Huiles essentielles et grossesse

Ce moment où l’on apprend que l’on porte la vie est un moment magique. On se demande comment se passera cette aventure. On se demande si l’on peut utiliser des huiles essentielles. Car huiles essentielles et grossesse c’est un sujet délicat, qu’il vaut mieux manier à la perfection.
On trouve sur les groupes Facebook au naturel beaucoup d’informations personnelles, de retours d »expérience. On se rend vite compte qu’on a banalisé l’ utilisation des huiles essentielles, un peu comme les antibiotiques à une époque. On voit beaucoup d’informations qui sont fausses, souvent par manque de formation ou d’informations via des sources fiables.

Les huiles essentielles peuvent être tout aussi bénéfiques que dangereuses, surtout en cas de mauvaise information. Cela fait longtemps que j’aurais du proposer cet article, je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas fait avant! Aujourd’hui j’aimerais vous proposer une liste d’huiles essentielles interdites pendant toute la grossesse et une liste d’huiles essentielles autorisée à partir du quatrième mois de grossesse.

Pourquoi les huiles essentielles sont dangereuses pendant la grossesse?

Si vous ne connaissez pas encore les huiles essentielles, il s’agit d’un liquide  aromatique qui est extrait d’une plante par un processus que l’on nomme la distillation. On peut utiliser des fleurs, des feuilles, des écorces de plantes, des fruits, des racines ou encore des graines. Une huile essentielle peut à elle seule contenir plus de 180 molécules chimiques différentes. Ces molécules se combinent et forment une substance puissante. Une huile essentielle peut avoir une action sur le plan physiologique, émotionnel ou énergétique. C’est un peu leur côté complexe, riche que je trouve personnellement magique. Les huiles essentielles peuvent donc avoir plusieurs champs d’action: elles peuvent être calmantes ou tonifiantes, antibactériennes ou encore anti-inflammatoires. Elles peuvent être utilisées sur la peau ( en massage par exemple), on peut les respirer ( olfactothérapie) et on peut les ingérer.

Il est à savoir que les huiles essentielles ont la capacité de pénétrer dans le sang de façons différentes et agissent partout dans l’ organisme lorsqu’elles passent dans le sang. Elles arrivent donc au bébé via le cordon ombilical. Toutes les huiles essentielles interdites chez la femme enceinte sont les huiles essentielles qui contiennent des cétones. Les cétones seraient neurotoxiques et pourraient provoquer un avortement.  Jadis, les femmes faisaient appel à des techniques d’avortement clandestines. Et certaines femmes qui pratiquaient ces avortements utilisaient des mélanges d’huiles essentielles par voie orale pour provoquer la mort des foetus. Pour avoir parlé avec une dame âgée qui a pratiqué cela, elle utilisait de la sauge officinale, de la menthe poivrée, du romarin verbénone en mélange. Certaines huiles essentielles sont également connues pour mimer le système hormonal, elles sont donc à éviter.

La règle est de ne pas consommer par voie orale aucune huile essentielle pendant toute la durée de la grossesse et aucune pendant le premier trimestre. Par exemple, cela peut arriver que l’on soit adepte des huiles essentielles comme moi et en consommer pendant les 3 premiers mois de grossesse. J’ai continué à être réglée des deux premiers mois de ma première grossesse, je n’avais pas de nausées ni aucun autre signe, j’ai donc consommé des huiles essentielles par voie orale, sans savoir que j’étais enceinte. Mon fils n’a pas de malformations, ni de soucis majeur. Mais cela peut être une situation possible.  Je conseille en tout cas de consulter un aromathérapeuthe ou un naturopathe pour éviter toute erreur.

Liste des huiles essentielles interdites pendant toute la durée de la grossesse:

Absinthe, achillée, acores, aneths, anis étoilé, armoises, aunée

Balsamite, basilic camphré, boldo, buchus

Cajeput, calament, camphrier du Japon, cannelle, carvi, cèdres, céleri, chénopode, curcuma, cyprès bleu et vert

Eucalyptus mentholé, eucalyptus polybractéa à cryptone

Germandrées, girofle

Hélichryse, hysope officinale

Lantana, lavande stoechade, lédon de Groenland

Menthes, moutarde noire, myrique baumier

Origans, persils

Raventsare amisé, romarin à camphre, romarin à verbénone, rue odorante,

Sabine, santoline, sapin baumier, sapin blanc, sassafras, sauges (sauf sauge sclarée), souchet

Tagète, tuya

Zédoaire

Huiles essentielles autorisées après le premier trimestre de grossesse

Arbre à thé ( tea tree)

Basilic exotique, bergamote, bois de Hô

Camomille, cardamone, ciste ladanifère,citron

Estragon, eucalyptus  radié, eucalyptus citronné,

Gaulthérie couchée, genévrier commun, géranium rosat, gingembre

Inule odorante

Laurier noble, lavande aspic, lavande officinale, lavandin super, lentisque pistachier

Mandarine, matricaire, myrrhe amère

Oranger

Palmarosa, petit-grain bigarade

Ravintsara, rose de Damas

Saro, sassafras

Tanaisie annuelle, thym à thujanol

Verveine citronnée

Ylang Ylang

Les règles d’ utilisation des  huiles essentielles pendant la grossesse

Afin que tout se passe de la meilleure façon, il est nécessaire de respecter quelques règles bien spécifiques:

Pas d’utilisation d’huiles essentielles pendant le premier trimestre
Pas d’utilisation d’huiles essentielles par la voie orale pendant tout la durée de la grossesse
Pas d’application d’huiles essentielles sur le ventre
Pas de mélanges personnels sorciers sans consultation d’un professionnel du domaine
Pas d’ utilisation prolongée ( pas plus de 5 à 10 jours maximum)
Respecter scrupuleusement les posologies, si c’est une goutte c’est une goutte pas deux, ni quatre
Utiliser des huiles essentielles de marques reconnues, pas d’huiles essentielles douteuses trouvées sur des marchés parallèles non connus.

J’espère que cet article vous sera utile en piqûre de rappel si vous connaissez le domaine ou en information de base si vous êtes débutant(e). De mon côté je fais confiance à Julien Kaibeck et ses propositions d’huiles essentielles disponibles ICI.

Sources: Wikipédia, Ma Bible des Huiles Essentielles de Danièle Festy. Ma formation en aromathérapie.

2 Comments

  • pepette dit :

    bonjour je suis tres inquiète. une collegue de travail assise en face de moi a mis sur un mouchoir des huiles essentielles de la marque pranarom solution défense naturelle. d après la composition certaines sont interdites pendant la grossesse comme menthe poivree giroflier ou eucalyptus et je suis enceinte de cinq mois. apres quinze minutes elle l a mis dans son tiroir mais l odeur est restée deux heures….est ce que mon bebe a des risques d avoir des pbm neurologiques ou des malformations?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *