Ma recette de déodorant naturel

Cela fait maintenant quelques années que je n’utilise plus de déodorant nocif contenant des sels d’aluminium et autres crasses chimiques. J’y avais recours lorsque je n’étais pas encore consciente des dangers qu’ils représentent pour la santé et l’environnement. Mais cela fait déjà quelques années qu’ils ont été bannis de ma salle de bains!

Les dangers des déodorants industriels:

La majorité des déodorants anti-transpirants traditionnels vendus en parapharmacie ou en grande surface contiennent des substances chimiques dangereuses pour la santé. Mais pourtant des milliers de personnes ferment encore les yeux en 2015, préférant ne pas être informés et en continuant à utiliser ces produits dangereux par souci de facilité.
Ces déodorants contiennent des sels d’aluminium qui sont des composants neurotoxiques, qui pourraient être liés à des maladies cardiaques, des maladies hématologiques. Le sel d’aluminium et l’aluminium sont soupçonnés de déclencher la maladie d’ Alzheimer. De plus, il existe un risque d’inflammation des flandes sudoripares, qui peuvent finir par être endommagées si l’utilisation de déodorants agressifs est prolongée et continue.

Ce qu’il faut également savoir c’est que les déodorants anti-transpirants stoppent la sortie des toxines générées par la transpiration, mais ces toxines ne disparaissent pas comme par magie. Non, ces toxines incapables de sortir naturellement par le biais de la transpiration vont aller se déposer dans les ganglions lymphatiques situés sous les bras.

Les déodorants chimiques contiennent également dans certains cas du triclosan. Le triclosan est un produit chloré anti fongique puissant, anti-bactérien, agent de conservation et anti-viral. Il est utilisé depuis les années 70 dans nombre de produits tels que les dentifrices, les déodorants, les bains bouche, les savons, les bains douches et laits corporels. Le triclosan est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien, tout comme le sont  les parabènes, les phtalates ou le bisphénol A.

Pensez-donc à tout les dangers auxquels vous soumettez votre santé lorsque vous achetez de tels produits. Si tout le monde en consomme, les marques ne feront jamais d’efforts pour contenter leurs clients. Ils continueront à les utiliser par souci de facilité…

J’ai trouvé une recette simple qui est efficace et qui m’accompagne depuis quelques temps. Fini les dessous de bras qui sentent mauvais, à vous la peau nourrie et désodorisée  » au naturel ». Pas de danger pour la santé, ni pour la planète.

déodorant huile de coco

Les ingrédients du déododorant naturel :

  • 1 pot en verre ou en aluminium  de 150 ml
  • 90 grammes d’huile de coco vierge ( adoucissante et anti bactérienne)
  • 20 grammes de bicarbonate de soude ( anti bactérien)
  • 40 grammes de cire de soja
  • 15 grammes de maïzena ( touche douceur et absorption)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ( l’huile essentielle d’excellence pour combattre la transpiration et les odeurs, elle est elle-même seule un excellent déodorant)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de tea tree ( anti bactérienne à large spectre)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de citron ( ici juste pour l’odeur)

La recette de déodorant naturel à l’huile de coco et huiles essentielles:

Désinfecter le matériel, se laver les mains et les désinfecter. Travailler sur un plan de travail désinfecté.

Au bain marie faire fondre la cire de soja et l’huile de coco dans un récipient en inox (ou en verre)
Retirer du bain marie et laisser refroidir quelques instants en mélangeant
Ajouter le bicarbonate de soude et mélanger
Ajouter le maïzena et mélanger
Ajouter les huiles essentielles et mélanger
Transvaser dans le pot et lisser la préparation.

Mettre au frigo pour la prise.

recette de déodorant naturel aux huiles essentielles

Utilisation du déodorant naturel aux huiles essentielles:

J’utilise ce déodorant naturel tous les jours, le matin après ma douche sur une peau nettoyée et sèche. Je le prélève à l’aide d’une petite spatule en plastique récupérée d’un soin visage. Et que je spray à l’alcool régulièrement pour éviter de contaminer la préparation.
Je conserve mon déodorant naturel aux huiles essentielles au frigo pour éviter qu’il ne devienne tout mou avec la chaleur de la salle de bains. De plus cela donne un petit effet givré que j’aime beaucoup.

Vous pouvez également ne pas utiliser de bicarbonate de soude dans la recette, comme par exemple si vous avez une peau plus sensible au niveau des aisselles.

J’espère que cette recette vous plaira et que vous allez faire la chasse aux produits chimiques qui sont encore présents dans votre salle de bain!

A bientôt pour une nouvelle recette  cosmétique naturelle!

7 Comments

  • Lise dit :

    Merci pour cette « recette » que j’ai très envie d’essayer !
    Par contre ou trouver de la cire de soja? Je n’en ai jamais vu, et je ne vois pas du tout à quoi ça peut ressembler…
    Ces huiles essentielles sont-elles indispensables dedans? Ou peut on par exemple utilisateur de la menthe poivrée?
    Merci 😊

  • Sophie Legouge dit :

    Super efficace et agréable comme recette (top le côté hydratant de l’huile sur la peau irritée par les épilations des aisselles). Je cherche à liquéfier un peu la préparation (en remplaçant la cire par une huile liquide) car j’ai la manie de ne pas concevoir le déo sans application au roll-on.
    Bonne journée
    Sophie L

  • Corinne dit :

    ben heu Stéphanie, c’est noté dans l’article 🙂 Je ne sais pas que te dire d’autre!

  • steph de politikment incorrecte dit :

    bonne année 2016! je vais bientôt me mettre au déo DIY!
    Quelle quantité de maïzena recommandes tu?
    Stéphanie

  • Corinne dit :

    Bonjour Steph, tu peux tout rouver en magasin bio 🙂 sinon le bicarbonate de soude partout en grande surface, les huiles essentielles en pharmacie. Le maïzena idem partout partout 🙂

  • steph de politikment incorrecte dit :

    Bonjour,
    Ça a l’air simple ! Mais où trouver ces ingrédients et de qualité ? Sur internet ? Où ?
    Merci
    Stéphanie

  • Emeline dit :

    Hello ! Oh merci pour cette recette, je lis plusieurs recettes sur les déodorants car j’aimerao tenter de le fabriquer également 🙂
    Je ne connaissais pas du tout l’h.e. de Palmarosa par contre, merci pour ta recette !
    Bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *