Histoire du maquillage de 1900 à 1980

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de l’histoire du maquillage professionnel et de la passion de mon amie Annick Cayot, cette artiste au grand cœur. Depuis toujours elle voue une passion au monde du maquillage, un monde où il est possible de s’exprimer et de créer des univers personnalisés.

Des univers possibles grâce à ces personnes qui des années 1920 aux années 1980 ont créé des techniques dans le domaine du maquillage. Revenons donc un peu sur l’histoire du maquillage au vingtième siècle. Un siècle riche, créatif et personnalisé.

L’histoire du maquillage au vingtième siècle :

Le maquillage est utilisé depuis la nuit des temps pour sublimer les traits des femmes et des hommes mais nous ne parlerons aujourd’hui que du maquillage du XX ième siècle.
C’est un siècle riche en création, en univers, en changement de mouvances générales vers un maquillage de plus en plus individualisé.

Dès le début du XX ième siècle, on commence à prôner une technique de maquillage personnalisé et adapté aux formes du visage. C’est à ce moment que naissent les premiers services de visagisme et de relooking. Avant 1910 il faut savoir que le maquillage est diabolisé et uniquement utilisé par les prostituées qui se démarquent. Mais les femmes des années 1910 décident juste après-guerre de revendiquer leur droit à modifier leur apparence sans que cela soit considéré comme diabolique. Elles militent aussi pour leur droit de vote en 1912 en arborant pour la première fois en public un rouge à lèvres rouge écarlate. Le maquillage est proposé un peu partout à prix démocratique pour lancer cette nouvelle habitude de consommation. C’est à ce moment également que le monde médical comment à s’y intéresser pour allier maquillage et soin.

Le maquillage des années 1910 :

Il se base sur un teint pâle des yeux noirs fumés et une bouche rouge marquée.  Le cinéma muet, la tv en noir et blanc, les marques de souffrances de la guerre, le manque de cosmétiques incitent les maquilleurs des années 1910 à rendre  les visages expressifs incitant à marquer fortement les expressions pour pallier au manque de son et de technologie.  On travaille énormément les ombres et lumières car la couleur n’est pas présente : c’est la naissance du modelage du visage et de ses expressions par le jeu des ombres et lumières ou du clair-obscur qu’on appelle aujourd’hui contouring et qui fait fureur depuis quelques années à nouveau et du smokey eyes.

Histoire du maquillage des années 20 :

C’est la décennie du maquillage thérapeutique. « Une vie heureuse grâce au maquillage » est le slogan général qui définit les années 20. Les femmes privilégient le maquillage aux vêtements. C’est dans les années 20 qu’Helena Rubinstein sort les premières petits trousses et mini produits. Elle créé également le premier spray auto bronzant car après-guerre le bas nylon deviennent une denrée rare.
Pour ne pas surfer sur ce côté non encore disparu selon lequel les femmes fortement maquillées sont vulgaires ou prostituées, le maquillage des années 20 reste au teint assez pâle mais les femmes jouent sur les couleurs avec les fards à paupières. Elles noircissent leur regard par un dégradé du noir au blanc pour masquer les traces de souffrance de la guerre –dégradé fumé qui donna naissance au smokey eyes- car elles n’ont pas accès aux anti cernes, agrandissent leur regard en épilant fortement les sourcils. Le mascara est un élément important et la bouche se dessine en forme de cœur. Donnant un air angélique aux femmes. Sans oublier la naissance du fameux rouge à lèvres Rouge Baiser devenu mythique.

Theda Bara

Le maquillage des années 30 :

C’est dans les années 30 que les femmes adoptent un teint ton sur ton, plus en accord avec la teinte de leur peau pour arborer un teint tout en transparence. Le maquillage des yeux devient moins chargé que dans la décennie précédente. On accorde le rouge à lèvres avec son blush. On utilise également la vaseline pour faire briller les fards à paupières qui sont tous encore de fini mat.

Les femmes continuent à épiler fortement leurs sourcils mais la forme change et c’est le demi-cercle qui prend le pas sur les sourcils très haut. Marlene Dietrich était connue pour ses maquillage élaborés.

Marlene Dietrich

Le maquillage des années 40 :

La deuxième guerre mondiale faisant rage, l’industrie cosmétique souffre. La femme revient vers un maquillage plus naturel et soft.  On exagère le contour des lèvres pour donner de la joie et de la gourmandise au visage clair et rosé, frais et enjoué. Comme pour faire un pied de nez à cette décennie difficile.

Le maquillage des années 1950 :

C’est la décennie « femme fatale ».  Hollywood joue un rôle important dans l’influence maquillage des années 1950. Marylin Monroe prône la sensualité avec sa bouche rouge devenue mythique et Audrey Hepburn fait fureur avec son eye liner fin. Le teint clair est angélique mais les yeux et la bouche sensuels. Les sourcils sont plus épais et redessinés ; la forme change pour donner cet air plus sérieux.

Marylin Monroe

Histoire du maquillage des années 1960 :

Ce sont les années « Baby doll », les lèvres nude, un teint lissé zéro défaut et lissé, des yeux arborant des couleurs plus peps (vert, jaune, bleu). Et on ose les faux cils à gogo, c’est d’ailleurs Twiggy Lawson qui lance cette mode. On commence doucement à jouer avec les couleurs et l’audace. Tout en gardant un certain retrait.

la tendance maquillage des années 60 avec Twiggy Lawson

Le maquillage des années 1970 :

C’est l’explosion totale ! Couleurs audacieuse, l’œil de paon…le côté psychédélique, disco, hippie.
Le teint se veut très doré et lumineux, les yeux de biche sont sublimes. On ose enfin autre chose que le rouge et le rose pour le maquillage des lèvres, les tons beiges, marrons ou corail font leur apparition.

Le maquillage des années 1980 :

Les couleurs et les textures sont réétudiées et mélangées pour donner de la profondeur. C’est l’ère de la récréation où le maquillage vient en support à la période faste de la mode des années 80. Le fameux soutien-gorge de Madonna créé par Jean-Paul Gaultier. On charge le maquillage.
C’est aussi le démocratisation des ampoules et gélules pour la beauté de la peau et des premières lignes de maquillage pro étudiées spécifiquement pour les hommes avec L’Oreal.

Les années 90 :

Après les périodes super créatives, changeante du monde du maquillage et après la création des techniques professionnelles, le monde se pose pour arborer une tendance. La tendance d’une beauté plus naturelle mais sophistiquée.

De nos jours les artistes maquilleurs sont des artistes qui revisitent à leur façon toutes ces décennies riches en création. Ils mélangent les tendances, jouent avec les techniques. Ils subliment, ils transforment.  Les maquilleurs d’aujourd’hui s’inspirent de tout ce qui a été fait de 1900 à 1980. Annick a un profond respect pour tous ces maquilleurs avec un grand M des années 1900 à 1980, qui ont créé nos techniques d’aujourd’hui. Grâce à toutes les difficultés qu’ils ont rencontré durant ces décennies, ils ont pour Annick, créé toutes les techniques de maquillage que nous utilisons aujourd’hui. Ils ont créé notre métier de maquilleur. Elles souhaitent les mettre à l’honneur avec beaucoup de respect.
Car, depuis plusieurs années les femmes se réfèrent beaucoup aux stars et aux maquillages contouring qu’elles présentent et dont la technique a plus de 100 ans. Merci à toutes nos stars d’aujourd’hui qui valorisent avec tant de succès le travail des maquilleurs d’antan, fort appréciés par les consommatrices.

C’est pour cette raison que le métier de make up artiste est prisé. Ce sont des artistes au service de la beauté. Ils perpétuent le travail des grands créateurs d’antan, ils portent un monde profond. Ils jouent avec les couleurs et les matières. Le maquillage existe depuis la nuit des temps et il existera à jamais. C’est une opportunité incroyable de pratiquer ce très beau métier, d’où le fait qu’il faut prendre ce train en marche si vous êtes touchés par tout ceci. Prendre le temps de se former correctement et avec passion dans le respect des grands d’avant pour porter les créateurs du futur.  J’espère que cette histoire du maquillage des années 1900 à 1980 vous aura donné envie d’en apprendre plus.
Et pour ce faire Annick Cayot est je pense la personne qui pourra inculquer les dimensions necessaires à la naissance de make-up artistes doués.

Elle vous apprendra la technique, la création, l’histoire, l’humain dans les moindres détails ! Je vous invite à la contacter directement au +32 (0) 495 16 62 21 en mentionnant que vous arrivez suite à la lecture de mon article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *