Fausses colorations végétales: mensonges et dangers

Fausses colorations végétales, oui cela existe. Malheureusement.
Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler des fausses colorations végétales. Entre mensonges, marketing et dangers pour la santé… Je vous parlerai sans langue de bois, en transparence et je n’irai pas par quatre chemins pour dénoncer la manipulation commerciale qui sévit dans le domaine cosmétique.  Je vous proposerai des alternatives réellement saines.

Les colorations végétales sont à la mode

Les colorations végétales ont de plus en plus de succès depuis 3 ans auprès du grand public, bien qu’elles soient largement utilisées auprès d’un public averti depuis une dizaine d’années.
En effet, les femmes se rendent compte, petit à petit, que les colorations chimiques sont dangereuses pour leur santé. Elles tentent de trouver des alternatives plus saines, mais sans malheureusement avoir une connaissance de la chimie. Ce qui est tout à fait normal.
Elles font donc au mieux avec ce qu’elles trouvent sur le marché.

Les manipulations marketing et le greenwashing

Un packaging mentionnant : aux extraits naturels de, naturel, végétal, sans parabènes, sans ammoniaque. On travaille sur l’aspect du packaging pour lui donner cet air naturel et sain pour cacher la misère contenue à l’intérieur. A ceci l’on ajoute un beau discours commercial reprenant des mots rassurants et hop le tour est joué ! On achète en confiance.
Et finalement on s’applique sur le crâne d’autres produits chimiques en pensant être sur la bonne voie. On prend le consommateur pour un con, un pigeon et on rit à haute voix et en se frottant les mains pour cette belle mission accomplie. Étant consommateur, tout comme vous, je ne supporte pas ce manque de respect, ce manque de transparence, de mensonge.
Ce n’est pas la vision que j’ai d’un « bon commerce ». Un bon commerce,  c’est de proposer le meilleur dans son domaine, conseiller le consommateur pour qu’il se sente bien, qu’il se sente important, pris en compte et respecté. C’est lui  proposer des produits qui ne sont pas dangereux pour sa santé.

Comment reconnaître une fausse coloration végétale

Le secret c’est l’analyse de la composition INCI, qui doit se trouver sur l’emballage externe ou interne. Il s’agit de la composition réelle du produit. C’est elle qui vous aidera à trouver un produit sain. Ce ne sera pas le point de vente, ni le packaging rassurant. Non, ce sera la composition du produit qui fera office de livre ouvert.

J’ai fait une ballade il y a quelques jours pour vérifier ce qui était disponible sur le marché de la coloration végétale. Je me suis rendue dans des pharmacies et parapharmacies, enseignes de beauté et j’ai aussi vérifié ce qui était en vente sur le web. Et j’ai été choquée de ce que j’ai vu ! Des pharmacies proposent des fausses colorations végétales, la majeure partie des pharmacies n’ont pas vérifié la composition avant de les ajouter à leur catalogue.

Une pharmacienne m’a même demandé de lui prouver ce que j’avançais sur le fait qu’une coloration proposée dans sa pharmacie était loin d’être naturelle. Nous avons donc consulté la liste INCI. Elle m’a avoué ne jamais consulter cette information sur les produits cosmétiques. Elle en est venue à la conclusion que j’avais raison. Mais elle n’a pas décidé de retirer le produit de la vente. Elle m’a confié que si elle devait retirer de la vente tout produit contenant ce type de composition, sa pharmacie n’abriterait presque plus de cosmétique.

Idem, une boutique bio de mon village propose aussi des colorations végétales naturelles sans aucun produit chimique, je me suis dite : mince alors un concurrent direct. Et puis cette brave dame arrive fièrement avec une coloration de la marque Herbatint.Idem, je lui ai proposé le même exercice d’analyse de composition INCI. Elle était choquée, embarrassée mais elle a décidé de les laisser en vente car je cite : ça se vend bien….

Voici une analyse de composition d’une coloration Herbatint, vendue de plus sur des sites qui se disent bio ! #etmonculdelicornecestdelor ? D’ailleurs les sites bio vendant cette marque de coloration omettent de mentionner la composition INCI présente sur tous les autres produits et ne mentionnent que ce qui est peut-être plus parlant naturellement : aloe Vera, extrait de plante de….

 

Prenons par exemple la composition de la coloration teinte Acajou, il existe deux versions : une contenant du résorcinol. Je vais être gentille et vous montrer la version sans résorcinol.

INCI : Laureth-5, Propylene Glycol, Aqua, PEG-2 Pleamine, Ethanolamien, p-Phenylenediamine, Aloe Barbadensis Extract, PEG-75 Meadowfoam Seed Oil, Echinacea Angustifolia Extract, 2-Amino-3 Hydroxypiridine, Betula Alba Leaf Extract, p-Aminophenol, Hamamelis Virginiana Extract, 4-Chloro-1.3 Benzediol, Sodium Metabisulfite, Tetrasodium EDTA, Cetrimonium Chloride.

Lorsque vous ne savez pas encore lire de tête les compositions, vous pouvez vous rendre sur le site La Vérité sur les cosmétiques, dans la recherche Inci pour vous faire votre avis personnel avant achat. Voici que cela nous dit :

Laureth-5:
Le sulfate laureth de sodium est un sel utilisé comme agent moussant. C’est un composé ethyoxylaté. Il est également mentionné comme étant allergisant et cancérigène.

Propylène Glycol:
Considéré comme perturbateur endocrinien, il casse la barrière de protection de la peau pour pénétrer dans le système sanguin.  Des études sont en cours pour déterminer s’il pourrait être une neurotoxine.

PEG:
Les polyéthylène glycols sont des dérivés du pétrole. Ils sont considérés comme fortement allergisants, cancérigènes. Non biodégradables ils s’accumulent également par dizaine de millions de tonnes dans la nature….

Ethanolamine:

Tolérée en cosmétique si elle ne reste pas en contact avec la peau et si elle n’est pas en contact avec d’autres substances chimiques bien spécifiques car elle est inflammable et provoque des brûlures sévères si tel est le cas. Elle peut produire des nitrosamines qui sont cancérigènes. C’est un composant qui est par exemple, interdit au Canada.

 

p-Aminophenol:

Cette substance fait partie du groupe des amines aromatiques (voir encadré ci-dessous). Possède un potentiel allergisant. (2011, SCCS/1409/11).

p-Phenylenediamine:
Ce composant a été jugé très fortement sensibilité et allergisant. De nombreuses études montrent d’ailleurs que le nombre de personnes allergiques à la para-phénylèdiamine est en augmentation constante. La mention de ce composant est même devenue obligatoire, et ce, au niveau planétaire.

Cetrominium Chloride:

Il s’agit du chlorure de cétrimonium qui est un quat, remplaçant des silicones. Le centrimonium chloride permet un meilleur démêlage mais c’est aussi un agent occlusif. C’est aussi un biocide, un antiparasitaire. Il est toxique, comme tous les amoniums quaternaires!

Tetrasodium EDTA :

Ici nous avons un conservateur très controversé. Il peut casser la barrière de la peau et pénétrer dans le système sanguin. À savoir que ce composant est reconnu comme étant cancérigène par de nombreuses études.

2-Amino-3-Hydroxypiridine
Ce composant est un amine aromatique, utilisé pour colorer les produits d’oxydation. Il est autorisé à hauteur d’un pourcent maximum.

En place et lieu du Résorcinol, la marque triche et présente une composition de 4-Chloro-1,3 Benzediol. C’est une mention INCI fausse car cela n’existe pas. Par contre le nom correct de ce composant chimique est bel et bien 4-Chlororesorcinol que l’on vous présente ci-dessous !

Le 4-chlororésorcinol est une substance colorante qui a où être réétudiée et évaluée par le le SCCS (Colipa No A12, SCCS/1224/09). Son potentiel allergisant est modéré mais reste dangereux. C’est aussi une amine aromatique. Le potentiel allergisant est considéré comme modéré

Bon soyons honnêtes, ceci n’est pas une coloration naturelle, ceci n’est pas sain.

Et il en va de même pour d’autres marques de fausses colorations végétales telles que :

Beliflor en crème, Henné Color, Garnier Olia, Naturtint ,Tints of Nature, Martine Mahé, , 3 Chênes, Phyto Color, Schwarzkopf : gamme essential color.

Je ne vais pas décortiquer toutes les compositions une par une, vous avez bien compris que le but est de vous informer. Mais si vous croisez ces marques en boutique, prenez quelques minutes pour vous poser devant leur emballage pour analyser un peu leur composition !

Quelles sont les boutiques que je conseille pour l’achat de vos colorations végétales? ( noms cliquables)

Ma Planète Beauté

Hennés et soins d’ailleurs

2 Comments

  • zabouda dit :

    Merci pour ce rappel salutaire ! Je ne prends que du henné en poudre et je vérifie toujours la compo (merci aux blogueuses comme toi de nous aider à y voir plus clair!). Par contre, pour le henné color, je suppose que ça ne concerne pas les colos en poudre ( Ingrédients : INDIGOFERA TINCTORIA LEAF POWDER, LAWSONIA INERMIS (HENNA) LEAF EXTRACT ) alors que dans la crème colorante ils vont jusqu’à mettre du methylisothiazolinone, argh !!!!

  • Luana A. dit :

    C’est quand même grave de vendre ce genre de produits sans être sûr que c’est pas nocif. Après ma dernière coloration il y a 3ans, j’ai eu une très grosse allergie qui a duré plus d’une semaine. J’avais lu sur d’autres blogs qu’après une allergie de ce type, les suivantes pouvaient être très dangereuses et qu’il était fortement recommandé de ne plus en faire. Je n’ose pas imaginer ce qui aurait pu m’arriver si j’avais fait confiance à ce genre de boutiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *