Influence sur le web: je veux inspirer

Aujourd’hui j’ai envie de parler d’un sujet qui me hérisse les poils en tant que bloggeuse et en tant que personne, et ce, depuis quelques mois déjà. L’influence sur le web: Les titres de noblesse que s’auto-octroient certaines blogueuses et YouTubeuses ou Instagrammeuses. Des titres qu’elles affichent publiquement sur leurs descriptions de blog ou de compte Instagram ou Twitter.

L’ influence sur le web

Il y a quelques jours je me suis prise la tête avec deux bloggeuses. En fait non je ne me suis pas prise la tête je me suis faite insulter. L’une ultra connue, outrée que j’aie pu publier une image publique qui est publiée sur un réseau social disponible au vu de tous Qui s’est sentie l’âme d’une justicière.  Et l’autre avertie par son amie outrée qui m’ traitée de « femme pitoyable » en privé pour avoir osé clairement montrer mon avis défavorable à ce type de pratique. Je ne citerai pas de noms car le débat n’est pas là.

Je dis bien  » type de pratique » et en aucun cas mettre en doute la personne en tant que personne privée ou son travail.  Ni l’une, ni l’autre n’ont compris le sens de la publication, grand mal leur fasse…Lorsque l’on veut être une personne publique il faut prendre en compte le fait que ce que l’on fait ne plaira certainement pas à tout le monde. Et heureusement, car plaire à tous c’est plaire à n’importe qui.

Moi je ne plais pas à tout le monde parce que j’ose donner des avis sur des choses qui me font chier et en public et j’assume le fait qu’on ne m’aime pas pour ce côté de ma personnalité. Mais je ne peux pas faire le lèche-cul pour augmenter mon nombre d’abonnés. Je préfère me montrer telle que je suis avec ces vilaines imperfections, parce que c’est réel, parce que c’est juste moi…

Pourquoi afficher un titre de noblesse alors que l’on ne comprend peut-être même pas l’impact de tels mots affichés que l’on n’assume clairement pas ensuite?
Est-ce que cela redonne confiance aux personnes qui affichent ce titre?
Est-ce qu’elles ressentent un besoin de reconnaissance?
Est-ce qu’elles le font sans y réfléchir?
Est-ce qu’on leur demande de le faire?

En privé la jeune femme me dit que ce n’est pas elle qui a décidé d’afficher ce titre (ben voyons on lui a aussi mis un couteau sous le cou pour le faire), que ce sont les nombreuses agences avec lesquelles elle « travaille » qui la nomment comme cela. Avec une capture d’écran contenant le fameux titre. Une capture de première demande de contact d’une agence qui mentionne qu’ils aimeraient qu’elle remplisse un formulaire car ils aimeraient travailler dans le futur avec des influenceurs Instagram dans le cadre de campagnes. Bien moi aussi je reçois ce type de mails tous les jours mais je ne me suis pas auto-proclamée influenceuse de quoi que ce soit, parce que cela ne me correspond pas. Moi aussi je suis courtisée par les agences de presse et les marques en permanence et il ne m’est jamais venu à l’esprit de noter quelque part que je suis ceci ou cela. Je suis juste moi.

Cette publication a généré la même réaction que la mienne de la part d’autres bloggeuses et personnes que j’ai dans mon réseau privé sur Facebook. Un débat clair sans hargne cette fois, avec des personnes posées et réfléchies. L’une d’entre elle m’a même suggéré de mentionner un titre  » Empêcheuse de tourner en rond » sur mon profil. Chose que j’aie faite illico, car il correspond bien à mon caractère tranché.

Pour la petite histoire les titres affichés étaient ceux de   » Social Influencer in Be Fr «  et  » IG influencer »juste pour situer. L’une a plus d’un million d’abonnés, elle a clairement un impact sur les abonnées qui l’écoutent. Qui achètent ce qu’elle conseille. Mais aussi parce qu’elle est une personne gentille et qui a énormément de respect pour sa communauté de laquelle elle est proche. C’est parce qu’elle inspire qu’elle impacte. Elle impose le respect. Une personne que je respecte en tant que personne et en tant que YouTubeuse qui se donne à fond. Je n’aime juste pas le titre affiché sur le profil. Je trouve qu’il n’est pas adapté à sa personne.

La deuxième n’est présente sur le web que depuis quelques mois, son Instagram affiche 2.000 et quelques abonnés avec peu d’engagement et de commentaires. Et elle affiche un statut d’influenceur?
Mon post allait dans le sens d’une réflexion: Comment peut ‘on s’autoproclamer  » influenceur » de quoi que ce soit, comment mesure t’on si l’on impacte ou pas et dans quel but sociologique afficher un titre qui selon moi ne sert à rien à part peut-être alimenter son égo…un manque de confiance, un besoin de reconnaissance?

Comment peut-ton se dire que l’on va tenter d’influencer ses lecteurs? En gros les manipuler? Tu veux vraiment avoir un ascendant sur eux?

Cette pratique me hérisse les poils.  Moi aussi avec mes 14 ans d’expérience je peux aussi me la péter? Et bien nenni…Faisons le point sur les mots!

Qu’est-ce que l’influence?

Mon gentil dico me dit que le mot influence est un mot féminin. L’influence est une action exercée sur quelque chose ou quelqu’un. Ou une autorité ou impact social. Exercer un ascendant sur autrui?

Après avoir lu cette définition dans mon dictionnaire je me suis posée LA question… ais-je envie d’avoir de l’influence sur qui que ce soit? D’exercer un ascendant sur quelqu’un? D’avoir une autorité sociale? Clairement non. Qui suis-je pour me permettre de vouloir exercer de type d’action sur autrui? Personne…Je ne veux pas me transformer en outil marketing. Je ne veux pas manipuler les personnes qui me suivent. Et j’en veux à cette saloperie d’outil marketing qui veut que des personnes affichent ce type de titres sur leurs comptes pour intéresser. Parce que je pense que les lecteurs n’en ont rien à foutre de ce titre. Par contre mon but est tout autre et j’y viens.

Quel est mon but avec ce blog?

Après avoir répondu aux premières questions ci-dessus, je me suis posée d’autres questions: si tu ne veux pas influencer, quel est ton but avec ce blog? Que veux-tu devenir? Que veux-tu faire et pourquoi?

C’était clair comme de l’eau de roche: je voudrais inspirer…

Je voudrais créer chez quelqu’un un état privilégié qui lui favorise la création, l’imagination, l’invention, la réflexion ou l’action. Je voudrais intéresser et donner l’occasion à quelqu’un, à son imagination, à ses capacités intellectuelles de s’exercer facilement. Je désire guider  l’action de quelqu’un. Je désire leur donner matière à….

Je donne à mes lecteurs des informations claires, nettes et précises qui lui permettent de se créer une idée, tous seuls sans pression. J’aime avec ce blog que des lecteurs me contactent en me disant que grâce à certains de mes articles ils ont changé leur fusil d’épaule en matière de consommation.
J’aime quand elles m’envoient une photo de leur nouveau produit cruelty free en me disant que j’ai changé leur perception de la beauté.
J’aime lorsque mes lectrices me disent que grâce à moi elles ont réussi à se trouver dans un mode de consommation tout en restant féminine.
J’aime quand elles me disent qu’elles m’aiment pour mon côté investi et franc, rebelle.
J’aime quand elles me disent que chez moi elles se sentent en confiance parce que je ne proposerai pas de produits qui derrière ne prônent pas les valeurs de respect de base envers notre santé et envers notre environnement.
J’aime quand elles m’ont soutenue par rapport à Az par exemple. Tout un collectif s’est mis en place autour de moi sans que je ne demande quoi que ce soit…

Ces mails, ces messages, ce sont mes moteurs au quotidien.

Je ne suis pas célèbre, je ne suis pas people, je ne suis pas parfaite mais je tente de faire ce qui me semble juste. Quelques fois avec beaucoup de maladresse et dans l’impulsivité et avec un air quelques fois joueur ou provocateur je l’avoue.

Mais je suis heureuse de faire ce que je fais parce que je sais que derrière mes lectrices réfléchissent et se posent les bonnes questions. Pas parce que je les ai influencées, mais parce que ma passion, ma sanguinité pour le respect de l’autre et de ma planète les ont motivées elles aussi. Parce qu’elles se disent toutes seules sans pression qu’elles ont le pouvoir de changer les choses autour d’elles et ça… ça n’a pas de prix!

Je ne veux pas casser les personnes qui s’octroient le titre d’influenceur sur le web, je veux qu’elles se posent les bonnes questions...Posez-vous les bonnes questions…Agences de presse et marques, arrêtez votre outil de titres à la con et voyez les  » personnes » derrière…Car vous savez les Blogueurs, Instagrammeurs et YouTubeurs sont des personnes savez, des humains….pas des OUTILS à utiliser….

Ce que vous voulez ce sont des humains capables de faire rebondir une communauté, des personnes capables de la fédérer. Pas des personnes qui à coup de 1.000 photos ou 300 tweets se rendent visibles, n’oubliez pas les personnes un peu plus dans l’ombre…

Halala cette « influence sur le web »!

Sur le même sujet, un article de La Fille de l’ Encre , à lire ICI

7 Comments

  • Alexandra dit :

    Je viens de tomber sur ton blog grâce à un groupe facebook. Honte sur moi de ne pas l’avoir découvert avant ! J’adore ta manière d’écrire 🙂
    Par rapport à ton article, je comprends que tu n’aimes pas le mot, mais influencer est un fait, elles le sont et je comprends qu’elles aient envie de le montrer car c’est comme ça que les médias les décrivent. Oui, elles sont des outils de vente. Mais sûrement très bien payées, donc je ne les plains pas ! Je ne parle bien sûr pas de celle qui n’a « que » 2 000 followers.
    Je pense que tout est relatif.

  • Hello ma belle !

    J’adore cet article <3

    Reste toi !

    Bises !

  • Corinne dit :

    Merci Camille, ton commentaire me touche énormément.Vraiment.

  • Camille dit :

    Je lisais ton article, et je note :

    « C’est parce qu’elle inspire qu’elle impacte. »
    –> A se demander si, finalement, l’on ne devrait pas parler de « Muse » pour les vrais influenceurs. Et si (mais tu dois te douter de mon avis), la vraie réussite ne réside justement pas dans le fait que tu aies pu donner des idées aux autres.

    Et en fait… Je continue ma lecture, et je vois que c’est précisément LA où tu vas dans ton texte. Et je ne peux QUE te rejoindre totalement ! La recherche de contrôle et d’ascendance sur l’autre est glauque au possible, et témoigne – à mon sens – d’un vrai problème de confiance en soi, voire de narcissisme. Sur ce dernier point, je renvoie à la définition des pervers narcissiques, car je pense qu’on flirte avec cette idée.

    Les prises de positions gênent, parce qu’elles renvoient les personnes à leur merde. Et, là encore, tu vas en entendre probablement parler… Mais t’as raison de le faire.

    Parce que le blogging, ça n’est pas que faire des articles sponsos, chercher la rentabilité, etc. C’est aussi (enfin, il paraît) donner son avis et partager sur des choses qui nous importent.

    J’suis pas « cliente » des blogs « filles », j’pense que tu dois t’en douter. Mais putain « t’en as », surtout que c’est chaud tendu « chez vous ». Tu t’dis pas influenceuse ? Très bien : mais sache que t’es respectable :p

    Bravo !

  • Gaelle dit :

    (suis du verbe suivre lol )

  • Gaelle dit :

    Tu as tout à fais raison, c’est comme ci moi j’me proclamé community manager parce que je gère 3 groupes … Je sais de qui tu parles en blogueuse sur insta car je suis l’une d’elle, mais y’avais rien de méchant dans ta publie, je l’ai vu lol Mais c’est vrai que maintenant tout le monde cherche tous les moyens possible pour raflé des partenariats ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *