La crème anti-rides n’existe pas

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir la douce Laura Terschlusen du blog « Cosmétique info » et de la chaîne Youtube « Aromalys ». Issue d’une formation agricole, elle je s’intéresse à la cosmétique artisanale depuis plusieurs années.

Elle a eu la chance de valoriser ses connaissances en étant la coorganisatrice du salon Slow cosmétique de Strasbourg. Par son blog , elle fait en sorte de partager avec e public ses découvertes des merveilles et des limites de la cosmétique.
Elle vous y invite aussi à faire plus ample connaissance avec vous-même à travers la cosmétique artisanale.

Elle va nous présenter sa vision sur la cosmétique anti-âge, selon elle, la crème anti-rides n’existe pas:

La crème Anti-rides n’existe pas sans ordonnance

Prologue

L’autre jour, je prenais ma pause au boulot en compagnie. A ma droite, Martine ma collègue de travail favorite, la quarantaine, rieuse et sympathique.

En face de moi, ma collègue Émilie, la vingtaine, versée comme moi dans la réflexion sur la consommation.

Martine sait que j’ai écrit un livre sur la cosmétique, cela doit être pour ça qu’elle me dit :

« Ce weekend, je vais me faire faire un soin anti-âge. »

Je ne sais pas vous mais moi je suis convaincue mais pas militante, alors je réponds simplement :

« Ah cool. »

Elle marque un silence et continue :

« C’est fait à partir de collagène. »

Je ne dis rien et lance un regard à Émilie qui comprend mon malaise.

Voyant que je ne dis rien, elle m’interroge.

« C’est bien le collagène, non ? »

« … oui après, ce n’est qu’un ingrédient de la préparation »

« Tu veux que je cherche la composition ? Comme ça tu me diras si ça enlève bien les rides. »

Soupir :

« Martine, on ne peut parler de ça ensemble, nous n’avons pas les mêmes convictions sur le sujet. »« Ce n’est pas grave, donnes-moi ton avis ! 

« Mon avis c’est que les crèmes antirides n’existent pas. »

Et là, je la vois se décomposer devant moi.« Mais si, bien sûr que ça existe. »

Je me rends compte que pour un sujet aussi anodin qu’une crème anti ride, je viens de toucher divers points sensibles.

Je viens de déclarer que la vieillesse, le grand ennemi des temps modernes, est irréversible.

Je viens de dire aussi que des milliers de produits parfois vendus à prix d’or sont inutiles, voire de grossiers mensonges.

Oui le conte de la crème cosmétique effaçant les affres du temps, a été bien ancré dans notre société à travers les pubs et la culpabilisation qui est mise en œuvre vis-à-vis de l’âge.

Que nous promet la crème anti-âge

La plupart des publicités le disent, les crèmes anti-âge agissent en profondeur pour effacer les rides.

Elles hydratent en profondeur et revitalisent la peau.

Hmm…Oui mais non.

Mes petits loups, c’est comme le mythe du père noël, certains éléments nous donnent des indices sur le fait que c’est de l’esbroufe.

Par exemple, un mec obèse qui passe dans une cheminée c’est compliqué, non ?

Pour la crème anti-ride c’est pareil.

Je m’explique.

En fait, le premier élément de la réponse se trouve dans définition même de ce qu’est un cosmétique.

Cosmétique : qualifie toute préparation destinée aux soins non thérapeutiques, réservé aux couches superficielles de la peau n’ allant pas en profondeur. ( ou à la couche superficielle de la peau)

Vous sentez l’arnaque venir ?

Car oui le cosmétique est ce que l’on appelle un soin superficiel du corps, il est par définition non thérapeutique.

Notre peau est composée de trois couches, l’épiderme couche superficielle de la peau visible aux yeux de tous, le derme et enfin l’hypoderme.

Il faut savoir qu’un cosmétique ne doit pas agir au-delà de l’épiderme, les autres couches relèvent du milieu médical et non plus de la cosmétique.

Hors les rides sont imprimées dans le derme et sont donc inaccessibles aux produits cosmétiques. Seules les ridules, des petites rides qui ne sont pas encore imprimées dans le derme, pourraient être traitées via la cosmétique.

Les actifs anti-âge

Pourtant, de nombreux actifs sont dit anti-âge. Du coup que font-ils vraiment sur nos visages ?

L’acide hyaluronique :

Vous connaissez le nom de cet ingrédient n’est-ce pas ?Il est sur toutes les lèvres, dans la plupart des publicités sur l’esthétique.On lui attribue de multiples qualités.

Une hydratation intense et un traitement des rides en « profondeur ».

Mes petits loupiots, l’acide hyaluronique étant permis dans la cosmétique conventionnelle, vous pouvez déjà en tirer quelques conclusions. (plurielles les conclusions !)

En effet, à présent vous pouvez deviner grâce à ce que vous avez lu au-dessus que ses bienfaits n’iront pas au-delà de l’épiderme.

Vous savez donc que l’acide hyaluronique n’efface pas les rides mais peut plutôt être employé comme préventif.

Dans ce cas pourquoi les publicités le présentent comme un soin en profondeur ?

Cela mes petit loup c’est à cause de son histoire.

En effet, à la base l’acide hyaluronique était inoculé par injection, et bien sûr dans ce cas là il dépassait largement l’épiderme, mais nous y reviendrons un peu plus tard.

L’acide hyaluronique est un polymère dont la composition a été déterminée depuis les années trente.(sans S)L’acide hyaluronique utilisé dans l’industrie est à ce moment-là un produit issu du milieu animal.

Celui-ci été prélevé dans la crête des coqs.

Mais aujourd’hui on lui préfère une autre méthode qui consiste en une fermentation bactérienne. Celle-ci limite les risques de contamination et d’impureté.

L’acide hyaluronique est bien connu du secteur de la beauté.

Dans les années 2000, des produits à base d’acide hyaluronique sont employés par le corps médical dans le cadre d’injections esthétiques (tu comprends maintenant le soin en profondeur ? ☺ notamment dans la chirurgie du visage ayant pour but de combler les rides.

Dans ce rôle, l’acide hyaluronique devance même le collagène et cela pour plusieurs raisons.

Tout d’abord car c’est un actif hydratant, à ce titre son usage a donc déjà un effet positif sur les impacts de l’âge.

En outre, nous avons dans notre propre organisme de l’acide hyaluronique, il est donc très bien toléré par notre corps.

Son efficacité par injection n’est plus à faire: il a tout pour plaire, sa capacité à être hydratant, son coté naturel et son efficacité incontesté. Le mot utilisé n’est pas raccord, son efficacité n’est plus à prouver

Fort de cette belle réputation, l’acide hyaluronique est un ingrédient intéressant qui a une bonne presse.

Certains y ont vu une opportunité de détourner l’acide hyaluronique du domaine esthétique strictement médical pour l’inclure dans la formulation de cosmétique destinée au grand public. Du domaine esthétique strictement médical ? il faut reformuler

Et c’est là mes loupiots qu’il faut bien faire le distinguo.

Oui l’acide hyaluronique floute bel et bien les rides en se ( et pas CE) logeant sous la peau et en comblant la faille.

Mais pour cela il faut que celui-ci arrive au-delà des couches superficielles de la peau, c’est le cas avec une injection, pas avec un cosmétique !

Alors non, l’acide hyaluronique appliqué par l’intermédiaire d’un cosmétique ne comblera pas vos rides. En revanche, c’est un bon préventif contre l’apparition des signes de l’âge.

En effet, si nous prenons en compte que l’un des facteurs principaux de l’apparition des rides est la déshydratation.

L’acide hyaluronique, peu de par (sans T) ses capacités à garder la peau bien hydratée, limiter du même coup les rides.

les acides en cosmétique

L’acide de fruit:

Acides de fruits est une appellation générique qui, en fait, illustre deux ingrédients cosmétiques bien distincts : les AHA et les PHA.

Les AHA, autrement appelés Alpha-Hydroxy-Acides sont des acides de sucre.Ils sont issus de l’extraction du sucre de fruits ou d’autres matériaux naturels.Cependant ils sont le plus souvent synthétisés.Les AHA ont plusieurs usages.

Cela permet d’obtenir un grain de peau plus fin et plus lisse.

Cette ( effet est masculin) effet est amplifié par les propriétés exfoliantes des AHA, celui-ci va également décoller les peaux mortes, favorisant un grain fin et net.

De plus, les AHA sont des humectants.Ils participent à une bonne hydratation en gardant humique le film hydrolipidique, limitant ainsi l’évaporation de l’eau contenue dans votre peau.

Enfin, ils stimulent la formation de collagène, ce qui a pour conséquence de gonfler le derme ayant pour effet de flouter les rides pendant quelques heures. Toutefois, son usage doit être mesuré et il ne convient pas d’après moi à une consommation quotidienne.

Le PHA (Poly-Hydroxy-Acides) quant à lui propose les mêmes avantages que les AHA mais de façon plus progressive et moins régressive. En effet, les molécules du PHA étant plus grosses, elles pénètreraient moins bien dans la peau.

Voici une liste non exhaustive des acides de fruits utilisés en cosmétique et de leurs provenances.

Nom de l’acide fruit Provenance
Acide lactique Dans le Lait et les tomates
Acide glycolique Dans les cannes à sucre
Acide citrique Dans les citrons, les oranges et autres agrumes
Acide malique Dans les pommes
Acide tartrique Dans les raisins

Ce que proposent le AHA et le PHA, c’est un gommage chimique.Il est vrai que le gommage n’est pas dénué de vertus, il favorise le renouvellement cellulaire.

Mais personnellement je le préfère mécanique.Cela permet d’en contrôler l’intensité, de plus cela favorise la micro circulation. Cependant trop de gommage tue le gommage !

Cela peut non seulement se révéler être irritant mais peut aussi aboutir à un affinement de la peau, et donc à long terme à favoriser un vieillissement prématuré.

L’acide rétinoïque:

Cet actif est l’une des trois formes de la vitamine A, les autres formes étant le rétinal et le rétinol.

Utilisé pour la première fois dans le cadre cosmétique en 1996, c’est actuellement l’ingrédient dont l’efficacité est la plus prouvée.L’acide rétinoïque ne se trouve pas dans les cosmétiques dit conventionnels.

En revanche, il est présent dans les cosmétiques relevant du domaine médical, autrement dit ceux délivrés sous ordonnance uniquement.

La raison en est simple.Contrairement à l’acide hyaluronique, l’acide rétinoïque, lui, peut traverser l’épiderme, se frayant un chemin jusqu’au derme et même au-delà.

Plusieurs de ses qualités ont été scientifiquement prouvées telles que, l’amélioration des cellules de l’épiderme, la stimulation de la production de collagène et des GAG (glycosaminoglycanes), dont fait partie l’acide hyaluronique, et agir sur les cellules de Langerhans, cellules clés de la défense immunitaire cutanée.

Mais aussi réguler les mélanocytes et s’opposer aux métalloprotéinases, responsables de la dégradation du collagène et de l’élastine. À ce titre il peut avoir un réel impact sur les rides.Le mode de fonctionnement de l’acide rétinoïque est le suivant:

Le cosmétique contenant cet actif sera appliqué de façon localisée sur les rides uniquement.Cela car l’acide rétinoïque a pour effet de provoquer un renouvellement accru des cellules.Cet amas de cellules va épaissir la peau à l’endroit où il est appliqué, comblant du même coup les rides.

Au départ, l’acide rétinoïque a eu mauvaise presse car celui-ci est irritant. Aujourd’ hui les dermatologues l’utilisent plus volontiers. Le dosage jugé idéal est de 0,3 % et il est souvent couplé à des anti-inflammatoires.

En conclusion

Alors en conclusion mes petits loups, oui il existe certains actifs ayant de réels impacts sur les rides déjà existantes.

Toutefois, aucun de ses ingrédients ne sera présent dans un cosmétique en vente libre, il s’agira d’un produit médical.

Nous avons vu que les rides ne disparaissent pas à proprement parler.

Elles sont soit gonflées par un amas de cellule, soit le visage subira une sorte de peeling pour les flouter durant quelques heures.

En conséquence, ne dépensez pas votre argent dans une croyance abstraite de la fontaine de Jouvence. Utilisez cet argent pour votre plaisir, on est toujours plus belle avec le sourire. Et madame, si les cheveux poivre sel sont sexy chez l’homme pourquoi les rides ne pourraient pas l’être chez la femme ?

Finalement n’est-ce pas qu’un simple point de vue ?

                                                           Laura Terschlusen

Retrouvez Laura ICI

Sources :

http://anti-rides.e-monsite.com/pages/iii-le-mode-d-action-d-une-creme-antirides.html

http://www.elle.fr/Beaute/Dossiers-beaute/Soins-Visage-Corps/Toutes-folles-du-retinol-2315028

1 Comment

  • résé dit :

    bonjour!
    encore une fois merci pour ce bel article qui me conforte dans mon non choix de crèmes de perlinpinpin !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.