Blogosphère:Ne sois pas, tais-toi

C’est une histoire de blogosphère: Sois belle et tais-toi…. En fait non: ne sois pas et tais-toi…Je vous donne le ton de cet article.  Entre positif et négatif, il est difficile de trouver une certaine forme d’équilibre. Je voudrais faire le point sur un monde qui est devenu complexe et concurrentiel.

Arrivée sur la blogosphère

Je suis arrivée sur la blogosphère en 2002. Avec un blog ayant un sujet tabou: les troubles schizophréniques. Oui un sujet difficile, complexe. Mais d’une utilité reélle pour les familles de personnes qui en souffrent. Ensuite j’ai enchaîné avec la beauté car j’avais besoin de légèreté mais je me suis rendue compte que le monde de la beauté est lui aussi très complexe et loin d’être léger!

Je me rend compte également que cela va bientôt faire 15 ans que j’y évolue, sur cette blogosphère. Je n’avais jamais vraiment compté les années et fêté les anniversaire  » de » mais je suis au final une » vieille » bloggueuse. Une femme qui a pu traverser les différentes phases d’évolution de ce monde d’un œil finalement attentif.

Les phases d’évolution de la blogosphère

En 2002, le monde de la blogosphère me semblait «  bon enfant« . On en était aux débuts du web et les blogs étaient personnels et sans un réel enjeu professionnel obligatoire. On écrivait pour s’exprimer à une plus large échelle, prendre position sans nécessairement le dire à ses proches. On écrivait pour laisser un message et tisser des liens que soit nous n’étions pas capables de tisser dans la vie hors web, ou pour explorer le vaste monde qui soudainement s’offrait à nous.

On ne pensait pas toujours directement à optimiser son blog pour ce putain de salaud de Google, car à cette époque, ce crétin était vraiment un manipulateur de première: porter au maximum les sites sans devoir claquer 2.000 boules en référencement et publicité diverses. En créant une sphère féérique pour ensuite rendre ce monde  » essentiel » et attaquer avec ses services payants. On pensait à bien écrire, à écrire avec ses tripes et sans y poser des objectifs pécuniers. Bref le monde de la blogosphère était un monde assez chouette, un monde de partages et de collaborations. De forums de découverte d’astuces, où la majorité des personnes portait l’autre.

C’était la bonne époque du Web 2.0, une approche totalement collaborative. la notion de participation et de collaboration renforcée des internautes, on nous donnait en quelque sorte la possibilité de pouvoir agir sur nos propres vies, par le biais d’un nouveau canal. L’arrivée des médias socionumériques plus complexes a été important dans ce processus.

Ensuite, vers 2005, la difficulté à se faire lire est devenue une préoccupation. Tant pour les bloggueurs que pour les entreprises. Google déployait des changements majeurs, les métiers du web étaient en développement, je dirais même en plein boum. On devait faire appel à des référenceurs pour arriver à placer son site et son blog sur les mots clés de notre domaine. On tentait en tant que particuliers, et tant bien que mal à se faire une place pour se faire entendre…Tout restait encore assez cloisonné,  toute personne n’ avait pas encore toutes les clés en main pour créer son blog et le développer.

Au fur et à mesure que le temps a passé il est devenu de plus en plus facile de créer son blog, de le customiser. Surtout grâce à WordPress.  Mais il est devenu de plus en plus complexe d’y apporter du trafic. Vous voyez? Apporter un outil accessible qui donne lieu  des processus qui demandent de faire appel à des services extérieurs payants. Sont nés les métiers du web: développeurs, designers, référenceeurs, rédacteurs et community managers.  On nous donnait un monde à exploiter, où transposer nos vies…

En 2009 les blogs ont pris de l’ampleur. Les blogueurs ne faisaient plus uniquement que donner de petits avis personnels, ils étaient devenus des conseillers, des filtres, des influenceurs dans tous les domaines que l’on trouve dans la vie hors web. Les entreprises ont commencé à voir en « nous », une possibilité de relayer leurs vies: se présenter à des consommateurs ciblés et intéressés, présenter leurs valeurs et leurs actions. Une vitrine commerciale efficace et peu chère.

En premier lieu les bloggueurs se sont sentis valorisés: on nous invitait à participer à des coktails de lancement de marques, à la présentation des nouvelles collections. On nous faisait parvenir des produits à tester et nous étions tout simplement heureux de participer à des processus jusque là uniquement ouverts aux V.I.P. On ne se posait pas de questions, on participait. POINT. Ensuite les blogueurs se sont rendus compte qu’il existait un potentiel… et ils l’ont tout simplement pris.

C’est à ce moment, je pense, que tout a basculé. D’une approche collaborative les blogueurs sont passé en mode concurrence. Chaque blog représentait un espace commercial disponible.

Les blogueurs ont eu envie de valoriser leur travail car oui être blogueur c’est travailler dur pour proposer des sujets qui suscitent de l’intérêt, proposer quelque chose de différent des 100.000 autres, de tenter d’enter en contact avec des lecteurs. On a envie de s’acheter un bel appareil photo pour vous montrer de beaux visuels, on a aussi envie de s’acheter un beau thème pour rendre le blog plus agréable pour vous aussi. On a aussi besoin de payer notre hébergement. Puis quelques fois on est sérieusement aussi dans la merde financièrement et le blog permet de gâter ses enfants…

Les réseaux sociaux ont aidé à faire avancer ce beau concept de blogueur pro ( special poke to Stephane Briot). Des blogs ont alors poussé comme des champignons, à l’heure actuelle  » n’importe qui » peut avoir son blog et faire son chemin sur la blogosphère…la concurrence est devenue visible et palpable. Partout, dans tous les domaines de la blogosphère. Mon domaine de la beauté n’est pas  » joli joli ». C’est à celle qui se pavane le plus lors d’events en toisant les autres. C’est à celle qui se photographe le plus en présence de créateurs, qui se vante le plus. Qui se rue sur un hypothétique moment de gloire lors des Golden Blog Awards ( le truc bidon…).

Je n’aime pas ce côté de la blogosphère…j’aime la vie, la vraie transposée sur la toile. Pas une fausse vie, de fausses personnalités embellies projetées telles de sublimes choses parfaites sur le web… J’aime l’authentique, l’intégrité et le partage…

Puis la blogopshère concurrentielle a donné lieu à des contacts de gentilles marques qui ont décidé de me faire découvrir leurs univers et profiter de ma visibilité, en tout respect. Celles-là, je les remercie de tout mon coeur pour ces 6 années de découvertes magiques ( tant de marques que de personnes). Mais aussi de blogueuses qui prônent les mêmes  » valeurs » que moi, que j’ai découvertes alors que je commençais à me rebeller contre  » le système ». Des personnes vraies et sincères, qui se battent pour ce qu’elles pensent juste.

Mais il y a également un autre côté d’où le titre de cet article, le côté négatif, venant du jugement: tant du côté lecteurs que du côté marques. C’est ce côté que je déteste dont je veux parler, parce que j’ai besoin de secouer les toutounes de tous un peu là ici et maintenant, putain recadrez-vous. Tout ce qu’on veut c’est juste écrire, partager et être dans le POSITIF, avoir de bons moments, être heureux comme chez les bisounours merde…

Bref j’ai listé des commandements super importants pour se faire accepter sur la blogosphère, on s’en bat les c….du reste, sois juste: ben non en fait ne sois pas et tais-toi! 

Sois belle et tais-toi: car la blogueuse beauté n’a pas le droit d’être intelligente, elle doit juste « être belle ». C’est normal, pas besoin d’avoir un cerveau qui marche pour blogguer…Manque bol, je ne suis pas belle moi. Puis la blogueuse ne peut pas être impliquée, elle doit juste écrire et partager ses articles de-ci et de-là. Non… une blogueuse et surtout une blogueuse beauté ne peut pas être professionnelle parce que sinon on lui dit qu’elle est à la recherche de fric, d’articles payants… Non, elle ne peut pas aimer la complexité du web et tenter d’apprendre chaque jour à y évoluer. Elle doit juste y naviguer en mode  » coucou c’est moi » sinon elle est critiquée… Mon dieu sois juste belle et tais-toi!

Accepte mes produits et tais-toi: on s’en bat les toutounes si c’est de la merde, si c’est testé sur les bêtes, c’est du luxe je te dis et sois bien contente que moi la grosse marque internationale j’aies envie de te choper du lien sur ton blog minable. Acceptes, testes, revend mon produit je m’en fout mais donnes-moi un lien et tais-toi…et puis si ça ne te parles pas et si tu me dis que tu ne m’en parleras pas, je te fais la guerre parce que la petite se prend pour une grande et elle ose dire NON.  La liberté d’expression elle ne peut pas en avoir de notions, elle doit prendre peur à chaque menace, tu ne peux pas mademoiselle, tais-toi!  Ne penses pas, ne réfléchis pas…

Mon dieu c’est une vraie femme? Tais-toi! : la blogueuse ne peut en aucun cas donner un avis plus personnel sur son blog, elle ne peut pas avoir de coeur, elle doit juste être blogueuse et être légère comme le vent.( j’ai un souci avec être légère comme le vent car mes 75  kilos ne décollent plus, même en cas de forte tempête).
Elle ne peut pas parler de sa vie privée non plus parce que  » ça ne se fait pas ». La blogueuse n’a pas de vie privée, elle passe sa journée à boire du thé en faisant brulè une chandèl…puis elle fait du shopping aussi. Et elle a un chien…Elle ne peut pas dire qu’elle en a gros sur le coeur parce qu’elle n’a pas le droit de montrer du sentiment. Non, être humain sur la blogosphère en 2016 c’est  » chercher du buzzzzzz », attirer l’attention sur soi pour attirer du trafic…

La blogueuse doit être genoux à terre et prier et remercier dieu pour le jugement reçu:  la blogueuse se fait insulter à tout va. Si elle est mince on la critique parce qu’elle est déprimée ou anorexique, si elle mange de la viande c’est un monstre. Si elle bois du thé ou est végane on la traite de militante extrémiste…Si elle poste une photo avec une personnalité c’est une connasse, si elle poste une photo d’elle on la traite de pauvre narcissique. Si elle poste des photos de son enfant c’est une irresponsable et ce sera  » bien fait » si un pauvre connard se masturbe devant la photo de son bébé, si elle ne veut pas montrer de photo de son bébé c’est une femme hautaine qui ne veut rien partager, si elle ose montrer un haut de sein en train d’allaiter c’est dégueulasse…

Si elle fait des concours et qu’elle ne passe pas par une application elle se fait traiter de malhonnête, si elle le fait via l’application elle se fait traiter de trop cadrée parce qu’on ne peut plus tricher et on s’en va de sa page en la traitant de connasse méchante de toute façon… Si elle poste des photos de ses animaux on trouve que c’est fait exprès pour buzzer, en bikini n’en parlons même pas, la blogueuse doit être asexuée comme les licornes, elle ne peut pas montrer  » son corps » sinon c’est une pute…Si elle poste une photo de produit acheté, ben non on pense que tout lui est offert…Si elle poste des messages sur des produits peu onéreux c’est une crève la faim, si elle achète du Guerlain c’est une bourgeoise qui se la raconte…

Si elle ose monter qu’elle est experte en quelque chose, elle se la pète…Si elle poste par malheur une vidéo de Peta qui dénonce des agissements barbares elle devient une pestiférée engagée psychopathe qui fait partie d’une secte, si elle mange du tofu c’est une ringarde et si par malheur elle n’utilise qu’un bête gel d’aloe vera et une huile végétale en guise de routine… ben c’est la mort…si elle claque son salaire en produits  » elle a la belle vie elle » et si elle ne présent pas 36 produits pas mois: ben c’est que son blog marche pas da!

Ce sont des choses que j’ai vues, lues en même pas une année…dingue non!

La blogosphère c’est un monde complexe sur lequel il faut trouver un équilibre et lâcher prise sur certaines choses comme l’acceptation ou être appréciée pour ce que l’on est et pas pour ce que l’on montre.
De mon côté et depuis une petite année j’ai perdu des lectrices et je me suis faite huer par des collègues blogueuses car j’ai osé montrer mon côté engagé et sans langue de bois. Aidé des blogueuses à monter leurs sites et bossé leur marketing avec elles. Cela fait peur peut-être, je n’en sais rien mais c’est un constat…

J’ai osé parler de mon hypersensibilité (bon sang cette femme est humaine, brûlez-là vive…ba oui désolée) et même aussi que je suis une femme et même que des fois je pratique  » le sexe » (mon dieu faut pas en parler non plus c’est trop intime) , et des fois je sors avec mes copines et je bois de l’alcool et je danse avec mon corps de femme…et aussi j’ai une vie sociale (putain je cumule)  j’ai clairement fait savoir AUSSI ce qui ne me plaisait pas et je MILITE (oui ça y est j’ai dit le mot) pour des associations telles que Peta et Gaïa. Et je ne suis pas une extrémiste 🙂 Ni une psychopathe. Et oui je mène la vie dure à des sociétés parce qu’elles l’ont certainement peut-être bien mérité éventuellement…mais je met aussi en avant des projets à visage humain dans une société individualiste, grise…genre des choses chouettes, de belles personnes quoi! 

Bref, j’ai trouvé mon équilibre. Ecrire avec mon coeur…de choses qui me parlent. En n’ayant plus peur d’être juste moi. Et croyez-moi que ce n’est pas toujours évident d’être moi…Et encore moins évident de me mettre à nu sur le web. Mais ça me rend heureuse, c’est ma bulle, mon endroit…

Alors je dis merde aux préjugés, je dis merde au jugement et aux petites mentalités, je dis merde au négatif car je l’enterre ici et maintenant… Mais je dis oui à partager avec vous, oui à vous faire découvrir des choses positives, je dis oui à l’humanité et aux bisounours et puis aussi aux licornes 🙂 Je dis oui à tenter d’être heureuse car au final, c’est la seule chose qui importe: voir les gens heureux autour de soi et être heureux….

Que ceux et celles qui sont d’accord de « militer » (mon dieu elle est en train de monter une secte, elle recrute) pour une meilleure ambiance blogosphérique partagent cet article et le commentant en mettant un beau message avec le coeur et que ceux qui ne sont pas d’accord quittent mon navire en silence….Il est 22h40, jeudi 07 mars 2016: vive la vie! Osez…soyez, parlez, militez, réfléchissez, écrivez, partagez…

Ps: mon dieu elle a laissé des fôtes, elle est aussi illettrée 🙂 vous aime fort!

16 Comments

  • Corinne dit :

    Merci Alexandra. Dire ce que l’on pense ce n’est pas toujours facile sur la blogo…

  • Alexandra dit :

    Je ne m’en rends absolument pas compte, mais ton article décrit un monde acharné. Ce qui me choque, c’est que des nanas qui ont crée un blog depuis 2 mois recherchent cette vie. Je le vois notamment sur les groupes facebook au travers de messages type « Je compte créer un blog. Comment faire pour décrocher des partenariats et le monétiser? » J’ai envie de dire : déjà, fais le par passion, et ensuite tu verras ! Des blogs que je n’irai pas voir car, contrairement à toi, les articles ne seront que le reflet de ce que les gens veulent lire, et non de ce que la blogueuse a à dire. Bon, ce n’est pas très clair, mais en gros, je te félicite d’oser dire ce que tu penses !

  • Yubia dit :

    Tu as tout dit Corinne, la vérité est là 😀 Impossible d’être soi-même même sur la blogosphère sans se faire juger, lyncher, critiquer…Faut-il maintenant se cacher pour pouvoir exprimer ses tripes ? Sinon il faut faire face à ces critiqueurs qui critiquent avant même d’avoir lu, sans avoir rien compris…
    En tout cas, tu reprends bien ce gros problème de société actuelle : le jugement ! On se permet de juger à tout va, sans chercher à comprendre et surtout on tape, on brûle…alors moi je reste dans ma bulle avec mes licornes et mes dragons 😉

  • Stéphanie dit :

    Quand je suis devenue blogueuse en 2009 perso je n’étais pas du tout mais alors pas du tout dans le délire de me faire inviter à des cocktails lol
    L’année 2009 que tu décris je ne l’ai pas vécu comme ça. Mais par contre il est vrai que sur pas mal de blogs je voyais des filles se faire inviter à des cocktails. Toute naïve je me disais que ces filles devaient sûrement connaitre du monde.
    Bref l’essentiel est d’agir en fonction de sa conscience…Ou pas! et ça c’est propre à chacune…Malheureusement!
    2016 tout est devenue hyper contrôlé ça en devient frustrant pour celles qui veulent rester intègre.

  • My Slow Life dit :

    Hahahahaha j’aime trop tes articles ! Bah écoute moi je trouve qu’avoir un blog ça ne devrait pas être un concours en mode celui qui a le plus de followers, le plus d’audience, qui gagnera le plus d’argent ou pire celui qui écrira le plus de mots ! Perso, avoir un blog c’est partager et échanger, que ce soit avec d’autres blogueurs ou avec les internautes, qu’ils soient lecteurs fidèles ou non 🙂
    Ce qui est dommage ce sont toutes ces personnes qui veulent monétiser aux risques de se décrédibiliser ou celles qui veulent écraser les autres car tu comprends, « y a pas de place pour tout le monde » ! MDR mais ceux là ne font qu’un temps et se retrouvent tôt ou tard en 2ème page !
    J’aime faire mon petit bonhomme de chemin, apprendre des autres et surtout échanger !!!

  • natpiment dit :

    bah écoute , tu résumes très bien ce que sont devenus les blogs beauté .sans entrer dans la polémique, c’est bien de savoir où on met les pieds et d’ouvrir les yeux sur le milieu ….ce qui me choque le plus en ce moment, c’est la tribune ouverte aux insultes …..ces gens là se conduisent-ils de la même façon dans la rue ?
    à l’heure ou tout se monétise, tu crois que si je dis que je fais du bénévolat on va se moquer de moi ? et si on me dit, « il en faut des (poires) comme toi », ça m’enerve !!!
    bises

  • Corinne dit :

    Bonjour Bloomberg, tu n’as pas compris l’article, je t’invite à le relire, c’est justement le jugement permanent que je dénonce :)))

  • Merci au dirlo pour le partage de cet article. Effectivement la blogosphère a bien changé. Mode ou beauté c’est à peu de choses près pareil. J’ai préféré prendre le virage du lifestyle pour ne pas être associée aux stéréotypes de la blogueuse mode. Et puis de toute façon je ne suis pas Parisienne donc j’attire forcément moins.. Ce genre de critique m’exaspère. Je préfère donc bloguer par plaisir, avec mon cœur même si ça dérange certains.
    Bonne journée Chloé

  • Bonjour Corinne. Finalement le monde du blog est comme la vraie vie, la seule option pour y évoluer avec bonheur est de rester authentique et en cohérence avec soi. J’aime ce positionnement là, que tu affirmes haut et fort dans cet article. Je ne connaissais pas ton blog… et je vais le suivre parce que les aventures d’une belle personne, voilà qui m’intéresse.
    Bien à toi.

  • Venusmag dit :

    Coucou merci pour cet article tres sincère 🙂 Ca fait du bien.
    Au vu de ta description je suis donc une fausse blogueuse car moi je blogue pour le partage et pour les côtés positifs : â savoir les jolies rencontres et les jolies découvertes. Êt la détente car mon blog sert vraiment à me détendre et expliquer ce que j’aime avec légèreté
    Le reste je le laisse de côté 🙂
    En tout cas merci pour cet article car je pense que bon nombre de personne sont loin d’imaginer ce qu’il se passe derrière le rideau.
    Je te souhaite une très belle journee Bises VenusMag

  • Bloomberg dit :

    Je suis blogueuse depuis trois ans maintenant mais je ne suis pas née de la dernière pluie et des blogs, j’en suis depuis près de dix ans mais je ne reconnais pas la blogosphère dans ton article.
    Des blogueuses à succès et intelligentes, il y en a et c’est même la majorité, j’ajouterai même que je ne connais aucune « influente » qui ne le sois pas et ça se comprends car le public n’est pas dupe et une fille qui aurait un pois chiche à la place du cerveau n’aurait pas grand chose à apporter ni à partager.
    Tu déclines une proposition de test ou de partenariat, où est le problème? Ca nous arrive à toutes et tout le temps, soit parce que le produit ne nous plaît pas ou ne corresponds pas à notre ligne éditoriale, soit parce que les conditions ne sont pas satisfaisantes, soit parce que le contact n’est pas bon, etc… Si la marque en question te boycotte par après, c’est un peu normal et comme tu n’es pas intéressée, où est le problème?
    Pour le reste, je remarque depuis toujours que ce sont celles qui se dévoilent le plus et qui en disent le plus sur leur vie personnelle qui se plaignent ensuite de recevoir des coups de bâton. Encore une fois, c’est un choix. Si tu partages des trucs intimes, forcément les critiques seront plus blessantes puisqu’elles porteront sur quelque chose qui te concerne de très près.
    Et enfin, des lectrices intéressées par les sujets que tu abordes, il y en a certainement des tas mais à partir du moment où tu partages tes articles sur des pages « blogs » de Facebook ou sur des plateformes, forcément tu tomberas toujours sur des gens qui n’adhèrent pas à ta vision de la vie. Le bon côté des choses c’est que les articles « coup de gueule » font monter l’audimat, mais ça toutes les blogueuses le savent.

  • Le K - Stéphane Briot dit :

    @SweetCactus : chercher le profit n’est pas un mal, au contraire. Ne nous voilons pas la face, personne ne crachera sur un p’tit billet ou une grosse liasse.

    Ce qui est important, à mes yeux, c’est de ne pas se perdre à trop chercher le profit. Là, c’est une autre histoire ((:

  • j’aime, j’aime être comme toi un electron libre, les produits c’est mois qui v ales chercher car je choisis ceux qui sont en adéquation avec moi, je ne bloque pas pour l’argent, j’en ai pas besoin. Juste de quoi vivre et ca me suffit. Ceci dit le fait qu’on te crache dessus n’est pas exclu au blog, j’en pati aussi par raport a ma thématique , on voudrais que j’efface ma deuxieme jambe comme je dit. continue !! c’est ta force

  • Corinne dit :

    Merci Stéphane, merci de me soutenir depuis bientôt deux années. Je t’aime, pour de vrai !

  • Alors la je reste bouche bée ! (Et je ne me tais pas parce que la blogosphere me l’a dit mais parce que je suis sans voix devant une telle analyse). Quand j’ai commencé mon blog j’avais besoin d’un petit défouloire et une folle envie de partager mes idées avec les autres filles. Mais comme tu le dis, force est de constater que la plupart cherchent un peu le profit… mais ça n’empêche pas que j’ai fait de superbe rencontre et que je me plaît beaucoup à vivre cette aventure. Il faut juste prendre du recul parfois et ton article est parfait pour ça !

  • le passage « La blogueuse doit être genoux à terre et prier et remercier dieu pour le jugement reçu », celui là, il est juste énorme.

    Effectivement, quoi que tu dises, quoi que tu fasses, y’en aura toujours pour venir te cracher dessus.

    Il y a critique et critique. Celle qui te fait avancer, même si elle est exprimer rudement, il faut l’accepter, car une personne prend le temps de te parler.

    Celle qui est faites pour démolir, il faut apprendre à encaisser, et puis voilà…

    Ce billet n’est pas qu’un article sur la blog’ beauté, c’est un billet sur toute la complexité du blogging, des dérives des uns et des autres, du manque de respect, de la haine d’aucun envers le genre humain, de détruire pour se sentir vivre, d’amasser du fric pour se sentir supérieur, etc, etc…

    Malgré le ton, ton billet est, je trouve, d’une rare douceur, touchant de sincérité, de simplicité.

    Tu risques d’en prendre pour ton grade, mais ne change pas cela. Tu as un coeur et une volonté que beaucoup n’auront jamais, que beaucoup ne peuvent que t’envier.

    Et comme dit ici, dans les virages d’un certain stade #OnLacheRien ! \o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *