Les femmes et leurs complexes!

Nous les femmes sommes championnes dans un domaine bien précis: les complexes…

Riches, jolies, intelligentes, nous allons toujours trouver quelque chose qui cloche et l’on se gâche quelques fois le quotidien lorsque l’on se focalise sur ce que nous trouvons qui ne va pas !

Ce qui est certain c’est que nous sommes parfois limite cruelle avec l’image que nous avons de nous même, nous n’arrivons pas à être objectives. Et c’est triste de constater que de nombreuses femmes font face à ce problème de non acceptation de soi.

Même le dictionnaire s’en mêle car il définit un complexe comme : »un sentiment d’infériorité qui génère une conduite timide, inhibée« .  Et les psychologues nous disent que, le complexe se traduit par une focalisation sur un défaut réel ou imaginaire, physique ou psychologique. La personne complexée entretient une image déformée d’elle-même. Hummm… pas chouette !

Et comme si cela ne suffisait pas, nous avons même fait en sorte de nous créer plusieurs catégories de complexes :

Les physiques qui touchent  à l’apparence, il est vrai que ces foutues émissions télé et ces magazines à la cons cultivent un culte d’apparence mince, sensuelle, dépourvue de formes, de rondeurs. Du coup nous nous sentons quasi obligées pour certaines d’être belles et séduisantes pour rentrer dans le cadre d’acceptation de la société. Le souci c’est que nous ne sommes pas toutes égales devant le côté corps parfait !

Et puis bien entendu il y a ces fameux complexes psychiques  qui peuvent porter sur un manque de culture, d’intelligence etc.

Et puis les complexes de type social. Cela peut toucher l’argent, le patrimoine, la profession ou les origines. Souvent les complexes sont reliés à une pression ressentie. Et ils sont étroitement liés à l’estime de soi. Ils naissent la plupart du temps de comparaisons que nous faisons. Mais les points de comparaison d’il y a 40 ans sont différents de ceux que nous utilisons actuellement. De nos jours la comparaison se fait  par rapport à des images véhiculées par la presse, les médias. Ils ne se rendent pas compte qu’ils amplifient le mal être de millions de femmes dans le monde !

Mais pour quelques femmes, les complexes naissent d’un sentiment de désir de perfection, un désir de vouloir sortir de la norme. Elles ne veulent pas être ordinaires.

Personnellement je suis complexée et vous ?  J’ai demandé à ma psy si j’étais normale. Voici sa réponse : il est humain d’avoir des complexes, personne n’est parfait il est donc tout à fait normal de s’en rendre compte. Mais le point important est de l’accepter et de vivre avec. Mais en règle générale la plupart des femmes essaye de camoufler ses défauts par tous les moyens. D’autres essayent de les corriger et se lancent dans une course effrénée comme moi pour arriver à une semi perfection.

Il faut faire attention de ne pas franchir les limites, il y a des cas extrêmes où cela en devient une obsession, cela devient une maladie que l’on nomme la  dysmorphophobie. La femme ressent une réelle peur de s’afficher telle qu’elle est et elle ne parvient pas à s’accepter. Elle se considère alors comme une erreur à corriger et non plus en tant que personne. Et oui ! Lorsque cela atteint ce stade, la personne est paralysée dans sa vie au quotidien ; elle s’interdit de porter certaines choses ; Elle se replie sur soi et se persuade que tous ses échecs sont causés par ces imperfections. Cette pathologie est souvent liée à un état dépressif. En tout cas le seul remède passe par la consultation d’un psychologue ou d’un psychiatre sur du moyen à long terme.

Il faut aussi se donner les moyens de vaincre ses complexes car cela est possible. Il faut quelques fois renoncer de plaire à tout prix et se focaliser sur les points positifs. Il faut essayer de transformer sa différence en atout. Il faut aussi apprendre à se regarder dans le miroir et vous dire que le charme ne passe pas uniquement par le physique. Le charme nait de l’oubli de soi, de naturel contrairement à la beauté physique.

Il faut aussi être capable de choisir son entourage. C’est-à-dire qu’il faut bien choisir ses amis, car les vrais amis vous acceptent vous et votre petit ventre, vous et vos rondeurs. Il faut aussi porter sur soi un regard normal.

Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel du relooking pour qu’il vous conseille car il vous aidera à vous mettre en valeur avec ce que vous donne la nature. Un petit passage chez le coiffeur et une petite leçon de maquillage en institut. Cela suffit quelques fois !

Alors vive les femmes normales de la vie de tous les jours car sachez que les filles dans les magazines ne mangent rien, se privent de tout et la plupart du temps les photos sont ultra retouchées ! Regardez autour de vous en rue et vous verrez vite que vous avez des atouts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.