi je vous dit merci infiniment pour nous aider à garder les yeux ouverts.
    Floriane

  • erica dit :

    Jai acheter a AZ pour plusieurs mil de euro, mais au revoir, c est la merde! j ai paye pour produit qui ne sont jamais arrivée. j’ai contacte les trio de directeur….anne.vausselin@aroma-zone.com, pierre.vausselin@aroma-zone.com, valerie.vausselin@aroma-zone.com j ai paye mais il y a pas des produit… comment s appelle ça? oui! voleur! je veut mon argent!

  • Bonjour,

    Je me posais également la question à propos uniquement des contenants chez Aromazone… J’étais prête à leur envoyer un mail en ce sens (et d’ailleurs d’appeler à boycotter, au moins pour ça, mes amies avec moi), et je tombe sur votre article et leur réponse et ce second article… et je continue de fouiner de mon côté.

    Je boycotte donc doublement. Car je ne vous trouve pas loin de la vérité.
    Et suis d’autant plus désolée de lir que vous avez subi pressions, harcèlement et menaces! wow, mais où va-t-on?!?

    Merci de nous avoir un peu plus ouvert les yeux. Après, chacun fait ce qu’il veut, comme d’hab. Mais ils ne pourront pas dire que vous ne les aviez pas prévenus.

    Je serais curieuse d’en savoir plus sur vos alternatives donc je prendrai le temps de farfouiller un peu plus votre blog après le boulot. Sachant que les alternatives que je cherche doivent être sans plastique et éviter les envois si possible, pour éviter les emballages: je suis en effet dans une mission zéro déchet que je réussi très bien depuis 1 an maintenant et ne veux pas retomber dans ce travers.

    Bonne continuation et à bientôt!
    Jul’

  • Corinne dit :

    Bonjour Sabine, les deux articles sont en page d’accueil sur le blog :))) Mais voici les deux urls:

    Premier article: http://www.misspetitsproduits.com/alternatives-aromazone-matieres-premieres/
    Deuxième article: http://www.misspetitsproduits.com/alternative-aroma-zone-deuxieme-partie/

    Au plaisir de vous lire 🙂

  • Sabine dit :

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre blog juste avant de commander sur AZ
    En effet, comme vous je faisait parties des premières acheteuses (quand le site était encore moche ^^) et je n’avais pas commandé chez eux depuis 2012 (j’en ai pourtant fait le pub à de nombreuse personnes)
    Bref, je voulais repassé commande chez eux et en tombant sur votre billet j’ai changé d’avis. Il n’empêche que j’avais besoin d’aloé véra et d’huile de coco et je vois dans votre long texte, que vous proposiez une liste des sociétés alternatives à AZ mais je ne la trouve pas sur votre blog. je sais que vos billet date un peu mais pourriez-vous m’indiquer où trouver cette liste sur votre blog ?

    Par avance merci et continuez ce que vous faites !

  • Nad dit :

    bonjour Stephanie

    Je découvre ton blog
    Je voulais commander sur aroma zone.Mais tes interrogations , et surtout leur réponse, m’a incité à annuler ma commande
    J’ai décidé de m’inscrire à ta newsletter , faisant plus confiance à ton avis qu’à celui d’une entreprise disposant certainement de moyens de pression pour  » museler ‘ l’avis sincère d’ une consommatrice.(le pot de terre contre le pot de fer….. mon soutien se porte sur le pot de terre!)

  • Laura dit :

    Merci pour cet article! Moi aussi je me posais des questions, et finalement c’est plus leur réponse qui m’a convaincu d’éviter leur site que l’article même. Je trouve qu’il y a beaucoup de mauvaise foi et d’arguments douteux. Et le fait qu’ils vous ai mis la pression, ça ne fait que confirmer qu’ils ne souhaitent pas que vos mots amènent à réfléchir sur leur éthique et qu’ils n’ont pas si bonne conscience que ça. Ils avaient sûrement de très bonnes intentions au début, mais l’appât du gain les en ont éloigné malheureusement. En tous cas bravo pour votre courage et votre ténacité.
    Laura

  • résé dit :

    moi je te dis simplement courage et merci <3
    des bisous qui donnent du peps et font tomber des montagnes !!! 😀 😀

  • Stéphanie dit :

    Qui ne fait pas d’erreur franchement? Avec plaisir en tout cas, c’était sincère 🙂

  • Corinne dit :

    BOnsoir Stéphanie, merci pour ce long et beau message qui m’a beaucoup touchée 🙂 Cela me permet de me dire que je suis dans un combat juste, mais si quelques fois je fais des erreurs.

  • Erika dit :

    De mon côté, je serai plus mesurée. Je commande de temps en temps chez Aroma-Zone (genre 1 fois par an, ça ne va pas chercher super loin), depuis leurs débuts, et j’ai effectivement noté que l’offre a grossi. Je trouve malgré tout leur réponse intéressante et rassurante sur certains points. Merci en tout cas d’avoir accepté (certes sous une certaine pression) de la publier.

  • Stéphanie dit :

    Bonjour Corinne,

    J’ai lu ta lettre ouverte tout à l’heure et j’ai tout de suite compris que tu parlais avec ton coeur, en pensant bien faire, j’ai lu une fille qui avait l’air de s’y connaitre et puis j’ai lu la réponse AZ.
    Je me suis dis merde la nana à extrapoler en long en large et en travers et au final elle ne savait pas complètement de quoi elle parlait. Et puis il y a eu des choses sur lesquelles j’ai vraiment tiqué en lisant leur réponse notamment sur l’huile de palme! MON DIEU!! Comment osent ils tenter de se justifier la dessus? Pour ma part zéro excuse!
    J’ai quand même bien apprécié ton culot (oui on peut dire que c’est du culot dans cette société où la liberté d’expression n’est valable que pour les médias dépendant du système et des grands groupes brassant des millions, bref c’est un autre débat mais c’est important de le souligner..) de crier haut et fort ce que tu pensais.

    J’ai voulu te connaitre un peu + à travers le blog et je tombe donc sur cet article et la je suis en train de tomber amoureuse de ta personnalité et de ton combat! Parce que tes valeurs et ce que tu défends me tient à coeur également! J’ai beaucoup aimé ta réponse et ta ténacité. En effet quels solvants? Ta réponse à propos de l’huile de palme j’aurais pu l’écrire, les points où tu t’es trompé tu l’as souligné tu es donc capable de te remettre en question (et c’est pas donné à tout le monde). Honnêtement bravo et merci d’être qui tu es, de ne pas te laisser avoir par les marques qui ont (peut-être) pu te contacter pour te servir de panneau publicitaire ambulant. Je ne vois pas de mal à ce que les blogueuses reçoivent des produits en échange d’un avis ou d’un article mais à condition d’une totale liberté et je sais que c’est pas le cas de toute les marques. (Je ne parle pas d’AZ puisque je ne connais pas leur conditions d’envois gratuits de leurs produits).

    En 2009 je commençais à m’intéresser aux soins naturels j’avais fais un blog et arrêter. J’ai envie de le reprendre mais dans une démarche comme la tienne c’est à dire DROITE et ETHIQUE jusqu’au bout.

    Il y a juste un point où je ne suis pas d’accord avec toi c’est celui où tu dis que AZ nous fait consommer à mort pauvre de petits nous à cause de leur méchant système de réductions. Je suis désolé mais chacun est responsable de ses actes peu importe le sujet à nous de ne pas faire les gros pigeons. J’ai déjà eu des bons de réductions qui me demandaient de trop dépenser par rapport à mon budget et bien mon bon est partit à la poubelle sans regret. Brf c’est loin d’être le débat le + important de tout ton article mais bon 😉

    En tout cas je connais ton blog que depuis aujourd’hui mais je sens que j’ai pas fini de te suivre, j’ai eu un coup de coeur pr ce que tu dégages, c’est à dire une très grande sincérité dans ton combat pour la planète, les animaux et la santé et rien que pour ça je te dis encore BRAVO !!!!

  • alex dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord merci d’avoir publié l’article sur Aroma-zone.
    Je souffre de rosacée et j’ai décidé de me mettre aux produits plus naturels bien que je sois un homme.
    J’ai cherché un article pour avoir des avis sur la qualité des HE vendues sur le site, j’en ai trouvé quelques uns, dont celui-ci.
    Je suis navré que tu es subie de telles pressions juste pour avoir voulu donner ton avis.
    De toute façon, oui on est libre et on achète où l’on veut.
    Aroma-zone propose énormément de produits à petits prix mais le fait qu’ils prétendent ne pas avoir de service marketing me fait déjà plus que douter. Il y a quand même un programme de fidélité, de parrainage, des recettes avec beaucoup d’ingrédients etc.
    Bref, j’attends avec impatience la liste de vos alternatives même si je l’avoue j’achèterai peut-être encore quelques produits sur Aroma-zone mais en étant attentif et éventuellement en cherchant des alternatives.

    Bonne journée.

  • My Slow Life dit :

    M. : oui je comprends que mon commentaire peut paraître hard car j’ai été très dure mais surtout très juste je pense. Je suis de nature quelqu’un de calme, du moins j’essaie de l’être toujours plus et il faut vraiment y aller fort pour me faire sortir de mes gonds ce qui a été le cas. Le problème étant que cette demoiselle est suivie par de nombreuses personnes qui je trouve ont le droit d’être informé de qui elle est vraiment. Car ce n’est pas la première fois que je voyais des propos qui m’ont décontenancé donc je ne pense pas que c’était passager.
    Merci à vous pour votre avis 🙂 Très belle journée également ^^

  • Corinne dit :

    Merci Estelle, l’article devrait être en ligne encore cette semaine, merci de me soutenir!

  • Corinne dit :

    Merci Sois Bio, j’aime beaucoup ce que tu fais 🙂

  • M. dit :

    My Slow Life ; en effet, je n’ai pas tout suivi. Je ne me base donc que sur le peu que je sais de l’histoire et donc, comme tu le dis, j’émets en quelques sortes un jugement. Pas assez fondé.

    J’ai plutôt été étonnée du commentaire que tu avais laissé. Bien que je me doute que ces mots ne sont pas écrits pour rien, et sans qu’ils ne répondent à quelque chose.
    Enfin, je suis une fille très zen et qui n’aime pas lire ce genre de commentaires, assez hard selon mon avis. Surtout que dans ce cas, comme je disais, je n’ai jamais rien remarqué de tel chez Peau-Neuve.

    Merci à toi de m’avoir expliqué le pourquoi du comment, belle nuit 🙂

  • soisnioetbatstoi dit :

    Hello, on ne se connait pas j’ai découvert ton blog suite au sois disant scandal de ton article, ca ma fait plaisir de voir nombre de mes abonnées de suivre 😉 je trouve ta démarche 100% honnête et juste ✌ l’article était top et bien expliquer ce qui en a suis est
    juste minable .

  • estelle dit :

    Je viens de finir de lire ton très long et bon article 🙂
    Bravo!!! De ne pas t’être laisser démonter par les attaques que tu as pu subir.
    D’ailleurs je extrêmement déçu du comportement de certaines blogueuses qui sont « associées » à AZ parce qu’elles sont « fées », c’est du grand n’importe quoi!
    J’attends avec impatience ton article sur les alternatives AZ 😉
    Bon courage

  • My Slow Life dit :

    Chère / Cher M.
    Je comprends votre point de vue, cela dit je vais reprendre et commenter ceci : « en fonction de divers facteurs que j’ignore, que vous ignorez aussi.
    MySlowLife, tu parles d’elle, mais au final, tu fais pareil… Voire pire. »
    Vous commentez et émettez un jugement sur une situation que vous n’avez pas suivi (puisque Mlle Peau Neuve et ses copines se sont empressées de supprimer les commentaires) mais ici le harcèlement et les insultes ce n’est pas vous qui les avez subi donc en effet vous ne connaissez pas les facteurs, moi et je dirais même, nous, oui.
    Non, elle et moi n’avons rien en commun, moi j’ai la décence de ne pas insulter les autres gratuitement, ni de leur envoyer des messages privés grotesques, j’ai la décence de ne pas me prendre pour plus que ce que je ne suis pas, j’ai la décence d’assumer mes propos pas de les effacer toutes les 5 minutes pour que l’on me croit toute gentille. Être humain ne nécessite pas forcément d’essayer de pourrir les autres pour se sentir bien dans sa peau. Quand à la « bonté d’âme » de cette demoiselle, je vous laisse y croire un temps, j’y ai cru aussi quelques temps. Désormais, pour moi elle s’est montrée sous son grand jour.

  • M. dit :

    Wow… N’oublions pas que Peau-Neuve est, comme nous, un être humain. C’est à dire une personne ayant sa propre personnalité et réagissant selon ses propres moyens, en fonction de divers facteurs que j’ignore, que vous ignorez aussi.
    MySlowLife, tu parles d’elle, mais au final, tu fais pareil… Voire pire.

    Perso, je ne la connais pas du tout personnellement, mais c’est hard ce que tu dis. Je ne vois que bonté en elle… Enfin, chacun son point de vue.

    Je ne veux ni entrer dans un débat, ni discuter, je donne juste mon avis après être tombée sur ce commentaire.

    Belle soirée 🙂

  • Vinciane dit :

    Je pense que la qualité des produits AZ est ok, mais j’ai cessé de commander sur Aroma-zone il y a longtemps, quand j’ai pris conscience que l’entreprise n’était pas slow du tout, pas tellement à cause de la qualité mais à cause de la surenchère de produits : toujours des huiles nouvelles, des formules à rallonge, des huiles extraordinaires, des actifs, des fragrances, des trucs de fou… Je commande surtout sur http://www.slow-cosmetique.com depuis l’année passée et je trouve cela bien car des marques comme Saint Hilaire justement distillent elles-même, Aroma-zone ne distille rien. Et je sais de source sûre que Aroma-Zone « presse » les petits producteurs pour avoir les prix les plus bas, c’est un producteur de savon à froid qui me l’a dit car il avait été approché par eux pour faire du savon. Car c’est toute leur politique de marketing qui est basé sur le prix bas et l’offre hyper large. Ce n’est pas un acte de consommation responsable je trouve que d’allé sur AZ si on est une personne qui a des valeurs, d’aileurs AZ n’a pas la Mention Slow Cosmétique. Aussi, je trouve bizarre la réponse d’AZ qui disent « on a pas de service marketing » alors que tout le monde sait bien qu’ils font un chiffre d’affaire de plus de 20 millions d’euros par an ! C’est énorme !

  • Lovely Blog dit :

    Je voulais dire « pourquoi PAS encourager des petites entreprises à devenir plus grosses » ! 😉

  • Lovely Blog dit :

    Bonjour Corinne,

    C’est très dommage que cet article ne soit pas relayé autant que le précédent qui a fait sauter au plafond du monde. Les gens s’arrêtent à la réponse d’AZ mais pas à votre réponse à la réponse d’AZ (on me suit toujours ? :)).
    bref, je m’interrogeais bcp sur l’éthique d’AZ depuis quelque temps, vos arguments ont achevé de me convaincre. Je pense continuer à acheter quelques ingrédients auxquels je suis habituée chez eux, et que j’aime bien (comme les hennés, et poudres), mais je vais commencer à regarder ce qui se passe ailleurs. Pourquoi encourager d’autres petites entreprises à devenir plus grosses? 😉

    En tout cas je suis ravie du bruit que l’article précédent a fait, qui m’a fait découvrir votre blog!!

    bonne continuation!

  • Ax-L dit :

    Bonjour, je viens de lire votre article cdg et celui-ci. Merci, c’est très intéressant et pousse effectivement à une réflexion quant aux achats.
    Je suis désolée de lire que vous avez dû subir un déferlement de commentaires négatifs, mais bravo pour vos épaules solides et votre réponse globale sur le fait qu’ils ne vous ont pas atteinte 🙂
    En attendant de trouver des alternatives plus eco-responsables, je serai plus vigilante dans mes achats chez AZ.

  • Corinne dit :

    Bonjour Pauline, merci pour ton commentaire. Cela me touche. Je continuerai, peut-être de façon plus posée, mais lorsque je devrai le faire encore, je le ferai !

  • Mini dit :

    Ah quel courage tu as et quelle réserve d’énergie pour continuer d’écrire avec la déferlante de médisance, de ragots et de méchanceté gratuite. C’est admirable. Continue de dénoncer, je suis bien d’accord avec toi en ce qui concerne la qualité des produits et la façon qu’ont certains de jouer sur les mots, de noyer le poisson et de mépriser purement et simplement leurs clients suffira à finir de les décrédibiliser. Tes articles (celui-ci comme celui qui a provoqué le tollé) sont très intéressants et ouvriront les yeux à plus d’une (même celles qui ont répondu par la colère et l’insulte).

    Comme toute prise de conscience, pour certains, ça passe par l’hystérie et la vocifération, bah oui on relève les incohérences d’une religion qui n’en est pas une, ça les choque… 😉

    Courage en tout cas et merci pour tes articles sans langue de bois 🙂

  • Super Article. Je n’achèterai plus chez Aromazone dorénavant car :

    1. Ils obligent personne à acheter chez eux comme ils le disent, donc ils n’ont pas besoin de nous. Cette réponse m’a fait halluciner !! Je trouve leur réponse pas professionnel du tout.

    2. Ils vendent de l’huile de palme ( non négociable pour moi)

    3. Ils négocient avec l’environnement et la planète puisqu’apparemment « chacun consomme selon son niveau d’exigence éthique et responsable ».

    4.Pour moi ils se cachent derrière une  » certaines demande client » pour proposer des produits variés et non acceptable : Demande qu’iles créent eux même avec leur MARKETING !! Oui Vous faite du Marketing. Please arrêtez de vous mentir à vous même. Il y a des diplômés du marketing ici et j’en fait parti.

    5. Ils sont représentés par des blogueuses comme Peau Neuve précisément qui a insulté et bloqué des gens comme nous sans aucune raison alors que nous cherchions seulement le dialogue au sujet des pratiques et des interrogations que nous avions concernant la consommation éthique et responsable. Elle aurait pu juste ne pas répondre à votre place, à moins qu’elle travaille pour vous ? Je ne sais pas …Si c’est pour les 2 produits tous les 6 mois qu’elle reçoit qu’elle agît ainsi je vais lui faire un don parce que ça me fait mal au cœur. 😀

    6. Ne sont pas dans une démarche slow mais incite à la surconsommation ( c’est logique c’est leurs sous qui comptent au détriment de l’éthique ) : recettes à 10 produits et j’en passe…

    7. Proposent du plastique à outrance dans leurs emballages…

    Bref je suis dégouté de ce site, je suis choqué de leur réponse.

    Au revoir Aromazone et bon vent !

  • Corinne dit :

    Bonjour Lilyla, merci pour votre message et pour votre démarche vers une consommation plus saine et lente.Au plaisir de vous relire prochainement!

  • lilyla dit :

    CONTINUEZ je vous ai découverte avec l’article précédent que j’ai fait lire à mon mari, il pousse à réfléchir et à se poser des questions Perso, notre but est d’aller vers du meilleur et du plus sain et du moins aussi d’ailleurs, nous avions alors fait une commande chez eux pour plusieurs raisons et nous regarderons ailleurs pour une prochaine commande en analysant le mieux possible avec le temps imparti … pas toujours facile mais nos choix ont un impact j’en suis convaincue sinon, nous n’utiliserions pas des couches lavables par ex 🙂

    Pour la bêtise humaine, l’utilisez comme vous l’avez dit cela montre tout votre bon sens et votre humanité !

  • My Slow Life dit :

    Très bien ton article et plus réfléchis, bravo. J’attends impatiemment de voir la réponse de PEAU-NEUVE. Tiens parlons de cette jeune demoiselle, menaçante, insultante, méprisante, dédaigneuse, bref rien à voir avec une blogueuse et surtout elle peut vite devenir un danger pour votre marque AZ. On a tous pu constater ses attaques sur les réseaux sociaux. Ses attaques sans fondement, dépourvues d’arguments et surtout très mal perçues par bon nombre de la communauté. ELLE doit être ravi de voir le type de personne avec qui ils s’associent.
    Enfin. Aroma-Zone, j’attends une réponse quand à vos producteurs Français (cf. Mon message Facebook de ce samedi, je privilégie ce canal car je sais si vous avez lu ou non mon message 😊)
    Autre chose : pas de service marketing ? Alors qui s’occupe du positionnement du site parce que le SEM c’est du market (moi aussi je bosse dans le web 😁) et Lucie Community Manager, elle est rattachée à quel service ? Et bizarre pour une entreprise qui fait environ 40 millions d’€ de CA de ne pas avoir de budget pour la com et la publicité…pourtant il me semble avoir vu des pubs pour AZ dans le magazine Happinez.
    Mais bref heureusement que vous avez de quoi communiquer 😊
    Je suis contente de voir que la marque à réagit intelligemment bien que mlle PEAU-NEUVE (ah oui la revoilà celle-là) ait sorti les grands mots en s’époumonant auprès de tous de la diffamation subi par la marque, de la dépression que cela causait aux salariés et de la CONSPIRATION qu’était tout ceci car ce sont les vilains concurrents qui sont derrière tout ça ! Sans parler des insultes, des censures et des blocages qu’elle a opéré sur tous ceux qui n’étaient pas de son avis (pardon je m’égare mais j’ai été effarée par cette attitude qui est très loin d’être louable pour une soit-disant ambassadrice qui a « le droit de tout partager et de parler au nom de la marque » – je me répète désolée, le choc sûrement, ou alors je cherche peut-être le buzz 😁 ou peut-être que l’on peut parler d’intimidation, de harcèlement, je ne sais pas.)
    AZ n’hésitez pas à contacter d’autres personnes pour faire évoluer votre concept car Lueur du Sud m’a largement apaisé aujourd’hui et vous avez un certain mérite, ce serait dommage de toujours penser rester leaders sans écouter ses consom’ACTEURS plutôt que des filles qui n’attendent de vous que des goodies.
    Pour les alternatives au PET, nous attendons impatiemment vos propositions et n’hésitez pas à demander à vos clientes car le plastique aujourd’hui à un taux de recyclage de 23% contre 71% pour le verre et 88% pour le carton et le papier (source : http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/indicateurs-indices/f/1929/0/taux-recyclage-dechets-france.html).
    Et juste un dernier point, Miss Petits Produits a souligné l’huile de palme mais je peux en faire autant avec les produits dérivés du bois de santal (eau aromatique, huile essentielle), espèce qui je le rappelle est en voie de disparition. Quelle est votre réponse là-dessus car vous n’en avez fourni aucune sur votre site sur la fiche produit de l’huile essentielle de santal alba ?
    Encore une fois, il n’y a aucune diabolisation ici, juste des avis, remarques et questions de clientes qui aspirent à voir une évolution sur votre marque et non une mort subite.
    Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.