Le Blogging SEO selon Thomas Cubel

Bonjour!

ces derniers jours vous avez certainement remarqué quelques changements sur le blog: les catégories mieux rangées, un joli logo tout doux et girly et un petit texte de présentation au dessus des articles, les blocs plus espacés. La partie visible pour vous. Mais d’autres changements ont été opérés afin de rendre la navigation sur Beauty Addict plus rapide.

Tout cela c’est grâce à Thomas Cubel, mon consultant SEO qui est également blogueur SEO. Il était normal qu’il soit le premier HOMME à se présenter dans la rubrique portraits de blogueurs.
Pourquoi je l’ai choisi lui et pas un autre consultant ( car je vous assure qu’ils sont plus nombreux que des rouges à lèvres chez Sephora.  haha) c’est son côté humain, disponible, qui explique pourquoi faire les choses et comment il les opère. Une approche plus humaine et moins dans le  » je vais propulser ton blog dans les étoiles » comme le font tous les autres!

Nous avons aussi décidé de changer le format des présentations des portraits de blogueurs pour cette présentation, afin de rendre le truc plus dynamqiue!

Je vous laisse découvrir son interview ci-dessous et vous invite à partager cette interview sur vos réseaux!

Thomas Cubel. Son métier : le SEO

Thomas, première question plus classique: pourrais-tu te présenter en quelques lignes?

Salut Corinne, merci de m’avoir invité. Je m’appelle Thomas Cubel, j’ai 23 ans et je vis dans une petite ville qui s’appelle Vert-Saint-Denis, c’est en France dans le département de la Seine-et-Marne près de Melun (35km de Paris). Dans la vie professionnelle, je suis Consultant SEO à mon propre compte et dans la vie privée, je suis un peu le mec qui touche à tout. Je suis en effet musicien, je pratique la batterie et la guitare depuis l’âge de 12 et 17 ans, je suis plutôt bricoleur et je fais du bénévolat dans une Maison des Loisirs et de la Culture ce qui me permet de toucher à pas mal de corps de métier. A noter, je parle beaucoup même si je sais m’arrêter !

Pourrais-tu nous expliquer comment tu es devenu blogueur ? Comment tu as été en contact avec ce monde et quels sont les éventuels blogueurs qui t’ont inspiré, etc ?

Je suis tombé dans le monde du web étant assez jeune, je devais avoir 12-13 ans. J’ai fait quelques sites avec les copains avant de tout arrêter à ma rentrée au lycée à l’âge de 16 ans. Un peu plus tard, j’ai fait des études pour devenir webmaster et j’ai replongé dedans, j’aidais les amis dans le besoin à concevoir leur site et à rédiger.

Par la suite, lorsque je me suis spécialisé dans le SEO, j’ai réalisé un blog où j’ai commencé à publier des articles originaux en rapport avec la visibilité. Cela peut être du SEO pur comme du marketing, de la rédaction, des réflexions, etc. J’essaye toujours de me démarquer par l’originalité, la différence.

Je suis aussi auteur sur un blog qui s’appelle Narcissique. Même si j’y publie moins, l’ensemble de l’équipe de Narcissique parle de tout et n’importe quoi. Ce blog a eu son moment d’activité il y a quelques années, et j’essaye de créer des articles de temps en temps sur des sujets hors SEO pour le bouger un peu. Je dirais que j’ai découvert le blogging lorsque j’ai voulu donner publiquement mon avis sur un sujet.

En ce qui concerne les inspirations, il y a eu pas mal de SEO bien évidement. J’ai été inspiré par Alexandra Martin alias Miss SEO Girl pour la communauté, la proximité à avoir, Laurent Bourrelly m’a pas mal fait avancer en SEO, mais aussi au niveau de l’image à véhiculer sur le net, Stéphane Briot pour le côté « je ne me laisse pas faire » et vision projet, Pierre Ammeloot pour le côté ouverture d’esprit et entrepreneur, et surement d’autre que j’oublie. Je dirais que tout cela est un tout, j’ai ma propre personnalité qui aime donner, qui est ambitieuse, qui a des idées, etc… Mais beaucoup de rencontres font avancer et évoluer notre manière d’être, de faire, etc. Toi-même d’ailleurs, même si tu ne m’as pas vraiment fait avancer en blogging ou en SEO, tu m’as fait avancer sur des sujets liés à l’entrepreneuriat, la création de projets, le bagage que l’on porte… J’en profite pour vous dire à tous un grand merci, je n’ai jamais eu l’occasion de le faire publiquement.

Lorsque l’on blogue, cela part d’une passion, peux-tu nous en dire plus sur le sujet que tu as choisi qui est le SEO : t’a-t-il passionné, impressionné, intrigué?

Je pense que le SEO m’a fait passer par plusieurs émotions. Au début, cela m’a rappelé des souvenirs. J’avais fait du SEO autrefois sans m’en rendre compte, j’adorais cela, mais je ne savais pas que c’était un métier, je ne m’y suis pas plus attardé.

Ensuite, en commençant à apprendre après mes études de webmaster, j’ai été impressionné par tout ce que cela touchait, intrigué par les méthodes un peu nébuleuses qu’on pouvait parfois rencontrer, déçu par certaines choses extérieures qui pour moi sont toujours autant dégueulasses… Le fait d’avoir eu toutes ces émotions, d’avoir pris le taureau par les cornes, de m’être préparé à devenir consultant SEO, m’a créé une passion pour cela.

Aujourd’hui, je pourrais parler de SEO pendant des heures, apprendre toujours plus, les côtés qui peuvent parfois m’ennuyer ne sont pas vraiment dans le cœur du métier.

Quel est selon toi le plus gros challenge à bloguer sur le thème du SEO qui est un sujet technique et très proposé sur le web ?

Se positionner bien évidemment ! 😀 Non, plus sérieusement, quand on commence à s’intéresser au SEO et surtout au blogging SEO, le plus gros challenge est de trouver quelque chose d’original, de nouveau à dire. Beaucoup de SEO font du recyclage d’information. Je le vois bien dans ma veille journalière, on a toujours les mêmes sujets qui ressortent. Il faut dire que les gens veulent ranker (se positionner) sur des requêtes qui sont recherchées par les internautes et contrôlés par des référenceurs, ce qui augmente la difficulté : c’est un peu la loi du plus fort.

De plus, il faut bien faire attention à ce que nous disons. En référencement, nous ne savons pas ce qui fonctionne vraiment, c’est nébuleux, nous travaillons avec des probabilités, il faut donc avoir des preuves, des arguments pour avancer ce que nous disons. En France, nous avons la chance d’avoir d’excellents éléments/personnes qui fournissent des études et systèmes pour avancer des réalités qui nous aident à faire notre métier avec un minimum de règles concrètes, on peut donc avancer des choses dans les blogs.

Pour résumer, écrire par passion mais ne pas dire n’importe quoi, penser qu’en face il y a des référenceurs et donc de la concurrence, être original sont les challenges quand on blogue sur le SEO pour ma part.

Pour aider les collègues blogueurs qui sont débutants ou pas du tout axés sur les aspects techniques, pourrais-tu leur expliquer l’importance du SEO dans le développement de leur blog ? Cela reste vague pour certains, d’autres connaissent son existence, mais ne comprennent pas vers quoi cela peut les mener ?

Je pense que la meilleure façon d’expliquer l’importance du SEO à un débutant est d’adopter le principe suivant : Sur Internet, tout est déjà fait en mieux et moins bien que vous.

Cette phrase va surement en décourager certain aux premiers abords, mais je vous assure, il ne faut pas. Certes, pour tout ce qui est blog, vous allez trouver des tons similaires, des blogs traitant de votre sujet, mais ce qui va vous différencier des autres, c’est votre originalité, la petite chose qui va faire que vous êtes unique dans votre genre, la petite subtilité qui vous fera populariser, mais sans visibilité, on ne vous trouvera pas, on ne vous connaîtra pas… et la visibilité, ça commence avec le SEO. Le SEO est souvent moins cher que la pub, ça améliore la qualité de votre site, ça vous procure bien souvent un retour sur investissement bon, voire très bon… c’est un moyen indispensable que la plupart des entreprises utilisent.

Aujourd’hui, tout le monde connait Google, tout le monde l’utilise et ce sont des milliards de site et pages qui sont présents au sein des résultats de recherche. Vous ne pouvez donc pas vous démarquer sans faire de SEO, la concurrence est trop souvent présente. Google c’est un moteur de recherche, mais c’est aussi YouTube, Android, Maps, Gmail, et plus encore. Avec plus de 90% du marché et plus de 3 milliards de recherches par jour, vous êtes obligé de penser à être bien positionné dans ses résultats, cela vous apporte du trafic naturel non négligeable, même s’il ne faut pas QUE du trafic Google.

De plus, il ne faut pas oublier qu’un référenceur, ce n’est pas qu’un technicien. La technique est fatale si elle est mal gérée, mais ce n’est clairement pas le volet qui vous fera le plus monter dans les résultats. Vous avez le volet contenu où il est important de créer un contenu structuré, bien écrit, « pensé », efficace et clair pour être mieux compris des moteurs de recherches, mais vous avez aussi le volet popularité qui est l’un des plus importants puisqu’il contient la création de backlink (liens pointant vers votre site), les réseaux sociaux, les leviers de promotions divers, et autre…

Un consultant SEO (sans vouloir faire le prétentieux), c’est une personne qui est au centre de pas mal de métiers : développeur web, administrateur système, rédacteur web, community manager, marketeur, manager, etc. On est là pour coordonner, faire évoluer, améliorer, accompagner et plus encore.

Les gens nous prennent souvent pour des magiciens, des personnes qui font des « trucs », « on ne sait pas vraiment quoi », et ça fait monter un site dans les résultats… NON ! On corrige les erreurs, on passe derrière les gens, on repère, on suit les évolutions, on recommande des choses, mais nous ne sommes pas là pour transformer une PME en multinationale d’un simple coup de baguette magique, nous avons des actes naturels et censés accompagnés de réflexions parfois simples, parfois complexes.

Tu es consultant SEO, pourrais-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail ?

Je pense avoir dit pas mal de choses dans la question précédente concernant mon rôle et mon métier. Cependant, si je vais dans les prestations courantes, je peux dire que j’écoute les gens pour définir avec eux leurs besoins, un budget, etc… Puis, je réalise un état des lieux complet (audit) où je retourne le site de part en part afin de constater les éléments ralentissant ou bloquants. Après ça, je fournis un ensemble de priorité à effectuer au sein du site selon un ordre bien précis et échelonné dans le temps (le SEO est souvent un travail sur le moyen/long terme). Bien sûr, je regarde en même temps les évolutions au niveau des pages de résultats des moteurs afin de voir si ce qu’on fait est viable ou pas, il faut y aller étape par étape, comme lorsque l’on rénove ou que l’on construit une maison : l’emplacement, les fondations, les murs, puis le toit, l’intérieur, la déco, etc.

Bien entendu, il y a aussi un nombre incroyable de cas particuliers, pour n’en citer que quelques-uns, les consultants SEO peuvent avoir affaire à des pénalités à retirer pour liens/contenus/site de mauvaise qualité, on a aussi des stratégies nationales, internationales, locales… Des sites ayant chacun leur public, leurs produits, leurs originalités, etc. Beaucoup de gens disent que le SEO, c’est répétitif voir ennuyant, mais chaque jour est différent via cette polyvalence de choses à effectuer.

Pour le fun : pourrais-tu nous décrire Google s’il était une personne ? Et qui est le SEO si c’était également une personne ? 

Google si c’était une personne ? C’est un exercice difficile, mais je me prends au jeu.

  • Google est pour moi une personne ayant beaucoup de pouvoir, se croyant au-dessus de tout le monde, voulant devenir maître du monde en lançant et en arrêtant tout et n’importe quoi, disant ce qu’il faut faire pour ne pas qu’on se fasse emmerder, mais ne se regardant pas dans la glace lui-même. M. Google est très très riche, tellement riche qu’il en veut toujours plus, il nous vend et traite la vie humaine comme un jeu de quilles tout en nous transmettant une image de gentil écolo voulant aider par des actes gratuits. Ah oui, M. Google a des enfants, deux d’entre eux s’appellent Panda et Penguin, ils sont un peu perturbés, ils ne voient pas les conséquences de leurs actes, ils entretiennent une très bonne relation avec leur père, mais n’aiment pas discuter avec les gens, de l’agoraphobie surement, on ne peut jamais leur adresser la parole, à croire qu’ils sont domestiqués comme des machines.

 

  • SEO est une personne qui n’aime pas trop M. Google et ses enfants, car ceux-ci lui font s’arracher les cheveux plusieurs fois par jour. Cependant, il les aime un petit peu quand même, car sans eux, M. SEO n’aurait plus de travail et s’appellerait M. Marketing, M. Ergonome ou M. JeSuisPolyvalentOnNeSaitPasTropCeQueJeFais. Aussi, M. SEO est patient, organisé, souvent perfectionniste, ambitieux, avec une très grande imagination et beaucoup de réflexion. Il aime aider les gens, est souvent quelqu’un de passionné, mais n’aime pas qu’on profite de ses services à l’extrême. M. SEO est par la même occasion une personne humble qui n’étale pas trop sa vie professionnelle, sauf si cela aide ses copains. Ah oui, j’ai oublié de vous en parler, M. SEO a plein de copains ! Il prend des apéros, les appelle souvent au téléphone, dors chez eux (coucou Pierre :D). M. SEO remercie aussi l’interviewer en fin d’interview pour lui montrer sa reconnaissance éternelle envers l’invitation réalisée. (mais c’est avec plaisir répond la gentille blogueuse beauté qui s’incruste en fin de texte et n’oublies pas…tu me dois un Skype! 🙂 

Bref, je m’appelle Thomas, je suis blogueur et consultant SEO, j’aime mon métier. Venez discuter 😉 via Facebook, Twitter

3 Comments

  • Thomas Cubel dit :

    @Corinne : Merci encore pour l’invitation, je suis content que le travail que nous avons fait ensemble te plaise. J’espère avoir pu éclairer certains de tes lecteurs via cette interview ! Qu’ils n’hésitent pas niveau question !

    @Laurent Bourrelly : Pas de quoi, tu m’as beaucoup aidé via les quelques échanges que nous avons eu et par les billets, podcasts… que tu produis régulièrement.
    Pour ma personnalité qui serait montante, c’est assez difficile de se faire une opinion. Je pense que j’apporte mon grain de sel, après, à quelle mesure, c’est par des commentaires comme le tien que je le saurais ! Ca me fait plaisir que tu penses ça en tout cas.
    Ah ! Le monde réel ! Pas mal de SEO me demandent « C’est quand que tu viens au SEO Camp Day ? au SEO Camp’us ? ». Ce n’est pas que je ne veux pas, c’est que je ne peux pas, je suis une jeune société. Cependant, vous allez bientôt me voir en vidéo normalement, j’ai des projets pour 2015.
    Pour le podcast, ça serait cool effectivement, il faut en discuter 😉

  • Merci Thomas pour la réco 🙂
    Tu fais clairement partie des personnalités qui montent dans la communauté.
    Il faudrait qu’on te voit un peu plus IRL !
    Puis ça serait cool que tu viennes papoter dans un podcast.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *